Rosacée oculaire

Rubrique

(...) je souffre d’une forme oculaire de rosacée qui présente les mêmes symptômes qu’une conjonctivite, à savoir larmoiement intense, démangeaisons, sensation de sable dans les yeux, rougeurs et inflammation des paupières… d’où la confusion. Pendant 3 ans, j’ai été traitée pour une conjonctivite allergique avec divers collyres et pommades contenant souvent de la cortisone, alors qu’elle est formellement contre-indiquée dans tous les cas de rosacée (y compris celle du visage). (...) Finalement, c’est une dermatologue consultée pour autre chose qui a identifié cette affection : rosacée oculaire. (...) Il s’agit d’une inflammation chronique des glandes de Meibomius dont l’orifice se bouche, entraînant un défaut de lubrification avec toutes les conséquences décrites plus haut. Le traitement consiste à appliquer des compresses chaudes et à masser le bord des paupières pour ouvrir les canaux glandulaires et aussi (et c’est là que je suis réticente !) à prendre par voie orale un antibiotique (tétracycline) avec risque de rechute dès l’arrêt de la prise. Comme je veux absolument éviter de prendre un antibiotique au long cours (...), je serais ravie (...) si quelqu’un (lecteur ou professionnel de santé) pouvait m’aider à trouver un remède plus naturel. Je précise que je suis en cours de chélation pour me débarrasser des métaux lourds (plomb, mercure…). »

Mme D. du Gard

LA RÉPONSE DE ROBERT MASSON

Directeur du CENTRE EUROPÉEN DE NATUROPATHIE APPLIQUÉE
Ex-enseignant en Faculté de Médecine/Département Naturothérapie
Prix international de l’Académie diplomatique de la Paix au Mérite des médecines naturelles

Madame,
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’alimentation est fondamentale dans votre cas.
Il faut éviter tout ce qui peut entrainer « l’épaississement », la perte de fluidité de la sécrétion sébacée, mais aussi l’infection possible. Je vous conseille :
1. À jeun, chaque matin, en alternant :
- une mesure de CUIVRE-OR-ARGENT (Oligosol)
- une ampoule de MANGANESE-CUIVRE (Oligosol).
2. 10 minutes avant le repas de midi et du soir : 1 cuillerée à café de BARDANE (SND)
+ 1 cuillerée à café d’ECHINACEA (SND), ensemble dans un verre de Mont Roucous.
3. Application de compresses chaudes, mais « trempées » dans une infusion concentrée de CAMOMILLE ROMAINE (4 à 5 têtes ) pour un bol de mont Roucous. Il faut bien sûr filtrer soigneusement avant de faire tremper les compresses pour applications.
4. Utilisation parcimonieuse du portable et prendre pour téléphone fixe un téléphone filaire.
5. Suivez l’alimentation décrite dans Diététique de l’expérience*, ceci est incontournable pour éviter le passage à la chronicité ; fondamentalement, écartez le grignotage, l’aspartam, l’alcool, le tabac, le soja cru et le miel sera ingéré loin de tout autre aliment.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible
Mon cahier des points qui guérissent
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Quelle contraception choisir ?