Télémédecine : un progrès ?

Rubrique

Comment faire pour lutter contre les « déserts médicaux » ? 

Le gouvernement teste la solution de la téléconsultation. 

Depuis septembre 2018, ce type de médecine est donc remboursé. Bilan : 60 000 téléconsultations (sur les 500 000 attendues en 2019 par le gouvernement). Jusqu’à présent, on ne « téléconsulte » un médecin que si on l’a vu « en vrai » dans les 12 derniers mois.

Comment ça se passe ?
Le médecin vous envoie un lien qui vous permettra de vous connecter, à l’heure de ce rendez-vous virtuel par le biais d’une tablette ou d’un ordinateur équipé d’une webcam, et de dialoguer avec lui. C’est le même prix qu’une consultation classique et remboursé tout pareil. Qu’en est-il de l’examen clinique : écoute du souffle et des battements cardiaques, prise de tension, palpation… et du contact humain ? Il est vrai que les examens complémentaires (IRM et autres analyses) ont déjà souvent supplanté l'examen clinique dans de nombreuses situations. Pourtant, réalisé avec soin, ce dernier est suffisant au diagnostic dans la majorité des cas, économique et moins anxiogène qu’une batterie d’examens (et leurs risques de faux positifs ou faux négatifs, à ne pas négliger).

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Et si vous manquiez de vitamine D ?
Mon cahier des Fleurs de Bach