Glandes lacrymales en panne

Rubrique

Des lectrices ont souhaité répondre à Mme P. du Tarn (voir revue n° 227 p. 87, rubrique des Lecteurs en détresse : glandes lacrymales qui ne fonctionnent plus).

Glandes lacrymales qui ne fonctionnent plus

« J'ai des problèmes au niveau des yeux. Effets de présence de sable, sensation de brûlures, démangeaisons et autres gênes semblables... Après consultation en cabinet d'ophtalmologie, il en résulte une sécheresse oculaire importante. En effet, le test fait apparaître un break-up time étant limité à 4 secondes (mise en évidence du film lacrymal, normalité : supérieur ou égal à 15 secondes, NDLR). Les glandes lacrymales ne fonctionnent plus ! J'ai pour traitement diverses lubrifications des yeux. Les résultats ne sont que moyens puisque ce sont des traitements de confort uniquement. L'origine du problème n'est pas traitée ; comment relancer et entretenir les glandes lacrymales ? Les médecins en ophtalmologie n'ont pas de prescription dans ce domaine médical ! »

Mme P. du Tarn

Réponses dans le Rebelle-Santé n° 228

Plantes et médecine traditionnelle chinoise

« J'ai lu avec intérêt la demande de cette lectrice en détresse. En effet, j'ai les mêmes symptômes au niveau des yeux. Mon médecin, une homéopathe, m'a dirigée vers une allergologue ; pas d'allergie. Je n'ai pas consulté d’ophtalmologiste. L'allergologue m'a prescrit un médicament qui effectivement arrête tous les problèmes. J'avais cependant remarqué qu'en prenant à la fin de chaque repas une gélule de fenouil / chardon-Marie / anis vert / romarin (bien-être digestif de chez Superdiet), j'avais le même confort et tout redevenait normal. J'ai ajouté à cela une gymnastique simple des yeux : serrer fortement les yeux en les fermant puis les rouvrir, plusieurs fois de suite. Je sens alors mes yeux qui s'humidifient. Cette simple gymnastique permet de presser la poche lacrymale. Enfin, les yeux en médecine traditionnelle chinoise, sont en relation avec le foie, le sommeil, la colère... » 

Mme L. des Yvelines 

« En médecine traditionnelle chinoise (MTC), les yeux sont liés au foie et à la vésicule biliaire. Donc, pour avoir une action sur les yeux, il faut soigner son foie. Je vous conseille de faire une cure de chardon-Marie en gélules pendant plusieurs mois avec une pause d'une semaine par mois. Si c'est dans vos possibilités, consultez un acupuncteur formé en MTC qui pourra vous aider à retrouver la fonction de vos glandes lacrymales, même si les ophtalmologistes pensent le contraire. Vous pourriez aussi pratiquer le yoga des yeux tous les matins. Bon courage. » 

Joëlle N. du Gard

Réponses dans le Rebelle-Santé n° 229

Quelques pistes

« Mangez-vous des produits laitiers ? Ou bien, il semble que votre alimentation provoque une acidification et donc bouchage avec des cristaux (ressenti de sable), ce qui pourrait expliquer que le canal lacrymal soit bouché. Je ne connais pas votre façon de manger, il se pourrait qu'elle en soit la raison. Il faudrait privilégier les fruits et légumes frais biologiques. L'acidification est déséquilibrante dans le corps. Une alimentation alcalinisante demande de manger des fruits et des légumes crus, pour faire simple. Bien distinguer que des aliments alcalins n'ont pas forcément effet d'alcaliniser le corps, et dans l'autre sens aussi, un aliment acide n'est pas forcément acidifiant ; pour exemple le citron est acide et n'est pas acidifiant dans le corps. Tout au long du trajet de digestion, différents pH varient selon les besoins du corps. Un produit acidifiant n'est donc pas forcément mauvais. L'acidité ne doit pas être excessive et doit être répartie dans tout le corps. C'est la différence entre "l'état" de l'aliment (son pH avant d'entrer en bouche) et "les effets" de ce même aliment tout au long de son trajet dans le corps. 

Autre piste de réflexion, il se peut que dans l'air où vous vivez, il y ait une pollution (parfum, fumée, peinture, etc.), on pense rarement à toutes les formes de pollutions environnementales. Ainsi, le canal lacrymal se bloque car l'environnement est trop toxique, il se pourrait que l'air dans lequel vous vivez en soit la cause. 

Enfin, pour nettoyer les yeux, je ne saurais trop vous conseiller une goutte de citron frais dans chaque œil (c'est douloureux sur l'instant mais salvateur les minutes qui suivent) ; ne connaissant pas votre état de santé, je préfère vous conseiller la précaution. Vous indiquez que les larmes ne coulent plus, il serait intéressant de constater comment vos yeux réagissent lorsque vous épluchez tout simplement des poireaux, des oignons. 

En phytothérapie, certaines plantes peuvent aider, le temps de trouver la cause réelle. Manger des myrtilles, baies noires, cassis, mûres, épinards fonctionne très bien ! (frais de préférence, sinon surgelés, à défaut en gélules). En infusion : des fleurs de sureau. Les baies se mangent en été directement sur les arbres si vous avez accès à la campagne. La spiruline (d'un laboratoire de bonne qualité sinon ça ne marche pas) devrait vous être précieuse. Si vous aviez la possibilité de manger des algues, ce serait formidable. 

Il est toujours curieux de découvrir une similitude entre nos problèmes physiques et nos émotions du moment (qu'est-ce qui vous empêche de pleurer par exemple, que voyez-vous qui vous assèche à ce point la vue, pourquoi brider cette émotion ?).

A priori, d'autres endroits du corps devraient avoir les mêmes symptômes. Il est important de trouver une solution pour que ces désagréments cessent. C'est en trouvant la cause réelle que vous aurez accès à une meilleure santé. » 

GiGi des Alpes-de-Haute-Provence

Zinc-cuivre

« Je voudrais signaler à Mme P. du Tarn (lectrice en détresse du n° 227), en cas de yeux secs et douleurs, il faut utiliser l'eau de zinc-cuivre, une goutte dans chaque œil, matin et soir (vu sur Rebelle-Santé de février 2019). » 

Annick M. du Finistère

Réponses dans le Rebelle-Santé n° 230

« Je souhaite répondre à Mme P. du Tarn concernant des problèmes oculaires (voir rubrique des Lecteurs en détresse du n° 227, NDLR). Je suis moi-même atteinte de déficience des glandes lacrymales, ce qui m'handicape énormément et me provoque les mêmes symptômes que cette dame. Suite à l'ablation d'un kyste salivaire très infecté, la maladie de Gougerot stade 1 a été diagnostiquée. En effet, en plus de la sécheresse oculaire, je suis atteinte de sécheresse buccale qui me gêne beaucoup. Mon ophtalmologue m'a prescrit plusieurs collyres qui n'ont pas été efficaces et, certains, renfermant de l'acide hyaluronique, m'ont déclenché des réactions importantes de l'œil et de son contour, comme des brûlures. Il m'a prescrit le collyre Naabak 4,9 %, une solution oculaire lubrifiante Systane Balance et le soir au coucher la pommade Vitanuit à la vitamine A, à mettre dans les yeux. Je suis certaine que c'est cette pommade qui me soulage le plus. J'ajoute que j'évite de sortir quand il y a du vent ainsi que de rester longtemps aux endroits où il y a la climatisation car cela me sèche trop les yeux. » 

Mme O. de Haute-Garonne

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier de tisanes