Gare à l'occlusion intestinale !

C'est une urgence vétérinaire qui peut toucher les chats comme les chiens. En cas d'occlusion totale, le vétérinaire n'a pas d'autre choix que d'opérer en urgence.

On n'imagine pas tout ce que nos animaux (surtout s'ils sont jeunes et/ou goulus) peuvent avaler de non comestible : poils, corps étrangers (ficelles, laine, noyaux, joujoux, objets, etc.) font partie des classiques. Souvent, ces indésirables se retrouvent dans leurs selles, mais parfois ils restent bloqués dans l'intestin. Le risque est d'autant plus important qu'ils en ont consommé beaucoup. Même les os donnés aux chiens peuvent entraîner ce problème grave et c'est pourquoi les vétérinaires les déconseillent. D'autres causes moins fréquentes existent comme une infestation massive par des vers, ou encore un Pica (trouble du comportement alimentaire qui se traduit par le fait d'avaler tout et n'importe quoi, et qui peut avoir plusieurs origines : carence nutritionnelle, douleurs de l'estomac, insuffisance pancréatique, affection endocrinienne qui rend boulimique, démence, etc.). 

Une tumeur qui se développe dans l'intestin peut aussi faire obstruction, ainsi qu'une hernie avec le passage d'une portion de l'intestin par le nombril ou l'aine (cela se traduit alors par une masse bien visible à ce niveau). 

Mais quelle que soit la cause de l'occlusion, les symptômes et les risques encourus sont les mêmes.

Arrêt des selles et des gaz

C'est vraiment le symptôme phare : le transit du malheureux animal est à l'arrêt complet. C'est très facile à voir chez un chat d'appartement qui ne sort pas de chez lui, car il n'y a plus de selles dans sa litière. Cela peut passer inaperçu chez un chat ou un chien ayant accès à l'extérieur, hors de la surveillance de son maître. D'autres signes annonçant la gravité du problème ne tardent pas à apparaître : une perte d'appétit, des vomissements, parfois une diarrhée, un ventre très ballonné et très sensible, une attitude prostrée. Il n'y a plus une minute à perdre.

Urgence vitale

Au moindre doute, il faut consulter le vétérinaire sans plus attendre. Pour confirmer son diagnostic, le vétérinaire peut réaliser une radiographie qui retrouve un éventuel corps étranger, du moins s'il est opaque aux rayons X (par exemple, un objet minéral ou métallique). Pour les objets non opaques aux rayons X (poils, laine, ficelles, etc.), c'est une échographie abdominale qui peut montrer des signes indirects d'occlusion et donc mettre le vétérinaire sur la piste malgré tout. Une température de l'animal très élevée est encore un élément de gravité.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de remèdes & recettes à l'huile d'olive
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Les clés de l'alimentation santé
Mon cahier de yoga au quotidien