Le printemps arrive ! Projets et préparatifs pour une saison réussie

Le mois de mars marque le début de la saison de jardinage, tous les jardiniers apprécient ce moment où l’on fait des projets, où l’on se prépare… mais il leur faut rester prudents et patients pour s’engager dans les semis et les plantations car les conditions météo peuvent réserver des surprises (gel, nuits très froides, pluies importantes…).

 

*

Préparez les zones qui seront plantées ou semées d’ici 15-20 jours : compostez les restes de paillis ou de déchets végétaux, aérez la terre dès qu’elle est ressuyée pour réaliser un à deux cycles de faux semis. 

Semez en place, dès que la terre est prête, les carottes, épinards, fèves, navets, panais, petits pois, salsifis. En climat doux, pensez aussi aux laitues, radis, choux-fleurs, betteraves, bettes. 

Semez sous abri les céleris, cerfeuils, choux, chicorées, ciboulettes, estragon, laitues pommées, persil, scaroles et, sur couches chaudes, semez les légumes de l’été (aubergines, tomates, concombres…) et les aromatiques frileuses comme le basilic, la coriandre…

Plantez l’ail rose, les oignons, les topinambours et, en climat doux, les artichauts, choux-fleurs, brocolis, laitues et pommes de terre.

Buttez les semis de février (pois, fèves…) et repiquez les plants qui sont prêts : choux, oignons, navets Marteau, épinards, betteraves.

Pensez à programmer des semis et/ou des plantations échelonnés et à utiliser des variétés de précocités différentes pour assurer un étalement des récoltes.

Divisez les aromatiques qui poussent en touffe : ciboulette, estragon, oseille, thym, sarriette… Contrôlez l’extension de la menthe et profitez-en pour diversifier les variétés et découvrir de nouveaux goûts.

Récoltez les derniers choux, endives, poireaux, épinards, laitues d’hiver, mâche…

Laissez couvertes les zones non cultivées ; si besoin (terre pauvre, culture gourmande), « grattez » la surface et apportez du compost de fumier (2 kg/m²) si votre terre est pauvre.

Bien gérer la transition entre l’hiver et la belle saison ! 

• Semis ou plantations : pour la plupart des végétaux, attendez que la température du sol soit supérieure à 10 °C ; attention aux températures nocturnes inférieures à 8-10 °C.
• Les écarts de température jour-nuit importants sont nocifs pour les jeunes plants.
• Attendez que la terre soit ressuyée, elle sera moins froide et plus aérée, ce qui est favorable à la levée et à la pousse des racines. 
• Aérez les abris (tunnel, châssis) pour limiter les maladies fongiques et éviter les coups de chaud ; en cas de forte chaleur, installez des ombrières.
• Gardez sous la main le matériel anti-froid (voiles d’hivernage, abri…) ou mettez à l’abri les plantes frileuses. 

*

Évitez les plantations des fruitiers, il est trop tard et cela risque de les rendre sensibles au coup de chaud et au manque d’eau. 

Installez de nouveaux plants de fraisiers en diversifiant les variétés et apportez du compost de fumier (1-2 kg/m²) avant de pailler.

Terminez la taille et protégez les grosses plaies avec du goudron de Norvège pour éviter l’installation de maladies ou d’insectes.

Traitez préventivement contre les maladies fongiques (monilia, cloque…) au stade bourgeon gonflé juste avant l’ouverture, les cerisiers, poiriers, pommiers, pêchers, nectariniers, cognassiers et vigne avec :

• une décoction de prêle (plus efficace, semble-t-il, que le purin) à raison d’1 litre pour 10 litres d’eau ou 1 litre de mélange de purin d’ortie + décoction de prêle pour 10 litres d’eau

• si vos arbres ont été malades l’an dernier, une solution de décoction de prêle (0,5 litre) + 5 g de Cuivrol® pour 10 litres d’eau. 

⇒ Luttez contre les pucerons qui peuvent investir le verger si le printemps est chaud et humide : installez dans le verger des plantes attractives (capucines, fèves…) et des bandes fleuries (voir Rebelle-Santé N° 226 page 71) pour favoriser la présence des auxiliaires (coccinelles, syrphes, chrysopes, forficules…) ; nettoyez les nichoirs. Et éventuellement, si besoin, achetez des auxiliaires pour les introduire. 

⇒ Nettoyez le pied des arbres, aérez la terre et apportez du compost de fumier (2 kg/m²), un peu plus en sol pauvre (sableux, sablo-limoneux) et pour les jeunes arbres.

Surfacez et rempotez les fruitiers cultivés en pots : agrumes, oliviers, pêchers, pommiers…

*

Nettoyez les dégâts de l’hiver : branches cassées, rameaux ou extrémités de rameaux brûlés par le gel… c’est une bonne façon de limiter les risques de maladies.

Enlevez le paillage pour nettoyer les touffes de vivaces ou le pied des arbres, vérifiez leur état sani-
taire, l’absence de campagnols, d'insectes, d'escargots et de limaces… Aérez la terre, complétez les plantations si nécessaire et attendre quelques jours avant de remettre un paillage.

Divisez les touffes de vivaces, conservez les éclats périphériques pour le repiquage.

Semez en pleine terre les annuelles ou les vivaces peu frileuses (œillet d’Inde, rudbeckia…) et sous abri les autres (sauges, pétunia, statice, gazania, tabac ornemental…).

*
Gazania

Plantez les vivaces et les bisannuelles à floraison automnale ou hivernale, repiquez en godets les plants issus des semis de janvier-février, acclimatez-les progressivement. Gardez sous le coude de quoi protéger vos plantes du froid !

Plantez progressivement les bulbes de l’été : lys, glaïeul, anémone de Caen. Démarrez sous abri les plus frileux : bégonia tubéreux, dahlia, canna. 

Coupez les feuillages jaunis des bulbes qui ont fleuri et, au même stade, divisez les touffes de petits bulbes qui se naturalisent (crocus, perce-neige, petits narcisses…).

Nettoyez le bassin et les rives, vérifiez le matériel, recommencez à nourrir les poissons.

Les rosiers 

• Supprimez les bois morts, taillez les rosiers remontants non taillés en automne.

• Pensez à dégager le point de greffe si vous avez butté vos rosiers.

• Aérez la terre en profondeur, apportez du compost et de l’engrais à base d’algues pour les
oligo-éléments avant de pailler. Évitez les écorces de pin qui acidifient trop.

• Palissez les grimpants.

• Traitez préventivement avec la solution purin d’ortie + décoction de prêle (voir Au verger).

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les savoureuses recettes d'Anaïs Dufourneau
Mon cahier de Sylvothérapie
Mon cahier d'homéopathie
Vos ordonnances naturelles