Faites vous-même vos couvre-plats !

Rubrique

Allez, ce mois-ci, continuons sur notre lancée. Restons dans le domaine de l'écolonomie (l'art de conjuguer écologie et économie). Après les filtres réutilisables, voici les couvre-plats en tissu. Jolis, pratiques, lavables, ils vont illuminer vos étagères et vos clayettes !

Pour quoi faire ?

Pour vous débarrasser du film alimentaire et du papier aluminium, aussi nocifs pour la santé l'un que l'autre. Nocifs également pour l'environnement : ces petites choses sont présentes dans pratiquement toutes les cuisines, et leur recyclage est devenu un vrai casse-tête. Alors, revenons aux choses simples et, lorsque c'est possible, fabriquons ce que nous utilisons, la Planète nous dira merci !

Avec quoi ?

Du tissu

Plusieurs options :
✓ Coton tout simple, facile à trouver – se lave en machine jusqu'à 60° (plus chaud, l'élastique risque de se détendre)
✓ Coton enduit, super pratique – se lave à l'éponge ou en machine à 30° de temps en temps
✓ Toile cirée, imperméable, moins souple que le coton – se lave à l'éponge
✓ PUL (PolyUréthane Laminé), imperméable, moins facile à trouver. C'est le tissu utilisé pour les couches lavables, donc plus cher à l'achat – se lave en machine à 40°.

Il existe des tissus "approuvés contact alimentaire", le tissu coton sergé en fait partie, mais ces tissus sont assez chers. Le plus simple est d'utiliser du tissu 100 % coton basique. Vous pouvez, comme moi, utiliser d'autres tissus qui ne sont pas 100 % coton, à la condition qu'ils ne soient pas en contact direct avec les aliments (il suffit de ne pas remplir à ras bord vos contenants).

De l'élastique

Plusieurs options également :
✓ Élastique basique, plus ou moins large, facile à trouver
✓ Biais élastique, utilisé pour les couches lavables et donc moins courant, mais extrêmement simple et rapide à coudre. Son avantage : il peut être de toutes les couleurs. Moi, j'en ai même un qui est "décoré" avec des têtes de mort... Oui, certains parents sont rock'n roll...

Matériel & autre

✓ Une machine à coudre
✓ Du fil, des ciseaux, un stylo, un mètre, une épingle à nourrice
✓ Du biais normal – facultatif
✓ Fer à repasser
✓ Les récipients concernés.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Découvrez nos livres santé

Chimiofolies
Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
Mon cahier pour brasser de la bière
Mon cahier de recettes kombucha et kéfir