En cas de psoriasis...

... des recettes naturelles
Rubrique

Le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau qui se traduit par des plaques rouges (appelées érythèmes) recouvertes de croûtes blanchâtres (des squames).

Cette pathologie est due à un dérèglement du système immunitaire. Cela se traduit par un renouvellement excessif des cellules de la peau. Les démangeaisons peuvent être intenses. Les parties du corps les plus touchées sont les coudes, les genoux, le cuir chevelu, le bas du dos mais il peut y en avoir ailleurs.

Certains facteurs peuvent amplifier le psoriasis comme le tabac, l’alcool, le stress ainsi qu’une alimentation acidifiante.
Privilégiez les aliments simples, fuyez la nourriture industrielle et son chapelet de colorants, sucre, sel, édulcorants, exhausteurs de goût et additifs. Réduisez les produits laitiers, allégez votre consommation de viande, évitez tout ce qui peut enflammer. Aromatisez vos plats d’ail, de persil, de coriandre, de girofle et de basilic.

Soins externes huiles végétales

Si les zones sont étendues, massez-les simplement avec de l’huile d’olive (Olea europaea), de coco (Cocos nucifera), de rose musquée (Rosa rubiginosa), d’onagre (Oenothera biennis), de bourrache (Borago officinalis) ou du beurre de karité (Vitellaria paradoxa), deux fois par jour. Sinon, en cas de zones plus limitées, préparez une huile de massage avec 30 ml d’huile végétale et 50 gouttes d’huile essentielle de lavande fine.

Curcuma : curcuma longa

Si votre psoriasis est peu invasif, vous pouvez préparer un petit emplâtre à base de poudre de curcuma mélangée à de l’eau ou à de l’huile d’olive.

Vous le poserez sur les zones concernées et vous laisserez agir pendant une demi-heure au moins avant de rincer délicatement. Et cela tous les jours.

Pour soulager le foie et les intestins

Le psoriasis étant une pathologie d’élimination des déchets (par la peau), il semble utile de traiter le dérèglement de ces deux organes, une déficience de l’un d’entre eux (ou des deux) pouvant être le terrain favorable à l’émergence d’un psoriasis ou une aggravation de celui-ci.

Le chardon-marie : Silybum marianum

Afin d’assurer le bon fonctionnement de votre foie, rien de tel que les semences de ce chardon dont les feuilles sont striées de blanc (le « lait de Marie »). Vous pouvez réduire les graines en poudre et en prendre 1 à 2 g par jour une demi-heure avant les deux repas principaux.

Mélangez la poudre avec un peu de jus de fruit ou un peu d’eau.
Vous pouvez également préparer une décoction en jetant 80 g de semences dans un litre d’eau froide et en portant le tout à ébullition. Maintenez à petits bouillons pendant vingt minutes à couvert, puis laissez reposer dix minutes.
Filtrez et buvez une cuillerée à soupe de cette décoction toutes les heures ou une tasse une demi-heure avant les repas.

Faites une cure de trois semaines et observez les résultats. Si votre psoriasis s’atténue, renouvelez cette cure plusieurs fois dans l’année.

La mauve : Malva sylvestris

La mauve est recommandée aux personnes qui digèrent mal. Grâce à ses mucilages, elle est légèrement laxative. Elle atténue l’inflammation de l’intestin.

La camomille allemande : Matricaria chamomilla

*

Les propriétés de cette camomille sont nombreuses : antispasmodique, antalgique, digestive, apéritive, cholagogue et antiseptique intestinal.

Versez un quart de litre d’eau bouillante sur une cuillerée à soupe de fleurs.
Couvrez, laissez reposer un quart d’heure et buvez deux tasses par jour.

Décoction composée 

Mélangez à parts égales de la racine de bardane (Arctium lappa), de l’écorce de bouleau (Betula alba), de l’écorce de saule blanc  (Salix alba), des fleurs de pensée sauvage (Viola tricolor), et des fleurs de myrte (Myrtum communis).
Versez une cuillerée à soupe du mélange dans un quart de litre d’eau froide.
Portez à ébullition et dès les premiers bouillons, stoppez votre feu.
Couvrez et laissez reposer une dizaine de minutes. Buvez deux tasses par jour en dehors des repas.

Pour réguler le système nerveux

Le psoriasis apparaît souvent dans des situations de stress intense.
Mettez-vous au yoga, faites des séances de respiration profonde, des marches au grand air, essayez les pratiques artistiques... 

La camomille romaine : Anthemis nobilis

*

Sédative et antispasmodique, la camomille romaine agit sur le système nerveux. Elle chasse les angoisses et aide à l’endormissement.
Il suffit de mettre 5 fleurs sèches dans une tasse d’eau bouillante, de couvrir, de patienter dix minutes, de filtrer et de boire deux tasses dans la journée.

Le basilic : Ocimum basilicum 

Comme la marjolaine, le basilic a des qualités digestives et son action calmante et antispasmodique en fait un traitement tout indiqué lors de nervosité, d’insomnies et d’angoisse. C’est un fabuleux tranquillisant.
Mettez-en dans toutes vos crudités, tomates bien sûr mais aussi carottes, melons et salades.
N’oubliez pas la soupe au pistou, c’est encore la saison des légumes entrant dans la composition de la recette et donc le moment de la déguster.
Et sinon, préparez une infusion avec 4 g de feuilles et fleurs dans une tasse d’eau bouillante, infusion à couvrir pendant dix minutes. Buvez une tasse après chaque repas.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les clés de l'alimentation santé
Et si vous appreniez à vous soigner vous-même ?
Et si vous manquiez de vitamine D ?
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène