Le brossage à sec

Pour une meilleure détoxication, circulation, immunité, vitalité…

Se brosser le corps quotidiennement sur peau sèche avant la douche est une technique simple et quasi gratuite pour une peau plus belle, mais surtout pour prendre soin de sa santé ! 

Dans cet article, je vais vous parler d’un rituel que je pratique quotidiennement depuis des années : le brossage à sec, parfois appelé brossage lymphatique. Vous ne connaissez peut-être pas encore cette technique, mais elle fait pourtant partie intégrante des rituels de soin ancestraux des Japonais. Ce brossage, très apprécié des naturopathes, est aussi très populaire en Scandinavie. Il faut dire que ce geste simple et gratuit présente de nombreux bénéfices pour la santé. 

Le brossage à sec, qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, c’est le fait de se brosser le corps, sur peau bien sèche, à l’aide d’une brosse douce. Ce brossage se pratique sur l’ensemble du corps, des pieds à la tête, chaque matin avant la douche. Il s’inscrit dans une démarche holistique de maintien d’une santé optimale en soutenant le fonctionnement naturel de l’organisme et ses capacités d’auto-guérison.

La peau, le plus grand organe de notre corps

La peau constitue notre première barrière face aux agressions extérieures, virus, bactéries… Elle intervient dans notre immunité, la circulation du sang et de la lymphe, l’équilibre hydrique. Elle fait également partie de nos émonctoires et participe donc à l’élimination des déchets et toxines de notre organisme. La peau élimine en effet un demi-kilo de déchets en moyenne chaque jour. Nous avons 5 émonctoires : le foie, les reins, les poumons, les intestins et la peau. Lorsque l’un des autres émonctoires est surchargé, la peau prend le relais en éliminant les déchets par les pores.

La peau est le reflet de notre état de santé. Lorsque nous ne sommes pas en forme, que nous avons une alimentation déséquilibrée, notre peau devient grise, terne, sèche ou au contraire huileuse, éruptive, la transpiration devient plus intense, la sueur malodorante… Parallèlement, si notre peau est en mauvais état, si elle ne joue plus correctement son rôle de barrière ou d’élimination, cela aura également des conséquences néfastes sur notre santé.

Comment faire ? 

*• Le brossage doit toujours se pratiquer sur une peau bien sèche et en effectuant des petits cercles. Il se fait avec une brosse, prévue à cet effet, dotée de poils en fibre naturelle, doux pour la peau. Certaines brosses ont une lanière qui facilitent la prise en main et/ou un long manche pour atteindre les parties du corps plus difficiles d’accès comme le dos. Le moment idéal se situe le matin avant la douche. Cela vous prendra 10 minutes tout au plus, mais il est important de le faire chaque jour pour en tirer le maximum de bienfaits. S’il vous est impossible d’effectuer ce brossage le matin, réalisez-le en soirée.

• Comme expliqué ci-contre, le brossage doit toujours se faire en direction des ganglions lymphatiques. Brossez d’abord le thorax et les plis de l'aine par petits cercles pour « réveiller » les ganglions. Puis débutez le brossage proprement dit par les pieds et les jambes en remontant en direction de l’aine. Pour le ventre et le bas du dos, vous dirigerez également le brossage vers l’aine. L’intérieur des bras et le haut du dos sera brossé en direction des aisselles, en passant bien la brosse sur les aisselles. Le brossage de l’arrière des bras et des épaules sera dirigé vers le thorax.

Vous trouverez sur internet de nombreuses vidéos et schémas bien conçus expliquant en détail la marche à suivre.

• Commencez toujours le brossage tout en douceur pour laisser à votre peau le temps de s’habituer à ce nouveau rituel. Au fil des jours, vous pourrez brosser un peu plus énergiquement, mais toujours sans agresser la peau. Pas de panique, c’est parfaitement normal que votre peau rougisse un peu puisque vous stimulez la circulation sanguine. Après vous être brossé.e et douché.e, hydratez votre peau si nécessaire avec une huile végétale. La peau, parfaitement nettoyée, tirera le meilleur de cette hydratation.

Un geste simple pour un maximum de bienfaits 

La peau est formée de 3 couches. La couche superficielle, l’épiderme, qui joue le rôle de première barrière protectrice, qui régule l’hydratation et fabrique la mélanine, le pigment coloré qui nous protège du soleil. Le derme, la couche la plus épaisse, qui contient les vaisseaux sanguins, les canaux lymphatiques, les glandes sudorifères, des fibres nerveuses… Et enfin l’hypoderme, la couche profonde, constituée principalement de cellules graisseuses, les adipocytes.

Le brossage à sec va agir à tous les niveaux de la peau. Il va l’exfolier en douceur, la nettoyer en profondeur et favoriser l’évacuation des déchets et toxines contenus dans la lymphe. Le brossage va stimuler et oxygéner la peau sans l’agresser. Il se pratique selon un schéma bien spécifique, toujours en direction des ganglions lymphatiques. Ces ganglions sont situés au niveau des plis de l’aine, des aisselles, du cou et du thorax. Ils ont un rôle essentiel pour notre santé. Ils filtrent la lymphe pour la débarrasser des toxines et ils déclenchent la réponse immunitaire en cas d’attaque.

Le brossage à sec va donc stimuler la circulation lymphatique et favoriser le drainage des déchets, toxines, excès d’acide urique, etc., vers les portes de sortie, mais aussi soutenir le bon fonctionnement du système immunitaire.

Il va également améliorer la circulation sanguine, ce qui est très bénéfique en cas de stase veineuse, jambes lourdes et gonflées, rétention d’eau, etc. Le brossage a aussi une action tonifiante sur les muscles et le système nerveux. 

Ce rituel de soin aide en outre à la diminution progressive des amas graisseux et de la cellulite.

Les premiers bienfaits apparaissent au niveau de la peau. Dès le premier brossage, elle est particulièrement douce et éclatante. Progressivement, elle devient plus lumineuse, saine et tonique. Au fur et à mesure de la pratique, vous constaterez également des améliorations au niveau de votre bien-être. 

Effectué le matin, le massage aura une action vivifiante. Le soir, il vous relaxera. Vous constaterez progressivement un regain de vitalité, mais aussi un meilleur sommeil. Votre digestion et votre transit seront relancés, vous résisterez mieux aux infections…

Un petit rituel pour de grands bénéfices, donc !

Contre-indications : 

• Lymphome
• Hyperthyroïdie
• Peau irritée, blessures, coupures…
• Dermatoses
• Fièvre
• Thromboses
• Coup de soleil
• Varices
• Phlébites
• Œdème cardiaque…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Faut bien mourir de quelque chose !
Mon cahier des Fleurs de Bach
Le jeûne : mode d’emploi
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques