Anxiété...

... les mouvements qui apaisent !

Boxe imaginaire, natation et chien tête en bas : tout un programme pour retrouver la sérénité !

L’anxiété se dissout dans l’activité physique. Ce n’est pas magique, mais neuro-hormonal : le travail musculaire entraîne la fabrication d’une cascade d’hormones et de neurotransmetteurs apaisants, dont les célébrissimes endorphines. 

Mes mouvements anti-anxiété

Je me défoule

1) Le shadow boxing : frapper l’origine de son anxiété (3 fois par semaine, 15 mn)

*

Le shadow boxing, sport complet, consiste à donner des coups à un adversaire imaginaire. Enfin imaginaire… bien concret ! Votre patron, vos soucis, les impôts, bref : vous vous défoulez. Pour un maximum d’efficacité, respectez les règles. 1/échauffement, 2/exercices cardio, 3/retour au calme.

Échauffement : 5 mn – sautillez, déplacez-vous en cercle en bougeant les épaules, les bras, jusqu’à sentir votre corps en début de transpiration.

Exercices : 5 mn – frappez votre ennemi sans relâche, avec précision mais naturel. Pas de gestes désordonnés. Par exemple 10 uppercuts, puis 10 crochets, puis à nouveau 10 uppercuts, tout en vous penchant sur les côtés ou en vous reculant entre deux pour éviter ses propres « coups ».

Fin de séance : 5 mn – bougez plus lentement, en balançant des petits crochets de temps en temps tout en secouant bras, mains, jambes.

2) Marche TRÈS rapide (5 à 7 fois par semaine, 30 mn minimum)

Marcher (vite) fait travailler le bas du corps. Ajouter des bâtons de marche nordique pour faire aussi travailler le haut, c’est encore mieux !

Marchez normalement 5 mn. Puis augmentez le rythme jusqu’au maximum (juste avant de vous mettre à courir) 5 mn. Ralentissez 2 mn. Puis repartez en rythme maximum.

Alternez lent/rapide durant 30 mn minimum, 60 mn seront encore plus payantes. 

Remarque : vous pouvez remplacer ces 2 disciplines par un équivalent « cardio » : vélo elliptique, course à pied, kayak... L’important est d’alterner fort/lent. Dans l’idéal, pratiquez dehors : l’air frais et la lumière jouent aussi un rôle. 

Je me détends

1) Natation (2 fois par semaine, 30 mn minimum)

L’eau, l’apesanteur, le travail musculaire répétitif et cardiaque sans douleur, le contrôle respiratoire : tout est réuni pour faire reculer l’anxiété.

Alternez brasse, crawl et nage sur le dos durant au moins 30 minutes. Vous pouvez remplacer la natation par une autre activité aquatique : gym, vélo, longe-côte… eau à hauteur de poitrine.

2) Yoga (3 à 5 fois par semaine, 15 mn)

Le yoga ancre dans le présent, là ou l’anxiété résulte d’un évènement passé ou de l’avenir qui effraie. C’est une parenthèse qui offre un répit.

Chien tête en bas – détendre toute la colonne

*

Assis sur les talons, faites glisser vos mains vers l’avant du tapis. Basculez vers l’avant en déplaçant le poids du corps et en montant le bassin vers le ciel. Si vous débutez, gardez les talons légèrement décollés du sol et les genoux légèrement pliés. Peu à peu, vous parviendrez à avoir des talons bien posés sur le tapis, bras tendus, dos et jambes droits. Restez 40 secondes (débutants) ou plusieurs minutes (aguerris).

Viparita Karani – super relax

*

Allongé sur le dos, installez-vous jambes contre un mur. Si ça tire, calez vos reins avec un coussin ou un tapis roulé. L’important est de former un angle droit pile avec le mur et le sol. Restez ainsi 10 mn.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier des Fleurs de Bach
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Mon cahier de lithothérapie