Jeûner les chemins du nettoyage intérieur

Un documentaire sur les différentes façons de jeûner

Il n’y a pas un jeûne, mais plusieurs approches de cette pratique millénaire. Déjà reconnue par Hippocrate, prônée par les religions, pratiquée dans des centres de soins en Allemagne ou en Russie, elle intéresse de plus en plus, à juste titre. Le documentaire Le jeûne à la croisée des chemins explore les différentes voies de cette pratique.

Découvrir le jeûne sans vouloir faire du prosélytisme appuyé, telle est la bonne idée de ce joli film. En toute humilité, le réalisateur, Fabien Moine, égrène plutôt les questions soulevées chez lui par cette pratique aux multiples facettes.

Y a-t-il plusieurs façons de jeûner ? Le jeûne est-il une thérapie ? Qu’en disent les études ? Qu’en disent les jeûneurs eux-mêmes ? Même si le réalisateur connaît bien le jeûne qu’il pratique et enseigne depuis dix ans, qu’il en a observé les bienfaits et les limites, il a endossé le rôle du candide pour présenter ce sujet finalement complexe, alternant témoignages de jeûneurs et interviews de spécialistes. Au gré de ses pérégrinations, de l’Atlantique à la Méditerranée en passant par le grand Est, le réalisateur a parsemé son film de belles images, comme pour rappeler que cet état de privation de nourriture aiguise le regard et facilite la contemplation des merveilles de la nature.

Les trois facettes du jeûne

Le film, idéal pour un novice, aborde les trois grandes familles de jeûne : le jeûne de bien-être ou hygiéniste, le jeûne thérapeutique et le jeûne spirituel.
Mais avant cela, pour tout comprendre, du moins dans l’état actuel des connaissances médicales, une petite animation graphique détaille, pas à pas, les processus physiologiques tels qu'ils se déroulent pendant les phases d’un jeûne au fil des jours : utilisation du glucose circulant, production des corps cétoniques, etc.

Le jeûne hygiéniste

Préserver la santé avant qu’elle ne se dégrade, tel est l’objectif de l’hygiénisme incarné dans le film par Désiré Mérien, grande figure de la discipline, qui pratique et enseigne le jeûne depuis 55 ans. Il y voit une approche non violente de la connaissance du corps, conforme à l’hygiénisme qui met en jeu des solutions simples, pas opposées à l’approche médicale, pour conserver la santé, notamment par l’alimentation.

Le jeûne thérapeutique

Certains médecins, comme la nutritionniste Estelle Zuili, regrettent que le jeûne ne soit pas étudié comme une thérapie et constatent qu’il faudrait un ensemble d’études scientifiques pour que le jeûne soit considéré comme un médicament…
D’autres, comme le Pr Patrick Baqué, doyen de la Faculté de Médecine de Nice, lancent des études cliniques. Il a constaté sur lui les effets du jeûne et souhaite objectiver ces phénomènes. Le chirurgien viscéral voudrait lancer une étude sur de jeunes médecins en formation afin qu’ils mesurent eux-mêmes l’impact d’un jeûne de 8 jours, tout en étudiant les paramètres biologiques, physiologiques et comportementaux. Un travail immense et difficile à financer car, sur le jeûne thérapeutique, la France reste en retard par rapport à la Suisse, la Russie, l’Allemagne ou les États-Unis.

Le jeûne spirituel

Enfin, le film nous rappelle que le jeûne est présent dans notre histoire ou notre inconscient collectif au moins par les religions. Le père Jean-Luc Souveton, prêtre œcuménique qui a accompagné de nombreux jeûneurs, insiste sur ce moment privilégié de rencontre avec soi. C’est finalement lui qui tisse la vision la plus large du jeûne : « La dimension de purification est très importante pour articuler le jeûne comme expérience physiologique, thérapeutique et spirituelle. »

Pour Rebelle-Santé, nous avons rencontré le réalisateur Fabien Moine. Il est naturopathe hygiéniste, formateur, éditeur et, depuis peu, réalisateur.

Rebelle-Santé : Comment avez-vous découvert le jeûne ?

Fabien Moine : Je m’intéressais beaucoup à l'alimentation avant même d'être naturopathe. Je faisais beaucoup de sport : course à pied, vélo. Et puis, une amie m'a initié à l'alimentation biologique et végétarienne. Elle pratiquait le jeûne de manière hebdomadaire. Je l’ai suivie. Très vite, je me suis documenté, et je me suis lancé dans l'aventure. J'en ai tout de suite vu les bienfaits, notamment sur des migraines.

*

Plus d’info :
Le site du film : www.lejeune-le-film.com
La bande annonce est sur la page d'accueil.
Les projections :
www.lejeune-le-film.com/projections/

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les plantes qui guérissent (Poche)
Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet
Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet