Enregistrer

Le colza

lun, 01/04/2019 - 00:00 -- Anne Rihet
Rubrique : 
J’ai descendu dans mon jardin...

Une marguerite / Entre les dents Lorsqu’elle m’évite / Obstinément
Je comprends vite / Quand elle en a
Marre de ma frite / Ma p’tite Julia
Elle si belle / Ma p’tite Julia
Dans ses prunelles / Y a du colza
Elles savent rire / Me battre froid
Elles semblent dire / Tu es à moi
« Ma p’tite Julia » de Pierre Perret

• Nom commun : chou-colza.
Genre et espèce : Brassica napus var. napus ou var. oleifera.
Famille : BRASSICACEAE : plantes herbacées, rarement arbustives – feuilles alternes – fleurs à 4 pétales et 4 sépales – ovaire supère – fruit : silique ou silicule.
• Origine supposée : région méditerranéenne d’Europe.
Floraison : au printemps pour le colza d’hiver.

Le colza est un croisement naturel entre un chou commun, Brassica oleracea, et une navette, Brassica rapa, variété oléifère du chou navet.
Le colza oléagineux était déjà mentionné dans des écrits de 2000 à 1500 ans av. J.-C. L’huile de colza servait essentiellement de combustible à lampe. L’essor de l’huile alimentaire date des années 1960-70 avec l’apparition de nouvelles sélections adaptées à la consommation car dépourvues d’acide érucique, un acide toxique non comestible.

Le colza est une plante herbacée de 80 à 100 cm de haut, à la tige dressée et ramifiée. Les feuilles sont vert-bleuâtre : celles de la base sont profondément découpées et pétiolées, tandis que les feuilles de la tige sont embrassantes (sans pétiole), les plus basses restant très découpées alors que les feuilles supérieures sont entières et lancéolées.

Les fleurs jaune-pâle sont regroupées en grappes. Elles s’y épanouissent de bas en haut. Elles sont constituées de 4 pétales libres, de 4 sépales allongés, de 6 étamines, 4 longues et 2 courtes, et d’un ovaire supère à 1 style et 1 stigmate. Quatre nectaires au fond de la corolle sécrètent un abondant nectar riche en glucose, attirant de multiples insectes.

Le colza est essentiellement produit pour l’huile que l’on extrait de ses graines. Le résidu des graines, riche en protéines, est transformé en tourteau qui sera incorporé dans l’alimentation des ovins, bovins et porcins. 

L’huile de colza est également utilisée en agrocarburant. La plante est un excellent engrais vert. Les jeunes feuilles sont comestibles crues ou cuites.

Paru dans le : 

Type de publication : 
Dans la boutique : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer