Le fibroscan...

mer, 01/05/2019 - 00:00 -- Dr. Daniel Gloaguen
Rubrique : 
... pour mieux explorer le foie

Avec le FibroScan, on explore le foie à la recherche d’une cirrhose. Cet examen fiable permet d’éviter désormais le recours à la ponction-biopsie du foie.

La cirrhose correspond à une fibrose très sévère du foie – un important réseau de fibres se crée au sein de l’organe. Plus elle est diffuse et intense, plus elle va « étouffer » le foie de l’intérieur et empêcher son bon fonctionnement. Les cellules finissent par s’altérer.

Alcool, mais pas seulement

L’alcool est le toxique le plus « fibrosant » pour le foie. Les hépatites (virales, médicamenteuses…) peuvent se solder également par une cirrhose, généralement irréversible, d’où l’importance d’un diagnostic précoce.

La ponction-biopsie au placard

Avant l’avènement du FibroScan (2003), le diagnostic de cirrhose nécessitait dans un premier temps une échographie destinée à mettre en évidence des signes indirects de cirrhose (taille du foie, aspect du rebord inférieur et de la surface du foie, existence de nodules, de ganglions, état vasculaire…), suivie le plus souvent par une ponction-biopsie hépatique (PBH) destinée à poser le diagnostic de certitude. Problème, la PBH qui s’effectue sur un foie potentiellement malade (troubles de la coagulation) n’est pas dénuée de risque : hémorragie et hématome intrahépatiques surtout, blessure de la vésicule biliaire, du côlon, du poumon ou du rein. Le FibroScan, lui, est un examen non invasif qui permet de mettre en évidence et d’évaluer la sévérité de la fibrose, rendant la PBH obsolète.

Résultats

• Il n’y a pas de fibrose entre 2,5 et 5 kilopascals (kPa). C’est le stade 0
• Entre 5 et 7, la fibrose est minime (stade 1)
• La fibrose est modérée entre 7 et 9,5 (stade 2)
• La fibrose est sévère entre 9,5 et 14 (stade 3)
• Au-delà de 14, il s’agit d’une cirrhose constituée (stade 4).

Comment ça marche ?

Le FibroScan, qui n’est ni une fibroscopie ni un scanner, et qu’on appelle d’ailleurs élastométrie impulsionnelle ultrasonore, utilise la capacité du foie sain à être naturellement élastique, à l’instar d’une vessie emplie d’air ou de liquide. Lors d’un processus de fibrose, le foie devient dur, ce que le médecin ne peut que partiellement explorer lors de la palpation. Le FibroScan quantifie avec précision l’élasticité du foie et permet de différencier une fibrose modérée, encore réversible, d’une cirrhose avérée.

Déroulement de l'examen

Le FibroScan s’effectue comme une échographie : le patient est allongé sur le dos, le bras droit placé derrière la tête. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Le praticien (radiologue ou gastro-entérologue) utilise une sonde proche de celle utilisée lors de l’échographie, qu’il applique sur la peau entre les côtes. Une dizaine de mesures sont nécessaires. L’examen ne prend que quelques minutes et le résultat est immédiat.

Onde de choc

Le FibroScan consiste à ébranler le foie à l’aide d’une vibration obtenue par l’envoi d’une onde de choc sonore indolore. C’est la mesure de la vitesse de propagation de cette onde à travers le foie qui permet d’estimer son élasticité. Plus le foie est dur, plus la vitesse de l’onde est importante. L’analyse hépatique par élastométrie d’un centimètre de diamètre pour une profondeur de 2,5 cm correspond à un volume étudié 100 fois supérieur à celui obtenu lors d’une PBH.

Paru dans le : 

Voir aussi : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer