Reconnaître les signes avant-coureurs de l'accouchement

Rubrique

Bébé ne suit pas nécessairement l’agenda médical pour montrer le petit bout de son nez. Une femme peut accoucher à tout moment ou presque.
Gros plan sur les bons réflexes en cas d’accouchement inopiné.

Dans le RER, récemment, mais aussi dans l’avion, à domicile, dans un supermarché ou sur la route des vacances… autant d’endroits où un accouchement peut survenir de façon inattendue, même si 99 % des naissances surviennent désormais en milieu hospitalier ou sous surveillance (sage-femme à domicile). Chacun peut y être un jour confronté. Reconnaître les signes imminents de l’accouchement et s’y préparer permet d’accueillir l’enfant dans les meilleures conditions possibles.

Pas de panique !

La grossesse n’est pas une maladie et l’accouchement n’est pas en soi une situation d’urgence vitale, même si certaines situations pathologiques, fort heureusement rares, peuvent le compliquer (naissance par le siège, étranglement par le cordon, hémorragie, détresse respiratoire du nouveau-né…).
Rassurez- vous : l’immense majorité des accouchements se déroule sans aucun problème. D’ailleurs, 3000 à 4000 femmes font le choix de l’accouchement à domicile avec une sage-femme, et sans l’impressionnant plateau technique hospitalier. Il faut garder son sang-froid, en laissant faire la nature, ou la guider le cas échéant.

Contractions et perte des eaux

Difficile de passer à côté des signes d’un accouchement imminent. Schématiquement : la perte des eaux et des contractions douloureuses, intenses et rapprochées (moins de 2 minutes entre chaque épisode) avec une irrépressible envie de « pousser », le tout dans un contexte de grossesse à terme. Ou pas. Rappelons que les accouchements rapides sont plutôt le fait de femmes qui ont déjà accouché auparavant. Le délai entre les signes d’accouchement imminent et l’accouchement à proprement parler (la tête de l’enfant commence à être visible) est variable.

De la préparation…

Même si la majorité des accouchements se passe sans problème, il est fortement recommandé d’appeler le 15 (SAMU) ou le 18 (pompiers). Allongez la future maman sur le dos. Ne lui donnez rien à boire dans un premier temps. Préparez des linges propres pour recouvrir l’enfant. Enfin, lavez-vous les mains au savon.

… à l'accouchement

Tout doit être fait pour faciliter l’arrivée du bébé. La maman doit plier les genoux et écarter les cuisses afin d’offrir une visibilité parfaite du périnée.
Pendant les contractions, demandez-lui de respirer à fond, puis de « pousser » tout en bloquant son souffle. Entre deux efforts, la maman doit reprendre son souffle et se préparer à l’effort suivant. C’est le « travail », autrement dit les efforts de contraction.
Laissez faire la nature lorsque la tête de l’enfant se présente hors du vagin. Contentez-vous de la guider vers l’extérieur, sans tirer, en l’orientant tantôt vers le haut, tantôt vers le bas pour bien dégager les épaules.
Vérifiez enfin que le cordon ombilical n’entrave pas le cou de l’enfant et n’hésitez pas à le retirer dans ce cas.

Réchauffer bébé

Lorsque l’enfant est sorti, stimulez-le délicatement pour le faire crier ou pleurer. Les cris lui permettent de déplisser ses poumons et de les emplir d’air. Nettoyez-lui le nez et la bouche avec un linge propre afin de favoriser la respiration puis recouvrez-le avec un drap et une couverture afin de lutter contre l’hypothermie. Posez-le ensuite sur le ventre – chaud – de sa maman en attendant les secours.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de radiesthésie
Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet
Recettes faciles et gourmandes à l’huile de coco...
Les secrets d'un jeûne réussi