Botanique

Rubrique

Rouge, rouge, rouge
Grenats en couronne
Flamme qui illumine
La neige au sol couvert
Plumes, cris et becs
Ponctuations mouvantes
Pigments ondoyants
Feuillages éphémères

Au centre du brasier... un chant... porté par mille gosiers.
Ce feu, est la vie offerte !
Mes yeux grands ouverts, braises en reflets
Mon âme endormie, par la chaleur envahie.

Rubrique

« … Avant de partir pour Naples, j’étais allé passer quelques jours seul à Tivoli, je parcourus les ruines des environs, et surtout celles de la villa Adriana. Surpris par la pluie, au milieu de ma course, je me réfugiai dans les salles des thermes voisins du Poecile, sous un figuier qui avait renversé le pan d’un mur en croissant. Dans un petit salon octogone, une vigne vierge perçait la voûte de l’édifice, et son gros cep, lisse, rouge et tortueux, montait le long du mur comme un serpent... »
Chateaubriant : Voyage en Italie - à M. de Fontanes.

Rubrique

Astrée contemple la Terre des hommes, celle qu’elle a dû quitter, il y a nombre de siècles, alors que la Misère de l’Âge de fer s’y était abattue. Elle se souvient encore des larmes qu’elle a versées, du haut de sa Constellation, quand elle s’est aperçue qu’aucune étoile n’éclairait le terreau de l’humanité.

Rubrique

… ou plutôt, j’ai descendu dans un jardin, ce qui signifie, non pas que je suis descendue au sens littéral du terme dans un jardin de terre et d’eau, mais que mon esprit s’est projeté dans un jardin sculpté au mur d’un palais, celui que décrit Georges de Scudéry dans Alaric, ou Rome vaincue.

… du grand bâtiment, la façade royale, Efface tout le reste, et n’a rien qui l’égale : Elle charme les yeux ; elle étonne l’esprit ; Et fait même trembler la main qui la décrit. L’ordre Corinthien règne par tout l’ouvrage : L’on voit ramper partout, l’Acanthe au beau feuillage... »

Rubrique

… et j’ai plaqué mon œil sur la fente large comme deux pouces de l’écorce rugueuse du vieil arbre. C’est que je voudrais bien savoir si la nymphe Philyra s’y trouve. Je ne comprends pas pourquoi cette Océanide a voulu être transformée en arbre après la naissance de son fils, mi-homme mi-cheval, fruit de son accouplement avec Cronos, roi des Titans, métamorphosé un instant en étalon afin d’échapper au courroux de Rhéa son épouse.

Rubrique

… avec deux de mes amis « nez », un parfumeur et un œnologue (qui est aussi un« palais »). Ils aiment déambuler dans mon jardin où la profusion de fragrances est, pour eux, une source d’inspiration. Après un passage instructif dans le potager, le jardin de curé et le jardin en friche, nous arrivâmes à l’orée de mon minuscule sous-bois. Une discussion entrecoupée de sonores reniflements s’engagea au pied d’une herbacée quant aux senteurs qu’elle exhalait, mélange de foin coupé, de vanille et de fève tonka.

Rubrique

… munie d’un petit panier en osier dans lequel je vais déposer délicatement des feuilles tendres et jeunes au léger goût d’ail.

Rubrique

… pour profiter de cette fraîche fleur au doux parfum de miel qui pointe son nez dès le mois de février et qui a désorienté bon nombre de botanistes quant à son genre. Elle fut au fil du temps Beauverdia, Brodiaea, Hookera, Leucocoryne, Milla, Nothoscordum, Ipheion, Triteleia et Tristagma. Aujourd’hui, il semblerait qu’enfin les scientifiques se soient mis d’accord, mais... jusqu’à quand ?

Rubrique

... au pied de notre Arbre Sacré qui puise par ses racines dans les Neuf Profondeurs des Mondes Inférieurs, traverse notre Monde Intermédiaire pour finalement s’élever au-dessus de la canopée et soutenir de ses branches les Treize Paradis du Monde Supérieur.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d'homéopathie
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
L'alimentation santé : les recettes!
Recettes gourmandes anti-cancer