Les secrets de la méditation

Rubrique

Avec l’envie de partager avec vous l’étonnante aventure intérieure que la pratique méditative m’a fait découvrir, je viens en déposer le témoignage dans l’intention d’explorer avec tous et même les plus rebelles en la matière, les chemins de vie joyeuse immédiatement disponibles.

Loin de moi l’idée de convaincre, mon approche auprès de vous n’est pas un prêche, plutôt une information par le compte-rendu résumé de toutes ces années où moi aussi, comme bien d’autres, j’ai tenté de méditer.

J’ai rencontré la méditation alors que n’étant qu’une enfant, j’entrai en dévotion, rendant ainsi hommage à la beauté de la terre, de la nature, du ciel et des océans. De nombreux ouvrages ont attiré et captivé mon attention, des rencontres avec des initiés m’ont enseignée et formée aux différentes applications du voyage intérieur. Admirative des yogis de l’Inde et de l’Asie que je découvrais alors que j’étais adolescente, c’est au Vénérable sage hindou Paramahansa Yogananda que je dois le goût du yoga de l’esprit. Mais voilà, tout cela était si vaste et si mystérieux que j’y trouvais difficilement des points de repères avec le quotidien d’une vie saturée par les préoccupations ordinaires. Que faire quand le temps manque et que tout nous ramène à privilégier les références du monde extérieur ? J’ai pris le temps d’y réfléchir à titre personnel, mais pas seulement, car je suis persuadée que méditer est la clé qui permettra, à qui voudra s’y intéresser, de trouver la joie de vivre en toute sérénité.

Méditer pour apprécier les autres

Nous savons tous combien il s’avère difficile d’entretenir des relations harmonieuses durables au sein de la communauté humaine. Les conflits en famille, au travail et entre amis le prouvent suffisamment. Combien inutile est de vouloir à tout prix réformer la conduite des autres et tenter rageusement de les faire changer.
Nous avons tous une place unique entre tous et la charge d’une mission à conduire jusqu’à son accomplissement. À nous de correspondre à nos plus nobles idéaux, à nous de transformer nos caractères et rien qu’à nous de nous améliorer. Méditer ce sujet est notre bon moyen pour nous rendre libre des entraves que nos tendances parfois ou souvent négatives disposent sur notre route. La colère, l’orgueil et la jalousie brûleront un jour les liens d’amour ou d’amitié des plus solides autrefois établis, nos défauts sont de perpétuelles menaces suspendues au-dessus des plus fidèles serments. Malgré cela, nous voulons la paix, notre cœur n’aspire qu’à la paix et notre existence soupire après la paix. Méditer la paix pour la trouver en nous permet sans aucun doute de la trouver chez les autres.

Tout simplement méditer

Parce qu’elle est celle de la détente, la méditation est la voie de la réconciliation. Les nœuds de tension se dénouent, le corps lui-même accepte d’être libéré quand l’esprit lui accorde un moment de répit. Le recul immédiat proposé par l’instant méditant met en relief la pauvreté des ressources spirituelles de celles et ceux qui ne pensent qu’à prendre leur revanche sur les gens que les circonstances ont blessés.

Pas facile de pardonner, mais sans avoir précisément à le chercher, méditer sur l’amour et la compassion accorde non seulement du baume au cœur, mais éloigne naturellement la stimulation des colères qui finissent par disparaître. Les autres ne sont jamais responsables de notre mal-être, car nous avons toujours le choix de réagir différemment. Si l’on vient de se démener dans une situation inextricable, méditer sur la patience et sur la paix permet de se poser dans une autre réalité. C’est en changeant les choses en nous que nous verrons le monde changer.

Pour commencer à méditer

Voici un petit recueil de questions qui permettent d’entretenir de nous à nous une réflexion méditative, c’est un bon début.
 
⇒ Où en suis-je avec mes choix de vie ?

⇒ Où en suis-je avec ma manière de “me penser” et de penser les autres ?

⇒ Suis-je toujours convaincu d’agir correctement avec mon corps, ma parole, mon esprit ?

⇒ Est-ce que j’accepte de me remettre en question ?

⇒ Est-ce que je tiens mes engagements vis-à-vis des autres et vis-à-vis de moi-même ?

⇒ Que fais-je pour redresser la barre lorsque je m’aperçois que je m’écarte du cap ?

Un petit carnet de notes à disposition sera un bon compagnon sur la route de votre évolution et surtout n’oubliez pas de ne jamais vous laisser piéger par la culpabilité ou le découragement. Avoir envie de méditer signifie que vous êtes prêt à dépasser les limites qui vous retenaient prisonnier de vous-même. En découvrant vos possibilités de progression vers le meilleur, vous ne devez pas hésiter à faire de votre esprit le héros de votre histoire personnelle.

Méditer l’amour et la compassion

Installez-vous confortablement, assis de préférence, le dos droit et la tête dans son prolongement, fermez vos yeux et restez attentif à votre respiration. Prenez le temps de parvenir à vous sentir détendu, à l’aise, et réjouissez-vous de ce premier succès qui est de vous trouver au calme, loin des agitations habituelles.
Inspirez-expirez et, au cours des quelques instants suivants, détendez-vous.

Faites remonter à la surface de votre conscience certains faits heureux qui ont marqué votre existence. Plongez dans votre mémoire pour arriver à retrouver la sensation très douce qui, en ces moments de bonheur, inondait votre cœur. L’amour était présent et vous le savouriez. Au travers des images et des perceptions, appliquez-vous à revivre le ressenti bienheureux qu’alors vous éprouviez.

Puis, tout en reprenant l’attention vigilante auprès de chaque souffle inspiré et expiré, laissez les images s’estomper et disparaître au profit de la seule sensation de bien-être inscrite en vous par les sentiments d’amour authentiques et profonds, qui ont et sont toujours les vôtres au-delà du sujet qui les a générés.

Lorsque ces conditions sont bien installées, abandonnez toute image et toute réflexion, laissez-vous simplement profiter de cet inégalable bienfait.

Lorsque vous décidez de terminer votre méditation, adressez votre gratitude à l’énergie d’amour universel qui sait prendre soin de vous et de tout autre quand on la reconnaît.

*

Conclusion

Chères amies lectrices, chers amis lecteurs, nous sommes loin d’avoir fait le tour des richesses contenues dans le trésor de la pratique méditative. C’est votre expérience personnelle qui poursuivra avec vous le chemin engagé au travers de nos échanges. Ayez confiance en vous et n’hésitez pas à développer vos aptitudes au bonheur et votre talent pour le réaliser. Tout devient simple quand on a fait le choix de méditer.

*

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de radiesthésie
Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques