Enregistrer

Enregistrer

Les travaux de l'hiver

sam, 01/12/2018 - 00:00 -- Angela David
Période calme pour le jardin...

En décembre et janvier, la nature est au ralenti, le jardinier peut organiser à son rythme les travaux habituels et envisager quelques « chantiers » plus ciblés : entretien des outils motorisés et/ou des outils manuels, sans oublier le tri (pots vides à mettre au recyclage, sachets de graines…), la préparation des tuteurs, la vérification des clôtures, le nettoyage des contenants, des locaux, la réparation des nichoirs à insectes et oiseaux… N’oubliez pas non plus les travaux d’entretien essentiels pour le jardin lui-même :

=> L’élagage des arbres devenus trop grands ou présentant un danger
=> La taille des arbustes persistants (if, laurier cerise, pyracanthas, troène…) : une coupe fin janvier permet d’avoir une forme nette jusqu’au printemps et d’étaler la gestion des déchets de coupe
=> La vitalisation des sols et leur protection : dès les récoltes faites, couvrez le sol pour le protéger des dégradations climatiques (pluie, vent) et favoriser la vie du sol et sa fertilité. Comment faire ? Griffez le sol nu, épandez du compost sur 5 cm environ, couvrez ensuite de matériau organique qui va se décomposer : feuilles mortes, déchets végétaux divers (exceptés ceux issus de cultures malades), tassez un peu et arrosez s’il fait sec puis recouvrez de 10-15 cm de paille ou de paillage (fibres diverses…). Autre solution : laissez ce qui repousse en place et/ou semez une culture intercalaire comme un engrais vert. Si ces plantes sont détruites par le gel, couvrez le sol avec du compost et des déchets végétaux (feuilles mortes, broyats de taille…).

=> Semez en pleine terre, en climat doux, fèves, pois à grains ronds. Sous châssis, semez les légumes primeurs : carottes, salades, épinards, radis, navets, persil, quelques plantes à fleurs… N’utilisez que des variétés de jours courts. Petite précaution, aérez les châssis dès qu’il fait beau ; la condensation favorise l’apparition des moisissures.
=> Plantez de l’ail en sol sec et repiquez des salades sous abri (tunnel) de façon à ne pas risquer le coup de froid fatal ; choisissez des variétés adaptées au froid (laitue Gotte jaune d’or, mâche verte de Cambrai…).
=> Protégez d’un éventuel gel les légumes qui restent en place en les couvrant (scaroles, choux, navets…) et mettez en silo les racines (salsifis, betteraves, topinambours, poireaux).

=> Continuez le nettoyage prophylactique : brûlez tous les organes malades ou suspectés de l’être, protégez au goudron de Norvège les plaies pour limiter les entrées d’agents infectieux, désinfectez les outils de coupe. Griffez la surface du sol pour exposer au froid les larves et autres formes hivernantes des insectes.

=> Ne nettoyez pas trop les massifs, pensez aux oiseaux et autres habitants qui apprécient les graines restées sur les hampes florales des vivaces, les abris qu’offrent les feuilles.

=> Protégez du gel les plantes en pot, celles-ci sont plus sensibles car les racines peuvent geler assez vite contrairement aux plantations en pleine terre.
=> Pensez également à protéger le système d’arrosage.

=> Le chauffage assèche l’air, ce qui favorise certains insectes et parasites (les sciarides se reproduisent à toute allure, les cochenilles deviennent envahissantes…), c’est pour le jardinier un véritable casse-tête : douchez vos plantes et traitez-les avec des produits bio.

Paru dans le : 
Dans la boutique : 

Rebelle-Santé N° 211

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer