Enregistrer

Enregistrer

Pour le bien-être de votre vésicule biliaire...

sam, 01/12/2018 - 00:00 -- Anne Rihet
... des recettes naturelles
Rubrique : 

Les aliments gras vous dégoûtent et vous avez souvent la bouche empâtée. Soit vous êtes un habitué des digestions difficiles et des troubles du transit et vous subissez certainement les désagréments dus à un dysfonctionnement de votre vésicule biliaire, soit vous êtes un expert des excès alimentaires et là aussi, c’est un message de votre vésicule biliaire.

En forme de petite poire, celle-ci est un réservoir qui stocke et concentre la bile sécrétée par le foie. Elle se vide dans le duodénum (début de l’intestin grêle) lors de la digestion, surtout celle des graisses. Il peut arriver que la bile ne s’évacue pas convenablement par paresse de l’organe, par abus de mets trop riches ou par la formation de petits calculs biliaires. Ce n’est pas une raison pour vous faire de la bile ni pour déverser votre bile sur ceux qui vous entourent. Des solutions existent, alimentaires d’abord, et puis il y a de multiples plantes qui agissent sur le fonctionnement de la vésicule biliaire, et du foie par la même occasion.

Pour une vaillante vésicule biliaire...

... il faut consommer régulièrement des artichauts, de la betterave rouge, des carottes, de la salade, du céleri, du chou, des concombres, du persil, du radis noir, des poireaux, du pissenlit, bref... des légumes. Et puis aussi du citron, de la pomme, de la poire, de la prune, du raisin, des tomates. En fait, il faut accorder plus de place aux légumes et aux fruits. Privilégiez aussi les goûts amers car ce sont souvent des plantes favorables au drainage des toxines. Concoctez-vous des jus végétaux. Par exemple, versez dans un blender, à parts égales, de la betterave et de la carotte avec un peu d’eau et buvez deux verres par jour pendant deux semaines.

En cas de vésicule biliaire paresseuse...

La chicorée sauvage : Cichorium intybus

La chicorée est une plante commune des prés et des chemins. Ses feuilles s’apparentent à celles du pissenlit alors que ses tiges florales se couvrent de capitules bleu-pâle. Cholérique (augmente la quantité de bile) et cholagogue (stimule l’évacuation de la bile), la chicorée est une plante recommandée pour la vésicule biliaire. Amère, elle peut provoquer des brûlures d’estomac ou de l’œsophage si vous êtes sensible. Ajoutez alors une cuillerée à café de racine de guimauve dans toutes les préparations qui suivent.

Décoction : dans l’équivalent d’une tasse d’eau, jetez 1 à 2 cuillerées à soupe de plantes hachées, feuilles et racines sèches. Mettez le tout à bouillir et, aux premiers bouillons, stoppez votre feu. Patientez encore quinze minutes, puis filtrez. Buvez deux à trois tasses par jour en n’oubliant pas de sucrer.

Sirop tout simple : faites bouillir 100 g de feuilles et racines sèches de chicorée dans un demi-litre d’eau pendant cinq minutes. Laissez infuser dix minutes puis filtrez et exprimez bien toute l’eau contenue dans les racines et les feuilles. Ajoutez 500 g de sucre et faites réduire à feu doux jusqu’à la consistance d’un sirop. Prenez de 2 à 4 cuillerées à café par jour.

Sirop de chicorée composé du Codex, simplifié : dans un pot en verre, coupez 6 onces* de racine de rhubarbe et versez dessus deux livres* d’eau à 80 °C. Couvrez d’un linge, laissez reposer une demi- journée puis filtrez, gardez les racines et conservez le liquide au frais. Dans un récipient destiné au bain-marie, déposez les racines de rhubarbe, 6 onces de racine sèche de chicorée, 9 onces de feuilles sèches de chicorée coupées, 3 onces de feuilles de fumeterre sèches, 3 de scolopendre, toutes préalablement hachées, et 2 onces de baies d’alkékenge. Ajoutez dix livres d’eau bouillante et laissez infuser au bain-marie vingt-quatre heures. Filtrez et mélangez à neuf livres de sirop. Faites réduire, ajoutez le liquide qui était au frais, une demi-once de cannelle et laissez de nouveau évaporer jusqu’à consistance d’un sirop. Mettez en bouteilles.

*Une once = 28 g et une livre = 0,45 kg donc 0,45 litre.

Le pissenlit : Taraxacum officinale

Voici une plante accessible à tout un chacun et facilement reconnaissable, excellente pour votre vésicule, à la fois cholagogue et cholérique ainsi que préventive des calculs biliaires. Dès le printemps, préparez-vous de bonnes salades de pissenlit avec des pommes de terre et des lardons ou avec une orange et de la pomme, des jus, des soupes... mais aussi quelques infusions et décoctions.

Infusion : versez l’équivalent d’une tasse d’eau bouillante sur 3 à 5 g de racines sèches. Couvrez, laissez infuser dix minutes, filtrez et buvez trois tasses sucrées dans la journée.

Décoction digestive : portez à ébullition 30 à 60 g de racines et feuilles fraîches de pissenlit dans un litre d’eau et laissez mijoter à petit feu une demi-heure. Couvrez et laissez macérer quatre heures. Filtrez, sucrez et buvez deux verres par jour après les repas

En cas d’abus d’alcool et d’excès alimentaires...

Le citron : Citrus limon

Buvez sans vous presser le jus d’un demi-citron dans un verre d’eau tiède au réveil (avec un peu de sucre si vous ne supportez pas le goût acidulé).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Dans la boutique : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer