Une douleur abdominale

Et si c'était une diverticulite de Meckel ?
Rubrique

2 % de la population possèdent un diverticule de Meckel, autrement dit une petite formation similaire à l’appendice, mais implantée sur l’intestin grêle. Comme l’appendice, le diverticule de Meckel peut s’infecter.

On connaît tous l’appendicite, autrement dit l’inflammation de l’appendice, ce petit « sac » intestinal en forme de doigt de gant, appendu au cæcum, portion de l’intestin qui s’intercale entre l’intestin grêle et le côlon droit (gros intestin). En revanche, on connaît beaucoup moins le diverticule de Meckel*, appendu dans les cinquante derniers centimètres de l’iléon (partie terminale de l’intestin grêle), juste avant le cæcum. Il mesure 5 à 6 cm de long, obéit aux mêmes mécanismes inflammatoires ou infectieux que l’appendice, dès lors qu’il se remplit de matières fécales. De par sa proximité avec le cæcum où siège l’appendice, ce diverticule, quand il est infecté ou simplement inflammatoire, peut générer des douleurs similaires à une appendicite.

2 % de la population

Le diverticule de Meckel est un reliquat embryonnaire. Mais contrairement à l’appendice, présent chez chacun d’entre nous, lui n’est présent que chez 2 % de la population. D’où la tentation de l’oublier, ou plus exactement de ne pas y penser devant une douleur de l’abdomen. En dehors de douleurs d’inflammation, on peut donc vivre toute sa vie sans savoir qu’on en est porteur.

Douleurs d'inflammation…

En cas de diverticulite de Meckel, la douleur siège à proximité de celle générée par une appendicite, dans la fosse iliaque droite. Ce petit diverticule peut aussi souffrir d’ulcères douloureux, car sa muqueuse, proche de celle de l’estomac, peut sécréter de l’acide chlorhydrique responsable d’irritations et de saignements digestifs.

… mais pas seulement

Outre les douleurs et des petites hémorragies chez l’adulte, un diverticule de Meckel peut se manifester par un abcès, une péritonite (quand il se perce) et une occlusion intestinale (interruption du transit) chez l’enfant.

Diagnostic difficile

Rappelons que l’intestin grêle n’est pas accessible par la colonoscopie ou la fibroscopie par voie haute et le diagnostic est difficile si l’on n’y pense pas. Plusieurs examens complémentaires sont possibles selon les symptômes : scintigraphie au technétium, artériographie en cas de saignement. Ou l’utilisation de la vidéocapsule, qui permet désormais d’explorer tout le tube digestif ou encore, dans certains cas difficiles, le scanner.

Chirurgie

Le traitement d’une diverticulite de Meckel passe par la chirurgie. L’ablation du diverticule, même sain, est systématiquement effectuée dans le cadre d’une intervention chirurgicale pour appendicite vraie. Encore faut-il qu’il soit retrouvé quand il existe. Il peut aussi passer inaperçu aux yeux du chirurgien. Et dans certains cas, les douleurs abdominales sont mises sur le compte d’une appendicite. Ce n’est qu’au cours de l’intervention que le chirurgien va découvrir que l’appendice est sain et que les douleurs sont liées à l’existence d’une inflammation du diverticule de Meckel. Là encore, il retire l’appendice sain par précaution et le diverticule infecté.

*Du nom du médecin, Johann Meckel, qui en fit la première description au tout début du XIXe siècle.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Cuisiner autrement en hiver
Le jeûne : mode d’emploi
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?