Enregistrer

Enregistrer

Le bambou

sam, 01/12/2018 - 00:00 -- Sophie Lacoste
Rubrique : 
en cas de mal de dos

Parce qu’il est très riche en silice, le bambou peut aider celles et ceux que les maux de dos font régulièrement souffrir, en particulier le lumbago.

Il existe près d’un millier d’espèces de bambou, mais c’est le bambou tabashir, Bambusa Arundinacea, que l’on emploie en phytothérapie, une plante commune qui est cultivée ou qui pousse de façon spontanée dans toute l’Asie. Ces bambous peuvent atteindre 30 mètres de haut et, comme la plupart des bambous, ils ne fleurissent qu’une fois tous les 30 ou 50 ans.

Venu de la médecine indienne

En Asie, le bambou est un matériau employé pour construire des maisons ou des meubles, mais c’est également un remède traditionnel ancestral. Les feuilles, anti-inflammatoires, circulatoires, diurétiques et fortifiantes, sont données en décoction aux jeunes mères après l’accouchement. Les graines sont diurétiques et laxatives. Les racines, antiseptiques, antalgiques et astringentes soulagent les articulations douloureuses et chassent la fatigue. Les pousses femelles sont prescrites comme traitements fébrifuges, expectorants, toniques, aphro­disiaques, anti-inflammatoires et antirhumatismaux. Ce sont elles qui soulagent les maux de dos.

Un concentré de silice

La partie du bambou utilisée pour soulager les lombalgies est extraite des pieds femelles qui sécrètent de la silice en une telle densité, jusqu’à 99 %, que les chimistes comparent cette matière à du quartz.

Cette silice végétale permet de favoriser l’assimilation du phosphore, l’épuration des déchets intra-cellulaires, le renforcement de certains tissus, l’élimination du cholestérol. Ce qui explique les nombreuses indications du bambou :

• les fractures (il aide à la consolidation)
• les rhumatismes aigus ou chroniques
• les cheveux cassants ou ternes, les ongles fragiles
• la fatigue chronique
• l’artériosclérose (maladie dégénérative des tissus artériels).

Comment l’utiliser ?

On trouve le bambou sous forme de gélules, de poudre ou d’extrait glycériné de plante fraîche, à diluer dans de l’eau. Il est généralement conseillé d’en faire des cures de trois semaines, au dosage indiqué par les fabricants.

Et en externe

Dans les cosmétiques, on utilise le bambou pour ses propriétés apaisantes, hydratantes et reminéralisantes. Il est particulièrement recommandé pour hydrater et adoucir les peaux sèches et sensibles.

Paru dans le : 
Voir aussi : 
Dans la boutique : 

Hors Série N° 19

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer