Brûlures gastriques la nuit

Truc transmis par Mme P. de l'Hérault
Rubrique

"J'ai lu avec attention le "truc" de Pascale P. (*) préconisant de ne plus boire après le repas du soir pour arrêter les brûlures gastriques la nuit. Me retrouvant tout à fait dans ce qu'elle dit, j'ai de suite essayé. Pour que ça marche, il faut arrêter tout liquide, même soupe un peu liquide, bouillon, tisane..., au moins trois heures avant d'être en position allongée. J'ai constaté que cela calme le feu au niveau estomac-intestin. Je reconnais que ce n'est pas toujours facile à faire, surtout en été où on se couche plus tard et où l'on boit davantage. En conclusion, arrêt des liquides avant de se coucher, adopter une alimentation légère sans excitant et, j'ajoute, l'arrêt du sucre dès 17 heures. C'est lors de mes retraites bouddhistes où l'alimentation était principalement faite de riz, légumes, légumineuses et sans dessert que j'ai vu la différence sur mon organisme. J'espère que mon témoignage servira à d'autres personnes."

___

(*) Cette lectrice fait référence à la solution donnée par Pascale P. (publiée dans le numéro d'avril - n° 234 p. 84). En voici un résumé. Depuis plusieurs années, elle avait des symptômes récurrents : au début, des « oppressions » au niveau du plexus solaire puis ces douleurs se sont mises à ressembler davantage à des brûlures. Après avoir testé pas mal de choses, une nuit, elle n'a pas eu de brûlures ; elle s'est rappelé qu'elle n'avait rien bu la veille au soir. Depuis, les bénéfi ces perdurent. Elle ne boit rien entre la fi n du dîner (vers 20 h 30 - 21 h) et le coucher (rarement avant 23 h 30).

 

Découvrez nos livres santé

Ma boîte à pharmacie naturelle
Poids : en finir avec les régimes
L'Alimentation santé en pratique
Mon cahier de beauté naturelle