Le new deal vert, le nouveau plaidoyer pour la justice climatique

Plan b, pour la planète : le new deal vert
Naomi Klein
Éditions Actes sud
13,5 x 21,5 cm
416 pages
23 €

« La maison brûle et nous sommes l’incendie. » C’est en ces termes que Greta Thunberg a apostrophé tous les gouvernements des pays occidentaux depuis le lancement de sa grève scolaire pour le climat en novembre 2018 et sa première conférence lors de la COP24 de Katowice sur les changements climatiques, en décembre de la même année. À ses détracteurs, la jeune militante suédoise répond en s’appuyant sur le dernier rapport du GIEC dont le résumé a été présenté le 8 octobre 2018. Le GIEC, Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat, se compose de centaines d’experts et scientifiques de tous les pays qui se réunissent une fois par an. Ce dernier rapport est alarmant sur les conséquences du réchauffement déjà en cours, et particulièrement la menace de dépassement au-delà de 1,5 °C par rapport aux niveaux pré-industriels. Un point de non-retour selon les experts qui laissent à peine plus de dix ans pour agir. Greta est un symbole, celui d’une jeunesse qui, aux quatre coins de la planète, se mobilise massivement pour le climat. « Les membres de cette génération sont les premiers pour qui le dérèglement climatique à l’échelle planétaire ne constitue pas une menace future, mais une réalité vécue » affirme Naomi Klein dans ce recueil qui regroupe toute une série de grands reportages, articles et discours écrits au cours de la dernière décennie de 2010 à 2019.

La journaliste américano-canadienne, autrice connue pour ses essais comme No Logo, La stratégie du choc, Tout peut changer ou Dire non ne suffit plus, ne se contente pas pour autant de tirer la sonnette d’alarme, elle présente son plan B pour la planète, en s’engageant auprès d’une partie des démocrates américains, notamment Alexandria Ocasio-Cortez, en faveur du Green New Deal (Un New Deal vert), programme politique de transformation écologique de très grande ampleur centré à la fois sur les énergies renouvelables et sur un projet social. Inspiré par le New Deal du Président Roosevelt dans les années 1930 au lendemain de la grande dépression, ce programme porté par les associations environnementalistes propose des investissements massifs dans les transports propres, les énergies vertes et l’agriculture durable en mettant fin aux subventions des énergies fossiles. Naomi Klein s’en fait le porte-parole dans un livre-manifeste pour la justice climatique qui montre que tout est lié à l’échelle de la planète : l’écologie, le politique et le social. Rendez-vous aux États-Unis en 2020. Qu’en sera-t-il pour le reste du monde ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Cuisiner autrement en hiver
Le jeûne : mode d’emploi
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?