L'arbre à papillons

J'ai descendu dans mon jardin...
Rubrique

Comme j’aimerais, un instant, être cet arbre aux papillons pour que Machaon, Vulcain, Paon du jour, Moro-sphinx, Petite tortue et Le grand ou petit Apollon viennent se poser sur mes bras tendus. Et là, au milieu de cette farandole de couleurs et de caresses effleurées, je goûterais, un instant, au bonheur éternel qu’offre gracieusement Dame Nature.

Nom commun : buddleia du père David, lilas d’été, arbre aux papillons.
Genre et espèces : Buddleja davidii.
Famille : SCROPHULARIACEAE : essentiellement des plantes herbacées, parfois des arbustes ; feuilles opposées ou alternes sans stipules ; fleurs généralement irrégulières ; fruit : une capsule.
Origine : Chine.

*

⇒ L’arbuste se plaît dans les sols secs, pauvres, ensoleillés et les friches. Il pousse en longues branches souples jusqu’à 6 m de haut. Ses feuilles blanches et duveteuses sur la face inférieure sont opposées. Les jeunes rameaux sont blanchâtres et pubescents.

⇒ Les fleurs parfumées bleues, roses ou blanches apparaissent en grappes terminales (panicules) dès le mois de mai et persistent jusqu’au mois d’octobre. Les fleurs ont un calice à 4 lobes triangulaires, une corolle en forme de tube cylindrique s’évasant en 4 lobes à l’extrémité. Le fruit est une capsule.

*

⇒ Le buddleia est considéré comme une plante invasive, c’est-à-dire ayant un développement envahissant sous nos climats, ce qui a pour conséquence de supplanter certaines espèces locales utiles à la faune du lieu. C’est un danger pour la biodiversité.

⇒ L’arbre aux papillons ne semble pas être vraiment l’ami des papillons. Certes, son nectar les attire, mais il est pauvre en sucre, donc pas assez nourrissant. Il faut d’autres fleurs nectarifères aux alentours pour compenser. De plus, ses feuilles sont toxiques pour les chenilles et autres insectes. Malheur aux papillons qui y pondent. 

*

⇒ En Chine, l’écorce des racines et les rameaux feuillus du Buddleja davidii sont utilisés pour soulager les toux, la grippe et les rhumatismes. Il ne faut point installer cet arbuste près d’une pièce d’eau car ses feuilles, en y tombant, peuvent intoxiquer les poissons.

Découvrez nos livres santé

Mon cahier détox sucre
Le mensonge des antidépresseurs
Ma bible de la phytothérapie
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent