Être en joie !

mer, 01/05/2019 - 00:00 -- Davina Delor
Rubrique : 

Malgré toutes les souffrances infligées à la Terre par les êtres humains, la nature délivre chaque saison un message d’espoir qui ne faillit jamais. L’amour bienveillant et la joie sont les porte-flambeaux de l’énergie de la vie. L’utilisation de ces deux qualités ouvre une porte sur le bien-être et la santé.

Dès le réveil et avant toute chose, prendre conscience que l’on est en vie et que cela suffit pour se réjouir. Quelle que soit la situation dans laquelle on se trouve, un nouveau jour commence et avec lui la possibilité de faire évoluer n’importe quelle situation. La solution fait toujours partie du problème, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter. Ayons confiance en nous et en la vie qui s’éveille en même temps que nous.

Éveiller le corps

Trois respirations profondes nous feront percevoir chaque parcelle de notre corps s’épanouissant au passage du souffle créateur de bien-être. Puis, en laissant couler de l’eau sur le visage et sur le corps, penser : “L’eau source de vie est à l’œuvre de purification de mon corps et de mon esprit. J’aborde cette journée en pleine conscience de la chance qui m’est donnée de pouvoir à nouveau m’accomplir dans le meilleur de moi-même, ce que je vais m’efforcer de faire tout au long des heures suivantes. En glissant sur ma peau comme un fluide réparateur, l’eau me libère des entraves du passé.” Ensuite, presser un demi-citron associé à un demi-verre d’eau tiède. En le buvant, penser : “Je m’abreuve à la source de vie qui nettoie mon corps en le débarrassant de ses déchets toxiques tout en le fortifiant et le vitalisant.”

S’ensuit un petit déjeuner qui respecte les règles de bonne santé prônées dans votre magazine préféré avant de vous plonger dans les activités du jour.  

Joyeux midi

La prise régulière des repas n’est plus à vanter. Pourtant certaines, certains, réduisent ce moment de pause-santé à une obligation remplie à la va-vite, mélangeant les aliments industriels frelatés à l’agitation fébrile des conversations intérieures-extérieures susceptibles de nous empoisonner au sens propre comme au figuré. La mode vante le lâcher-prise, l’attitude zen et bla et bla… Mais peu se soucient de prendre véritablement le temps de se poser, ne serait-ce qu’en un moment de paix où l’on savoure chaque bouchée en remerciant la nature de combler notre assiette.

Avant, une prière ouvrait les repas mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, rien ne nous empêche de louer l’énergie de la vie sous forme de prière personnalisée.

Voici donc quelques couplets faciles à lire parce que dénués de connotation dogmatique. Une manière de commencer les repas en plaçant le corps et l’esprit dans la conscience des bienfaits apportés par ces instants privilégiés qui maintiennent l’expression de la vie en nous.

Heureux après-midi

Cycle de plénitude de la journée, l’après-midi ouvre son champ d’activités d’autant mieux vécues par la présence dynamisante d’un état d’être joyeusement positif. C’est aussi le moment idéal pour s’exercer à l’art zen du tir à l’arc. Il ne s’agit pas ici d’utiliser les instruments matériels traditionnels, mais de placer son mental dans la position intérieure de l’archer. Cette pratique symbolique vous donnera l’occasion de devenir l’artiste zen de votre propre existence.

Voyons comment s’y prendre. La joie d’exister trouve sa place de prédilection dans le moment présent. Instant après instant méritent d’être vécus avec la précision de l’archer au moment précis où il ajuste son arc et s’apprête à tirer. Loin d’être une seule performance sportive, le tir à l’arc symbolique développe un pouvoir spirituel laissant place à l’action de l’esprit qui vise son objectif et l’atteint avant même de l’avoir engagé dans l’élan transmis à la flèche. Il s’agit bien là d’un “combat” relationnel mené entre soi et soi. Ainsi devenons-nous à la fois la cible, le tireur et l’objectif atteint.

Dormir en joie

La nature est la mère originelle de tous les êtres. Avec habileté et attention, nous trouvons en elle les moyens de soigner la vie en nous.

La gemmothérapie utilise les bourgeons des arbres et des arbustes. Nos fonctions organiques trouvent en ces bourgeons des qualités de drainage, de régulation hormonale, d’apaisement agissant sur les systèmes nerveux, sanguins et lymphatiques ainsi que sur les sphères tissulaires ostéo-articulaires. “Le marchand de sable en gemmothérapie, témoin des nuits tranquilles, est le tilleul. Sédatif, il facilite l’induction au sommeil et améliore sa qualité. Son action est profonde et aide le corps à retrouver son propre rythme de sommeil. Dans une période de stress important, il pourra être associé au figuier en prenant celui-ci en début de soirée et le tilleul environ 30 minutes avant le coucher. Pour les personnes qui se réveillent fréquemment avec des palpitations, préférez l’aubépine au figuier.”

Les cures de gemmothérapie agissent sur le terrain en vingt-et-un jours ou plus fréquemment en trois mois au rythme de trois semaines par mois avec une semaine de pause. Il peut s’agir de 10 gouttes 2 à 3 fois par jour ou de 50 gouttes en une seule prise le soir avant le coucher. Une consultation auprès d’un gemmothérapeute est conseillée.

À lire

Le grand livre de la gemmothérapie
de Laurine Pineau aux éditions Leduc.S
400 pages - 19 €.

Le Zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc
de E. Herrigel aux éditions Dervy
131 pages - 9 €.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer