Solutions cosméto

Prendre soin de sa peau, se maquiller, se coiffer… des gestes peut-être pas aussi futiles qu’on pourrait l’imaginer. En effet, on connaît de mieux en mieux les relations très étroites entre la peau et le système nerveux, entre la santé de l’épiderme et l’équilibre psychique. Avec une conséquence logique : les cosmétiques contribuent à améliorer l’état de santé d’un malade, comme à préserver celui d’un bien portant*.

La fin d’année approche, on prépare déjà les fêtes : on pense aux cadeaux qu’on va offrir à Noël, aux menus qu’on proposera au réveillon, à la tenue qu’on va porter pour briller dans les soirées. Et si on préparait aussi sa peau à affronter cette période toujours un peu fatigante pour l’aider à passer le cap tout en beauté ?

C’est un processus inéluctable. Comme nos artères et notre organisme tout entier, peu à peu et dès le premier jour de la vie, la peau vieillit. Au fil des semaines, des mois, et surtout des années, les signes de cette évolution se font de plus en plus visibles. Comme notre envie de les cacher, voire de ralentir le processus… Mais comment s’y prendre, et qu’est-ce qui marche vraiment ?

Parole d’experte, les cosmétiques bio ne sont plus ce qu’ils étaient. D’évolution de formulations en création de nouvelles marques, de recherches sur les ingrédients en révolution dans les styles de packagings, la cosmétologie biologique en a bel et bien terminé avec les approximations de ses débuts.

Avec ses 2 m² et ses 4 à 5 kg (à l’âge adulte), la peau est l’organe le plus étendu du corps humain. Composée de plusieurs couches de tissus, elle constitue notre première protection vis-à-vis des agressions extérieures. Un rôle qui mérite qu’on la bichonne un peu et qu’on reste, au fil du temps, à l’écoute de ses vrais besoins.

L’huile d’argan (ou d’argane) est une grande Dame. Elle a de qui tenir. C’est que son père en a vu d’autres, lui qui veille sur la terre du Maroc depuis l’ère tertiaire. Débonnaire, il laisse les chèvres grimper sur ses branches pour aller chaparder ses précieux fruits. C’est peut-être son laisser aller philosophe qui a soufflé aux naturalistes son nom scientifique «Argania spinoza».

Votre peau est sensible avec une tendance aux rougeurs et, parfois, sous l'influence du stress, du soleil ou du froid, ou encore du vin ou de la nourriture, vos joues ou votre nez, front ou menton se couvrent sans crier gare de petits boutons rouges. Peut-être souffrez-vous de rosacée ! Cette affection de la peau, encore assez mal connue, touche pourtant près d'un adulte sur vingt.

Le beurre de karité a le vent en poupe ! Utilisé depuis des millénaires par les femmes africaines pour ses propriétés curatives, il est de plus en plus prisé par les grandes marques de cosmétiques qui l’intègrent dans les composants de leurs produits. Belle-Santé a souhaité en savoir plus sur ce trésor aux mille et une vertus appelé « l’or des femmes » en Afrique…

Article écrit par Alix Leduc

Les peaux matures, tout comme les épidermes secs, gras ou sensibles, réclament des soins spécifiques. Normal : on n’a pas les mêmes besoins quand on est bébé, ado, enceinte ou senior, et la peau n’échappe pas à la règle. Des gammes entières de cosmétiques ont été formulées à votre intention : profitez-en !

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma Bible des aliments remèdes
Bien manger sans cuisiner
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent
Chimiofolies