Le bacopa pour vos neurones !

ven, 01/03/2019 - 00:00 -- Sophie Lacoste
Rubrique : 

Quand on a l’impression de chercher ses mots, que l’on n’arrive pas à se concentrer, et pour retrouver la joie de vivre, ça vaut la peine de le tester !

Le Bacopa monnieri est une plante indienne utilisée depuis des millénaires dans la pharmacopée ayurvédique pour améliorer la mémoire, la concentration, et soigner les troubles de l’humeur. Les scientifiques ont pu, ces dernières décennies, confirmer que la plante avait, en effet, des qualités thérapeutiques fort appréciables.

Des preuves scientifiques

Les études se multiplient depuis les années 1960 pour déterminer et montrer scientifiquement les effets thérapeutiques du bacopa. Résultat, on sait aujourd’hui, grâce à des essais effectués dans de nombreux pays, que cette plante stimule la mémoire, améliore la vigilance et la concentration et qu’elle est donc particulièrement indiquée lorsqu’on doit solliciter son intellect. En Inde, le bacopa est même prescrit par les médecins pour traiter l’épilepsie afin de faire diminuer la fréquence des crises. Bien que la plante n’ait sans doute pas livré tous ses secrets, il semblerait qu’elle agisse en augmentant la synthèse de protéines dans l’hippocampe, une zone du cerveau très sollicitée dans les mécanismes d’apprentissage et de mémorisation à long terme.

Des études sur les enfants et les adultes

Pour mesurer les effets du bacopa, les études ont porté sur des populations d’enfants en bonne santé, sur des élèves hyperactifs et sur des adultes ayant des troubles intellectuels. Les résultats montrent que la plante améliore la vitesse de traitement de l’information, la capacité d’apprentissage et la mémoire. Elle agit aussi sur les problèmes nerveux en atténuant significativement l’anxiété, et lutte contre la fatigue mentale. Certains chercheurs pensent que le bacopa serait capable d’améliorer les capacités intellectuelles. Les enfants qui en prennent sont plus rapides et plus précis dans leurs apprentissages, plus curieux et plus attirés vers la nouveauté : ils s’orientent, par exemple, vers l’acquisition de nouvelles informations plutôt que vers les révisions. Outre son efficacité sur l’intellect, le bacopa est conseillé pour soulager le syndrome du côlon irritable.

En pratique

Dans l’usage traditionnel, en Inde, on prépare des remèdes à partir de la plante fraîche en exprimant le suc de la tige et des feuilles. Chez nous, l’emploi du bacopa est plus simple puisqu’on le trouve sous forme d’extraits standardisés et il suffit d’en avaler les gélules ou les comprimés aux doses indiquées. Il entre également dans la composition de compléments alimentaires, associé à des substances naturelles qui en complètent les effets : tryptophane pour l’humeur, vitamines B, aubépine…

Amertume

Traditionnellement, les feuilles et les tiges de bacopa étaient pressées puis leur extrait était mélangé à des sirops ou pâtes à tartiner très sucrés pour masquer l’amertume de la plante. Grâce aux extraits en gélules ou comprimés, on évite l’excès de sucre.

Enregistrer

Paru dans le : 

Voir aussi : 

La brain gym

sam, 01/04/2017 - 00:00 -- Murielle Toussaint
La gymnastique pour le cerveau

Des mouvements qui stimulent les neurones ! Cela peut paraître surprenant et, pourtant, c’est le principe de la Brain Gym (ou éducation kinesthésique).

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer