Des recettes naturelles avec la lavande

Rubrique

Il existe plusieurs espèces de lavande. La référence, en phytothérapie, est la lavande à feuilles étroites, la lavande vraie, Lavandula angustifolia, officinalis ou vera.

La lavande à feuilles larges ou lavande aspic, Lavandula latifolia ou spica, a une odeur plus forte, plus camphrée, et elle est surtout utile dans les affections O.R.L. C’est aussi l’huile d’aspic que l’on utilise pour peindre et pour pêcher. Le lavandin est un hybride entre la lavande vraie et la lavande aspic, essentiellement  destiné à la parfumerie. Quant à la lavande papillon, Lavandula stoechas, elle entre dans la composition d’un sirop officinal sudorifique et tonique. Vous pourrez varier les espèces suivant les pathologies ou les usages, tout en sachant que la lavande vraie est idéale pour tous les maux.

Si vous avez la chance d’avoir des pieds de lavande dans votre jardin, un petit coin de Provence accroché à votre terre, sachez que la fin de floraison est idéale pour la récolte.

La quantité de lavande dans vos tisanes jouera sur ses propriétés, soit calmantes, soit stimulantes. Mais son action ne se limite pas uniquement à ces deux propriétés car la lavande est aussi antispasmodique, antiseptique et diurétique. De quoi utiliser tout le long de l’année les bienfaits de la Provence.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Découvrez nos livres santé

Et si vous faisiez tout vous-même?
Cuisiner autrement en automne
Mon cahier de lithothérapie
Quelle contraception choisir ?