Hirsutisme

Rubrique

« Je souhaiterais répondre à Mme S. de Paris qui a un problème d'hirsutisme et d'acné (demande parue dans le n° 216 - juin 2019, rubrique Lecteurs en détresse).

« Lectrice assidue de Rebelle-Santé, je m’adresse à vous en désespoir de cause. Je viens d’avoir 27 ans. Je souffre depuis le début de mon adolescence, d’hirsutisme conjugué à une acné sévère localisée au visage et aux épaules. J’ai commencé mon parcours médical en 2010, en consultant une endocrinologue, qui m’a prescrit des analyses de sang complète et d’urine prélevée sur 24 heures. Le bilan hormonal s’est révélé normal, et mon endocrinologue a conclu à "une hypersensibilité des récepteurs de la peau à la testostérone". J’ai donc pris le cocktail Androcur/Provames pendant plusieurs années, puis l’une après l’autre, les pilules Jasminelle et Leeloo. En 2018, l’endocrinologue a décrété qu’elle ne pouvait rien faire de plus, et m’a orientée vers la gynécologie. Depuis, je prends la pilule Triafemi. Aucune autre analyse n’a été ordonnée. Au total, cela fait bientôt 10 ans que j’absorbe quotidiennement des hormones à effets secondaires et risques avérés inquiétants, pour une atténuation temporaire des symptômes les plus spectaculaires, mais sans guérison... Malgré l’amélioration de mon état, je suis contrainte de subir de fréquentes séances d’épilation laser, et me rase tous les matins comme un homme. Je ne sais plus vers qui me tourner.
Pensez-vous pouvoir m’aider ? Je suis ouverte à toutes propositions. Merci d’avance. »

Mme S. de Paris

Je n'ai pas eu de problème d'acné, par contre j'avais un souci de pilosité excessive au visage ; au-dessus de la lèvre supérieure, au menton et dessous celui-ci. J'étais très embêtée, car j'étais obligée de les enlever au rasoir ; malheureusement cette façon de procéder ne fait qu'aggraver le problème.

N'ayant pas consulté et ne sachant pas quelle en était la cause, je suis allée à la pharmacie qui m'avait trouvé une crème à appliquer après avoir enlevé les poils un à un à la pince à épiler. Aussitôt après l'épilation, j'appliquais cette crème. Je le faisais deux fois par jour, matin et soir. On peut même le faire trois fois par jour si on veut. Au fil du temps, je n'ai plus que quelques rares poils à enlever une fois par semaine. Cette crème n'existe plus ; heureusement, la pharmacienne m'a indiqué la crème Aroma Epil Expert, c'est une crème post-épilation anti-repousse et apaisante à l'huile essentielle de clou de girofle (Decléor Paris).

Elle se présente en tube de couleur jaune, en 50 ml. Elle est très agréable à mettre, s'étale facilement et, personnellement, un tube dure environ 3 mois, voire plus. L'avantage de cette méthode, c'est qu'il n'y a aucun effet secondaire ; je pense que ce ne sera pas tout de suite parfait, mais il faut persévérer. J'en mets toujours deux fois par jour et j'ai toujours un ou deux tubes d'avance. Je suis vraiment soulagée d'avoir trouvé cette solution car comme vous, j'étais embêtée. J'espère que pour vous aussi elle vous conviendra.

Je pense qu'il vaut mieux appliquer cette crème en priorité sur le visage car c'est la partie du corps qui se voit le plus. Surtout ne plus se raser, uniquement la pince à épiler (ou épilation laser, étaler la crème après la séance, à voir...). »

Mme R. du Finistère

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier des Fleurs de Bach
Les compléments alimentaires à l’épreuve de la science
Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Rhumatismes et autres maux articulaires