En février, le jardin est au ralenti

Belle occasion de nettoyer, bricoler, rafistoler, ranger et de préparer l’année qui vient !

Ce mois-ci, après les rubriques traditionnelles (potager, verger et jardin d’ornement), nous ferons un zoom sur cette question du nettoyage, du rangement et de l’entretien du matériel de jardin. Entretenir ses outils et mieux ranger, ça permet de conserver son matériel plus longtemps et… c’est bon pour le bilan carbone !

*

⇒ Semez en pleine terre, dans presque toutes les régions, épinards, fèves, pois, oignons. Pour les semis de de salades, radis, persil, carottes, une bonne exposition et un voile suffisent à les protéger ; en zone froide ou si un coup de froid est prévu, mieux vaut les installer sous un abri, voire sur une couche chaude.

⇒ Étalez le compost sur une bonne épaisseur, il va continuer à « travailler » et vous pourrez, lors de la reprise, l’incorporer par griffage au sol. Si le compost n’a pas chauffé suffisamment, vous risquez une levée d’herbes indésirables, la présence d’insectes ou de champignons nuisibles. Dans ce cas, travaillez sur de petites épaisseurs.

⇒ Si votre sol est compact, lourd (argileux), et donc peu aéré, résistez à la bêche qui retourne le sol et bouleverse les habitants du sol. Utilisez la grelinette pour un ameublissement sur 15 cm environ en deux passages croisés et désherbez soigneusement. Si vous n’êtes pas pressé d’utiliser ce carré, semez un engrais vert dont les racines vont fragmenter votre sol : phacélie + vesce + radis chinois, par exemple.
Broyez-le sur place (avant la floraison de la phacélie et de la vesce) et couvrez-le de paillis pour stimuler la décomposition. Dans une dizaine de mois, vous pourrez envisager une culture de légumes.

⇒ Semez au chaud les plantes potagères à cycle long (aubergine, melon, poivron, tomate, courge, maïs…) et les plantes potagères exotiques (1)(chayotte, poire de terre, physalis…). Pour la germination, il faut de la terre fine, de la lumière, de l’humidité et de la chaleur. La plupart des espèces se contente de 18-20 °C. Pour celles qui ont besoin de températures plus élevées, il faut prévoir une serre chauffée ou une mini-serre dans la maison. Étalez dans le temps vos semis de façon à ne pas faire stagner vos plants en godets en attendant que la température extérieure soit propice au repiquage, cela les affaiblit !

*

⇒ Reprendre le palissage des arbres : vérifiez l’implantation des poteaux et la tension des fils. Côté tuteurs, les attaches ne doivent pas blesser l’arbre. En principe, dès que l’arbre a repris et a fait un peu de croissance, enlevez le tuteur.

⇒ Aérez le sol, la surface travaillée va du tronc à l’aplomb de l’extérieur de la couronne. C’est le moment d’incorporer au sol des engrais non azotés. Les poudres de roches sont intéressantes, elles apportent du phosphore, de la potasse, du magnésium et, éventuellement, des oligo-éléments. Diverses expérimentations indiquent que celles-ci ont un effet stimulant sur l’arbre et répulsif pour les insectes ou autres indésirables.

⇒ Terminez la taille des pêchers et, si vous avez eu de la cloque l’an dernier, il peut être prudent de traiter juste avant le débourrement des bourgeons à bois avec de l’oxychlorure de cuivre à 7 g/L en évitant, si possible, les épisodes pluvieux longs qui lessivent le traitement et obligent à le recommencer. En complément, pulvérisez sur le feuillage des engrais foliaires pour éviter toute carence en zinc et bore, et arrosez avec du purin d’ortie ou paillez avec de l’ortie sèche.

⇒ Taillez les abricotiers avant la fin du mois ou en début de gonflement des bourgeons à bois. L’abricotier supporte mal la taille, limitez-vous à une intervention de nettoyage des rameaux desséchés, mal positionnés - pour faire entrer la lumière dans la couronne -, et à la suppression des gourmands. Attention, ne supprimez pas les rameaux courts portés par du bois de plus de deux ans, ce sont eux qui fourniront les fruits !

*

Nettoyez arbres, arbustes et haies : supprimez le bois mort, diminuez hauteur et volume et faites entrer la lumière au centre. Parfois, il est utile de couper la tête des grands arbres et de défourcher les branches secondaires pour réduire leur emprise, dans un petit jardin, par exemple, et pour laisser passer la lumière.

⇒ Taillez les grimpantes à feuilles persistantes. C’est la bonne époque, car les oiseaux n’ont pas encore profité de l’abri que ces plantes offrent pour faire leur nid. Pour le lierre, la taille à cette époque a un effet stimulant pour la pousse de l’année suivante !

*

⇒ Brossez les écorces pour éliminer la mousse et le lichen. En cas de blessures, n’oubliez pas de badigeonner la zone avec du goudron de Norvège.

⇒ Bouturez par précaution les vivaces sensibles au gel et abritez les boutures. Cela vous évitera des pertes en cas de coup de froid.

*

Tous les jardiniers n’ont pas d’atelier, mais tous ont à faire du « bricolage et du rangement » !

⇒ Mettez de l’ordre dans vos graines : faites l’inventaire pour savoir quelles sont les graines restantes, et depuis quand elles sont stockées. C’est important, la faculté germinative diminue plus ou moins vite avec le temps, selon les espèces. Les graines de la plupart des espèces des régions tempérées apprécient d’être soumises au froid, exposez-les au gel à l’abri des rongeurs.

⇒ Lavez les outils (manche et lame) pour enlever la terre et la poussière ; après séchage et désinfection à l’alcool, passez-les au papier de verre (grain très fin) puis protégez-les avec de l’huile de lin. Vérifiez à cette occasion la fixation de la lame de l’outil.

⇒ Avant de les emballer dans un chiffon propre, affûtez les lames des outils nettoyés. La lime à métaux s’utilise pour les outils de jardin (binette, motobineuse…), respectez l’angle du fabricant pour affûter et ne pas enlever trop de métal. Pour les couteaux, greffoirs, prenez la pierre à aiguiser. La meule (fine) sert à affûter les lames coupantes des outils, du côté extérieur sans appuyer trop, toujours en respectant l’angle du fabricant. Les outils de coupe sont soumis à la corrosion par la sève, leur entretien doit être régulier ainsi que la désinfection pour ne pas propager certaines maladies. Les outils type sécateur hivernent lames ouvertes, attention à la sécurité !

⇒ Rangez les tuyaux : déroulez-les pour enlever nœuds, coudes et torsions, stockez-les enroulés, suspendus pour évacuer toute l’eau et de préférence dans un local hors gel.

⇒ Rincez abondamment et égouttez le pulvérisateur, vérifiez son état. Le plastique s’abîme au contact des produits de traitement (purins, décoctions ou autres).

⇒ Faites un état des lieux sérieux de vos chaussures, gants et autres équipements de protection (pantalons anti-coupe, masque, harnais…). N’hésitez pas à les remplacer si besoin.

(1) Ou plantes originaires de climats tropicaux, on l’oublie parfois !

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier des points qui guérissent
Mon cahier de réflexologie plantaire
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas