Connaître les animaux http://www.rebelle-sante.com/ fr Mon animal a une DAPP http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-227/connaitre-les-animaux/mon-animal-une-dapp <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Mon animal a une DAPP</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/82" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Nathalie Szapiro</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mer 01/07/2020 - 00:00</span> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>La Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces (DAPP) est la plus fréquente des allergies et tout commence par une grosse crise de démangeaison.  </p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-227-animaux.jpg" width="540" height="407" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Ce pourrait être une banale histoire de puces, mais c'est plus compliqué. Un chien ou un chat est piqué et la première fois que cela se produit, il réagit de façon normale (en se grattant localement). S'il ne rencontre plus jamais de puces de sa vie, tout va bien pour lui. Mais si une puce piqueuse croise à nouveau son chemin, une authentique réaction allergique se produit et c'est là que ses ennuis commencent !  </p> <h3>Grattage démesuré</h3> <p>Lors d'une nouvelle rencontre avec une puce piqueuse, la situation dégénère vite : ses démangeaisons sont incessantes et étendues, voire généralisées. Un eczéma peut apparaître, entraînant dépilation et croûtes, là où l'animal se gratte sans relâche. Chez le chien, les zones les plus souvent touchées sont celles du bas du dos, de la face postérieure des cuisses et des flancs. Comme il peut se gratter en mordillant, des plaies douloureuses et suintantes peuvent même être visibles. Chez le chat qui réagit plutôt en se léchant de façon intensive, des zones dépilées apparaissent : lombes, abdomen, cuisses. Des petites croûtes sur le dos et autour du cou ne sont pas rares.</p> <h3>Pistage des puces</h3> <p>Devant un tel tableau, les puces font un coupable tout trouvé, mais encore faut-il prouver leur présence. Parfois, elles sont si nombreuses qu'il est facile de voir ces petits insectes brun-orangé filer entre les poils. S'il y en a peu, il est aussi possible d'en piéger une en passant un peigne à dents serrées, sur son pelage. À défaut, il est toujours possible de rechercher des déjections de puces : elles se présentent sous forme de petits grains noirs prenant une teinte rouge quand on les humidifie car il s’agit de sang digéré. </p> <h3>D'abord, calmer</h3> <p>En raison des démangeaisons insupportables, votre malheureux chien ou chat n'en finit plus de se gratter, de se mordiller et de se lécher, laissant la peau sans poil et pleine de croûtes. À ce stade, le vétérinaire prescrit très souvent de la cortisone par voie orale. Pour apaiser davantage, les soins locaux ne sont pas de trop. </p> <p>• En cas d'eczéma très sec, les onguents au calendula sont intéressants. </p> <p>• Mais s'il s'agit d'un eczéma suintant, l’argile verte (Montmorillonite, en cataplasme) est préférable. Attention à d'abord faire un essai sur un petit coin de peau avant de se lancer dans un cataplasme, car avec une peau aussi sensible, même des traitements réputés utiles peuvent engendrer des réactions inappropriées. </p> <p>• En homéopathie, <em>Histaminum </em>9 CH, 3 granules, chaque soir, pendant 10 jours, en association avec <em>Sulfur</em> 9 CH (3 granules 3 fois par jour pendant 10 jours) en cas d’eczéma ayant tendance à la surinfection, et <em>Graphites</em> 9 CH (même dosage) si ça suinte, ou avec <em>Arsenicum album</em> 9 CH en cas d’eczéma sec (même dosage), ou <em>Mezereum</em> 9 CH, en cas de grosses croûtes, peut aussi soulager (même dosage).</p> <h4>Ensuite, tuer les puces et leur descendance</h4> <h4>Prévenir toute nouvelle invasion</h4> <h4>Enfin, assainir l'environnement</h4> <p>C’est essentiel car on estime que lorsque votre ami porte une puce sur lui, il y en a au moins 95 qui se cachent dans son environnement : tapis, plinthes, meubles, etc. </p> <p>• Pour s'en débarrasser, le mieux est de commencer par un gros nettoyage en jetant le sac de l'aspirateur dans la foulée. </p> <p>• À faire ensuite : saupoudrer le sol (litière comprise) avec de la terre Diatomée de qualité alimentaire (donc non toxique) car ses éclats de silice transpercent les puces et les larves. </p> <p>• Nettoyer canapés et coussins à l'aide d'un vaporisateur rempli de 200 ml d'eau, 4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre et 5 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie. </p> <p>• Laver le sol des lieux fréquentés par votre animal à l'aide d'insecticides à base de pyrèthre (produit naturel extrait de chrysanthème) qui font un bon répulsif de courte durée d'action. Les fumigènes à base de pyréthrinoïdes de synthèse sont plus efficaces, mais plus toxiques : à réserver aux infestations importantes !</p> <p> </p></div> <div class="field field--name-field-mots-cles field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Mots-clés</div> <div class='field__items'> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/chat" hreflang="fr">chat</a></div> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/puce" hreflang="fr">puce</a></div> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/allergie" hreflang="fr">allergie</a></div> </div> </div> <div class="field field--name-field-produits-dc field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Produits</div> <div class='field__items'> <div class="field__item"><a href="/magazine/hors-serie-ndeg-16" hreflang="fr">Hors Série N° 16</a></div> </div> </div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-227" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 227</a></div> </div> Tue, 30 Jun 2020 22:00:00 +0000 Nathalie Szapiro 20764 at http://www.rebelle-sante.com Tout ce qu'il faut savoir sur leurs oreilles http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-226/connaitre-les-animaux/tout-ce-quil-faut-savoir-sur-leurs-oreilles <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Tout ce qu&#039;il faut savoir sur leurs oreilles</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/82" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Nathalie Szapiro</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">lun 01/06/2020 - 00:00</span> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Faute de pouvoir vous signaler que son oreille lui fait mal ou le démange, votre petit compagnon vous le fait comprendre par d'autres moyens détournés…</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-226-animaux.jpg" width="540" height="407" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><h3>L'hygiène des oreilles, c'est important !</h3> <h4><strong>Ce qui peut vous mettre la puce à l'oreille </strong></h4> <p>Les chiens à oreilles tombantes, les chiens et les chats dont le conduit de l'oreille est obstrué par beaucoup de poils, sont ceux qui méritent la plus grande attention. Il est plus facile de les habituer encore jeunes aux gestes d'hygiène, pour qu'ils se laissent faire, en grandissant.</p> <h4>Sus à la gale des oreilles ! </h4> <h4><strong>Ce qui peut vous mettre la puce à l'oreille </strong></h4> <p>Parfois, c'est la découverte d'un cérumen brun et abondant, qui donne l'alerte. Parfois, c'est plutôt le comportement du chien ou du chat : non seulement il se gratte frénétiquement les oreilles, mais en plus, il a tendance à secouer violemment sa tête. Le fait de lui grattouiller la base des oreilles déclenche une sorte de pédalage avec sa patte arrière. Avec certains chats comme les persans ou les siamois, cela peut même provoquer des crises évocatrices d'une crise d'épilepsie ! Attention, car la gale des oreilles est très contagieuse : elle peut donc se transmettre à d'autres congénères en contact avec le petit malade. C'est pourquoi ce sont surtout les animaux récemment adoptés ou ayant séjourné en pension qui sont atteints.</p> <h4><strong>Quoi faire ? </strong></h4> <p>L'invasion du conduit auditif externe par des agents de la gale (famille des acariens) est une otocariose et un simple prélèvement du cérumen permet au vétérinaire d'en faire le diagnostic (au microscope, les acariens et leurs œufs sont faciles à repérer). Le traitement repose sur un acaricide, soit sous forme de gouttes à instiller dans chacun des deux conduits auditifs, soit sous forme de pipette à mettre entre les deux omoplates.</p> <h3>De nombreuses causes d'otites </h3> <h4><strong>Ce qui peut vous mettre la puce à l'oreille </strong></h4> <p>Un animal qui se secoue la tête et se gratte l’oreille doit alerter. Si son conduit auditif semble anormalement rouge, s'il y a un écoulement, le doute n'est plus permis. Il faut consulter pour en savoir plus sur cette otite qui n'est autre qu'une inflammation du conduit auditif externe de l’oreille. </p> <h4><strong>Quoi faire ? </strong></h4> <p>Il n'y a pas d'autre choix que de consulter le vétérinaire car le traitement est celui de la cause : antibiotiques en cas d'otite bactérienne, antifongique en cas d'otite due à un champignon, retrait d'un épillet, prescription de croquettes diététiques hypoallergéniques en cas de suspicion d'allergie, etc.</p> <h3>Épillet</h3> <h4><strong>Ce qui peut vous mettre la puce à l'oreille </strong></h4> <p>C'est très douloureux, au point que le chien ou le chat concerné secoue sans cesse sa tête, voire geint ou couine (ou miaule plaintivement, pour un chat). En effet, les épillets sont de petits débris de végétaux en forme de harpons qui pénètrent dans les oreilles (ou d'autres parties du corps), au risque de perforer le tympan.</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-226" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 226</a></div> </div> Sun, 31 May 2020 22:00:00 +0000 Nathalie Szapiro 20723 at http://www.rebelle-sante.com Un chat qui hypersalive... http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-225/connaitre-les-animaux/un-chat-qui-hypersalive <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Un chat qui hypersalive...</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/82" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Nathalie Szapiro</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">ven 01/05/2020 - 00:00</span> <div class="field field--name-field-subtitle field--type-string field--label-hidden field__item">... c&#039;est grave ?</div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Baver : cela peut arriver à tout animal, même à un chat, sans être enragé pour autant !  </p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-225-animaux.jpg" width="540" height="407" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Devant un chat qui bave, il faut vite faire la part entre un souci mineur et un phénomène inquiétant, méritant un avis vétérinaire en urgence. </p> <h3>C'est un symptôme isolé et ponctuel </h3> <h4><strong>Quel est le contexte ? </strong></h4> <p>Alors que votre chat semble tout à fait normal, il présente, au niveau de sa gueule, un peu de mousse blanche ou un filet de bave gluant et transparent.</p> <h4><strong>Que faut-il vérifier ? </strong></h4> <p>Il est important de savoir ce que votre chat était en train de faire juste avant. Était-il en train de dormir<strong> </strong>? Venait-il de boire ou de manger<strong> </strong>? Était-il en train de lorgner une proie ? Ou était-il stressé par un trajet en voiture, ou par une consultation chez le vétérinaire ? Dans toutes ces situations où le chat ne contrôle pas ce qu'il fait (parce qu'il dort), où il est en proie à une certaine émotion, où il a pu manger quelque chose qu'il juge désagréable, l'hypersalivation n'a rien d'inquiétant, à condition qu'il s'agisse bien d'un symptôme isolé et ponctuel. </p> <h4><strong>Quel est le bon réflexe ? </strong></h4> <p>Il faut le surveiller et vérifier qu'il se comporte normalement. S'il mange, dort, se toilette, fait ses besoins, se promène et joue comme à l'accoutumée, il est probable qu'il s'agisse d'une hypersalivation sans gravité. </p> <p>Si vous remarquez qu'il salive beaucoup à chaque fois qu'il est stressé, n'hésitez pas à recourir à un traitement naturel pour diminuer son anxiété : par exemple, Ignatia 9 CH (3 granules) en homéopathie, ou encore Zylkène® qui est un complément alimentaire à base d'une protéine de lait (l'alpha-casozépine). </p> <p>Frotter ses joues avec des compresses et scotcher ces dernières dans sa caisse de transport en cas de déplacement, l'aide aussi à s'apaiser puisqu'il retrouve ainsi ses phéromones. </p> <p>Cependant, si c'est d'un mal des transports qu'il s'agit et si les mouvements de montée et de descente aggravent l'hypersalivation, Borax 7 CH (3 granules) est indiqué, ou encore Tabacum 7 CH (3 granules) s'il semble aller mieux quand il ferme les yeux. Dans le doute, Cocculine, qui est un complexe homéopathique, peut aussi faire l'affaire. Pour les adeptes des Fleurs de Bach souhaitant soulager un chat très émotif, attention à bien prendre Rescue® Pets qui est l'équivalent sans alcool de la formulation pour les humains.</p> <blockquote> <h4><strong>L'herbe aux chats fait-elle baver les chats</strong><strong> </strong><strong>?</strong></h4> <p>Encore appelée « cataire », elle contient de la népétalactone qui, chez environ 75 % des chats, provoque une sorte d'extase : le chat se met à rouler dans l'herbe, à faire le fou et peut même baver de façon excessive. Cet effet ne dure que quelques minutes et ensuite, tout rentre dans l'ordre.</p> </blockquote> <h3>Il y a d'autres troubles buccaux concomitants </h3> <h4><strong>Quel est le contexte ? </strong></h4> <p>Si en plus de baver, vous remarquez que votre chat a une salive rosée (probablement en raison de la présence d'un saignement) ou opaque et malodorante (évoquant la présence de pus), il faut vous méfier. Une dent abîmée, un corps étranger coincé dans sa bouche, une infection locale, etc., peuvent être en cause et ne risquent pas de disparaître sans prise en charge adaptée.</p> <p>Mais si l'examen est normal en dehors de quelques vomissements et d'une salivation importante, vous ne risquez rien à lui donner Ipeca 9 CH (3 granules).</p> <h3>Il y a des troubles neurologiques inquiétants </h3> <h4><strong>Quel est le contexte ? </strong></h4> <p>Le plus gros risque serait de passer à côté d'un empoisonnement. Il est d'autant plus grand que votre chat a accès à l'extérieur et que vous ne savez pas ce qu'il a pu manger : une plante, un insecte urticariant, des produits phytosanitaires ingurgités par une proie qu'il a ensuite consommée ?</p> <h4><strong>Quel est le bon réflexe ? </strong></h4> <p>En cas de doute sur un possible empoisonnement, il n'y a rien d'autre à faire que d'amener votre chat immédiatement chez le vétérinaire. Il ne faut rien lui donner : ni à boire, ni à manger, au cas où une intervention en urgence serait nécessaire. Apportez juste ce qui peut servir d'indice au vétérinaire : les restes d'une proie trouvée à proximité, du vomi avec des débris de plantes, etc. Décrivez-lui également tout ce que vous avez pu remarquer d'inhabituel : des tremblements, des convulsions, des pertes d'équilibre, des vomissements incoercibles, etc.</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-225" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 225</a></div> </div> Thu, 30 Apr 2020 22:00:00 +0000 Nathalie Szapiro 20685 at http://www.rebelle-sante.com L'homéo, c'est aussi pour les chats ! http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-224/connaitre-les-animaux/lhomeo-cest-aussi-pour-les-chats <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">L&#039;homéo, c&#039;est aussi pour les chats !</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/82" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Nathalie Szapiro</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mer 01/04/2020 - 00:00</span> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>L'homéopathie est particulièrement bien adaptée aux chats, d'un naturel émotif et au métabolisme fragile.</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-224-animaux.jpg" width="540" height="407" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>L'homéopathie convient bien aux chats qui présentent des manifestations allergiques, des problèmes chroniques en complément d'autres traitements plus traditionnels (soucis urinaires, locomoteurs, infectieux, cutanés, etc.), des troubles digestifs sans caractère de gravité et, bien sûr, des troubles comportementaux, souvent en rapport avec le stress et l'anxiété. En revanche, l'homéopathie n'a pas vocation à soigner des cancers, à remplacer la chirurgie lorsqu'elle est nécessaire (mais elle peut accélérer la cicatrisation des tissus) ou à traiter des urgences vitales. </p> <h3>C'est de l'automédication </h3> <p>Donner de l'homéopathie, c'est faire de l'automédication. Les règles sont donc les mêmes que pour n'importe quel remède : de préférence, un seul traitement à la fois (cela permet de voir ce qui fonctionne ou non) et uniquement pour des troubles mineurs ou ponctuels, chez un chat jusqu'ici en bonne santé et sans fragilité particulière. En l'absence d'amélioration dans les 48 heures ou même plus tôt si d’autres symptômes apparaissent ou si les troubles reprennent à l'arrêt du médicament homéopathique, mieux vaut consulter le vétérinaire. Prudence également lorsqu'il s'agit de chatons, chats âgés, femelles gestantes, insuffisants rénaux chroniques, etc. : ils méritent d'emblée une consultation pour s'assurer du diagnostic, car tout peut vite dégénérer chez eux. Enfin, en cas de signes de gravité – fièvre supérieure à 39°, prostration, vomissements interminables, présence de sang dans les urines, difficultés pour respirer, troubles de l’équilibre, perte de connaissance, etc. – mieux vaut un avis vétérinaire en urgence. </p> <h3>Quelques incontournables </h3> <p>En automédication, l'homéopathie peut se donner au dosage de 9 CH, à raison de 5 granules en une fois si le problème est ponctuel, ou 3 granules deux fois par jour jusqu'à amélioration. Voici quelques remèdes classiques, mais qui ne remplacent pas l'avis du vétérinaire.     </p> <h4><strong>• Pour la peau : </strong></h4> <p><strong>Apis</strong> en cas de piqûre d’insecte, d'allergie aux piqûres de puces, d'inflammation avec œdème ou après une vaccination, ou encore en cas de brûlure. <strong>Staphysagria</strong> pour favoriser la cicatrisation d’une plaie par quelque chose de pointu, <strong>Thuya occidentalis</strong> en cas de verrues ou après un vaccin, <strong>Silicea</strong> pour favoriser l'écoulement de pus. En cas de démangeaisons importantes : <strong>Urtica urens</strong>.</p> <h4><strong>• Pour les douleurs : </strong></h4> <p><strong>Arnica et Phosphorus</strong> après une opération pour l’aider à se remettre, <strong>Rhus toxicodendron</strong> en cas de douleurs articulaires aggravées par le froid et l’humidité, <strong>Ruta graveolens</strong> en cas d'arthrose et <strong>Gelsemium</strong> en cas de douleurs musculaires.</p> <h4><strong>• Pour les troubles digestifs : </strong></h4> <p><strong>Arsenicum album</strong> pour tout début de gastro-entérite, <strong>Nux vomica</strong> quand l’animal a trop mangé, <strong>Pulsatilla</strong> pour des selles qui sont soit trop liquides, soit trop sèches (de mauvaise consistance). <strong>Ipeca</strong> est indiqué en cas de vomissements avec salivation importante, mais attention à ne pas passer à côté d'un empoisonnement, auquel cas il faut vite consulter (au moindre doute).</p> <h4><strong>• Pour des troubles respiratoires bénins : </strong></h4> <p><strong>Drosera</strong> en cas de toux quinteuse, <strong>Pulsatilla</strong> pour des écoulements épais du museau, <strong>Argentum nitricum</strong> en cas de larmes dues à des canaux lacrymaux bouchés, <strong>Allium cepa</strong> en cas d'éternuements et <strong>Euphrasia officinalis</strong> si l'œil coule.</p> <h4><strong>• En cas de traumatisme : </strong></h4> <p><strong>Arnica</strong>.</p> <h4><strong>• En cas de problème lié à l'hyper-émotivité : </strong></h4> <p><strong>Ignatia</strong> en cas de boulimie ou de léchage compulsif, <strong>Staphysagria</strong> en cas de griffades, marquage urinaire ou d'agressivité sur un tiers et <strong>Gelsemium</strong> avant une visite chez le vétérinaire ou si le stress est responsable de tremblements.</p></div> <div class="field field--name-field-mots-cles field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Mots-clés</div> <div class='field__items'> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/homeopathie" hreflang="fr">homéopathie</a></div> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/chat" hreflang="fr">chat</a></div> </div> </div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-224" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 224</a></div> </div> Tue, 31 Mar 2020 22:00:00 +0000 Nathalie Szapiro 20642 at http://www.rebelle-sante.com Mon animal peut-il attraper l'échinococcose du renard ? http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-223/connaitre-les-animaux/mon-animal-peut-il-attraper-lechinococcose-du-renard <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Mon animal peut-il attraper l&#039;échinococcose du renard ?</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/82" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Nathalie Szapiro</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">dim 01/03/2020 - 00:00</span> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Les chiens, dans une moindre mesure les chats et surtout les humains, peuvent être contaminés par ce petit ver plat qui peut être à l'origine de gros dégâts. Une bonne raison pour apprendre à l'éviter.</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-223-animaux.jpg" width="540" height="407" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Derrière ce nom barbare - l'échinococcose - se cache une maladie parasitaire. Le coupable, <em>Echinococcus</em>, est un ténia (ver plat) de quelques millimètres, qu'il vaut mieux ne pas héberger dans son intestin ! </p> <h3>Portrait du coupable </h3> <p>Il y a <em>Echinococcus</em> et <em>Echinococcus</em> ! Les <em>granulosus</em> touchent essentiellement les moutons et les chiens, dans les grandes zones d'élevage des moutons : Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Nord, Argentine, une partie des États-Unis. Il n'est pas très fréquent en France (plutôt localisé dans le sud), contrairement à son « cousin », <em>Echinococcus multilocularis,</em> responsable de l'échinococcose alvéolaire.</p> <p>Autrefois limité dans les zones froides, à une altitude de 500 à 700 mètres, ce petit parasite est désormais très présent dans le Nord de la France jusqu'en Normandie (mais peu en Bretagne), dans le centre de la France et même en Île-de-France ! Les renards facilitent sa propagation.</p> <h3>Du renard au chien, au chat et à l'humain </h3> <p>Présent dans l'intestin d'un renard (accessoirement d'un chien ou d'un chat), ce ver indésirable pond des œufs que l'animal contaminé rejette dans le sol avec ses déjections. Certains de ces œufs se retrouvent ainsi sur des végétaux comestibles, par exemple des baies sauvages (si c'est un renard qui est en cause) ou dans un potager (<em>via</em> un chien ou un chat contaminé). Si des rongeurs viennent consommer ces végétaux, ils se contaminent à leur tour.</p> <h3>Encore d'autres modes de contamination possibles </h3> <p>Se laisser lécher le visage ou les mains par un chien ou un chat contaminé et ne pas les laver immédiatement, c'est prendre des risques inutiles. Ne pas se laver soigneusement les mains après avoir travaillé dans son potager, ramassé du bois, etc., expose également au risque de contamination accidentelle. En effet, une fois déposés dans la nature, les œufs sont coriaces : ils résistent à des températures allant jusqu'à – 70 °C (raison pour laquelle la congélation d'un aliment souillé ne les détruit pas) et peuvent tenir plusieurs mois dans la terre sous réserve qu'elle ne soit pas victime de sécheresse. De quoi laisser largement le temps à un hôte (rongeur ou humain) de les ingérer !</p> <h3>Chiens et chats ne s'en portent pas plus mal </h3> <p>Le chat est naturellement plus résistant à ce parasite. Tout au plus est-il porteur sain, c'est-à-dire qu'il ne présente pas de symptôme. Chez le chien, diarrhées et amaigrissement donnent parfois l'alerte.</p> <h3>La vie de l'humain peut être en danger </h3> <p>Chez l'humain, il faut souvent plusieurs années avant que les premiers symptômes apparaissent : douleur abdominale, jaunisse, gros foie, fatigue, etc. Ces symptômes ont au moins le mérite de pousser à consulter.<br /> Mais parfois, la maladie évolue en silence et le diagnostic est posé alors que le foie est déjà partiellement détruit.</p> <h3>Pas n'importe quel vermifuge </h3> <p>Chiens et chats vivant en zone à risque d'<em>Echinococcus multilocularis</em> (quart Nord-Est de la France, Auvergne et dans une moindre mesure, la Normandie et le Centre) doivent être vermifugés tous les trois mois par un vermifuge contenant du praziquantel, seule molécule à avoir démontré son efficacité contre <em>Echinococcus</em>. </p> <p>Entre deux traitements, prenez le relais avec 5 graines de courge crues et broyées, à mélanger à son repas quotidien : elles ont une certaine action anti vers plats. </p></div> <div class="field field--name-field-mots-cles field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Mots-clés</div> <div class='field__items'> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/chien" hreflang="fr">chien</a></div> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/chat" hreflang="fr">chat</a></div> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/renard" hreflang="fr">renard</a></div> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/parasite" hreflang="fr">parasite</a></div> </div> </div> <div class="field field--name-field-produits-dc field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Produits</div> <div class='field__items'> <div class="field__item"><a href="/magazine/hors-serie-ndeg-16" hreflang="fr">Hors Série N° 16</a></div> </div> </div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-223" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 223</a></div> </div> Sat, 29 Feb 2020 23:00:00 +0000 Nathalie Szapiro 20579 at http://www.rebelle-sante.com Mon chien a des flatulences ! http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-222/connaitre-les-animaux/mon-chien-des-flatulences <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Mon chien a des flatulences !</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/82" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Nathalie Szapiro</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">sam 01/02/2020 - 00:00</span> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Pour les propriétaires des 10 % de chiens concernés, mieux vaut trouver une solution, car ce n'est pas agréable !</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-222-animaux.jpg" width="540" height="407" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Boxers, bouledogues, carlins, pékinois, etc. : les chiens à face aplatie sont les premiers touchés, mais ce ne sont pas les seuls. En cause : un excès d'air avalé (il faut bien qu'il ressorte) et la fermentation des aliments par les bactéries intestinales. Cette fermentation entraîne la formation de composés à l'odeur nauséabonde. Que ces flatulences soient silencieuses ou bruyantes (si le sphincter anal vibre au passage de l'air), cela ne change rien au problème : il faut les réduire, car elles sont aussi source d'inconfort digestif pour le chien et donc, parfois, de douleurs.</p> <h3>Des facteurs de risque bien connus</h3> <p>Tous les chiens émettent des gaz, mais certains, plus que d'autres ! Les jeunes chiens boulimiques qui avalent beaucoup d'air en mangeant, ainsi que les chiens en surpoids ou âgés, sont plus souvent concernés. C'est aussi le cas de ceux qui reçoivent une nourriture inadaptée (restes de table, aliments bas de gamme, nourriture volée dans la poubelle, etc.). Cela s'explique : comme l'équipement enzymatique des chiens est plus pauvre que celui des humains, et leur flore intestinale, bien moins variée que la nôtre, ils n'arrivent pas à digérer bon nombre d'aliments courants pour nous, comme le pain, les pommes de terre, les choux, etc.</p> <p>Parfois encore, le problème vient d'une insuffisance pancréatique (dans ce cas, il n'y a pas assez d'enzymes digestives produites) ou encore, d'une intolérance alimentaire à certains composants : il faut y penser quand le problème de flatulence persiste et s'accompagne de troubles cutanés.</p> <h3>Changements d'hygiène de vie</h3> <p>Lui donner son repas en deux ou trois portions au cours de la journée, de préférence à heure fixe, peut aider un chien boulimique à avaler moins d'air et à mieux digérer.</p> <p>Le sortir environ une demi-heure après la prise d'un repas favorise l'émission de selles et de gaz, en extérieur.</p> <h3>Changement de régime</h3> <p>Son alimentation est souvent à revoir. La piste de l'intolérance alimentaire est suspectée si, en plus des gaz, votre chien est victime de démangeaisons, voire d'infections cutanées s'il se gratte. Une protéine est généralement en cause (bœuf, céréale, etc.), mais pour trouver laquelle, l'aide du vétérinaire est souvent utile.</p> <p>Si ce n'est pas un problème d'intolérance alimentaire, peut-être est-ce simplement un souci d'alimentation trop bas de gamme. Plus il y a d'additifs, d'arômes artificiels et moins la teneur en protéines est élevée, plus il y a de risques de survenue de troubles digestifs. Il existe des aliments industriels diététiques qui n'apportent que des nutriments hautement digestibles, mais ils sont plus chers (toutefois, sa santé n'en sera que meilleure).</p> <h3>Solutions douces</h3> <p>Le charbon végétal en cure courte (quelques jours) est bien utile chez un chien ayant des flatulences et une tendance aux diarrhées, le temps de lui trouver des aliments qui lui conviennent mieux.</p> <p>En phytothérapie, Yucca Schidigera (une plante originaire des déserts de Californie et du Mexique) a la réputation de diminuer la production des composés responsables de l'odeur nauséabonde des gaz. Mais si vous trouvez que les troubles digestifs de votre chien le font souffrir, c'est plutôt une cure d'argile blanche (kaolinite) qu'il lui faut, pendant environ trois semaines : en effet, elle est naturellement anti-inflammatoire.</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-222" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 222</a></div> </div> Fri, 31 Jan 2020 23:00:00 +0000 Nathalie Szapiro 20513 at http://www.rebelle-sante.com Mon chat fait une occlusion http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-221/connaitre-les-animaux/mon-chat-fait-une-occlusion <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Mon chat fait une occlusion</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/82" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Nathalie Szapiro</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">dim 01/12/2019 - 00:00</span> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>À l'automne, tous les voyants sont au rouge pour que ça « bouchonne » sur le plan digestif…</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-221-animaux.jpg" width="540" height="407" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Au retour du mauvais temps, certains chats préfèrent tenir compagnie au radiateur plutôt qu'à l'herbe détrempée. Mais cette élévation artificielle de la température ambiante favorise la perte de leurs poils. Et comme un chat à la maison en profite pour faire une toilette méticuleuse, ce sont autant de poils avalés en plus ! Le manque d'activité de plein air peut avoir une autre conséquence : un transit digestif ralenti et/ou une tendance à manger davantage si le chat s'ennuie, voire à boulotter toutes sortes d'éléments impropres à la consommation : ficelles, tissus, etc. Pour peu qu'il s'agisse d'un chat « petit buveur », son système digestif est soumis à rude épreuve.</p> <h3>Des signes qui ne trompent pas</h3> <h4>• À faire</h4> <p>Le surveiller ! Tant que son transit fonctionne, le chat vaque à ses activités habituelles : se toiletter, manger, chasser, jouer, dormir. Mais lorsque l'occlusion est avérée, le chat reste prostré et refuse de boire ou de manger. Il bave et/ou vomit et n'a plus aucune selle, ni même de gaz.</p> <h4>• Mauvaise idée !</h4> <p>Son ventre est douloureux et la pire réaction serait d'appuyer dessus.</p> <h4>• Le bon réflexe</h4> <p>À ce stade (urgence vétérinaire), il faut l'hospitaliser. Le vétérinaire réalise une radiographie abdominale, met le chat sous perfusion et, si l'occlusion n'est pas totale, tente un traitement médical pour évacuer les selles. Mais si l'occlusion est avérée, il n'a pas d'autre choix que d'opérer.<br /> Après l'intervention, un traitement homéopathique, Arnica et Phosphorus en 9 CH, à raison de 3 granules deux fois par jour, l’aident à se remettre plus vite.</p> <img alt="*" data-entity-type="file" data-entity-uuid="153b1c5e-6341-4396-a9ad-2bf1cf3c8a02" src="/sites/default/files/inline-images/rs-221-animaux-1.jpg" class="align-center" /><h3>Tout est dans l'anticipation</h3> <h4>• À faire</h4> <p>Ce scénario catastrophe n'a rien d'inéluctable. Déjà, pour éviter qu'il n'avale trop de poils, rien ne vaut un bon brossage quotidien et ce, d'autant plus qu'il a des poils longs. Pour faciliter le transit des boules de poils, il existe des pâtes spéciales à lui donner d'office en cette période à risque : il faut bien lire la composition car toutes ne sont pas naturelles. On trouve aussi de l'huile de paraffine sous forme de pâte (laxatone) : posée sur la patte du chat, il va la lécher pour se toiletter et le tour est joué. Alternative possible : en mettre dans sa pâtée.</p> <img alt="*" data-entity-type="file" data-entity-uuid="0f9a56de-a421-4195-81bf-5c1ad8a64113" src="/sites/default/files/inline-images/rs-221-animaux-2.jpg" class="align-center" /><h3>Ne pas négliger une  simple constipation</h3> <h4>• À faire</h4> <p>Quand tout va bien, un chat a bon appétit et va à la selle une ou deux fois par jour contre seulement une fois tous les deux, trois, quatre jours en cas de constipation. Bien qu'il n'aime pas se sentir observé dans ce moment d'intimité, s'assurer qu'il y arrive sans effort est bien utile. En effet, en cas de constipation, il doit forcer et ses selles sont sèches et dures. Évidemment, s'il fait ses besoins à l'extérieur, ce premier signal d'alerte passe complètement inaperçu : dans ce cas, c'est un manque d'appétit et une certaine léthargie qui peuvent donner l'alerte. Les chats en surpoids et sédentaires sont davantage à risque, tout comme les chats nourris exclusivement aux croquettes et qui ne boivent pas suffisamment. Chez ces chats à risque, mieux vaut passer à une alimentation ménagère riche en fibres ou à une alimentation humide (pâtées). Les remettre au sport n'est pas toujours une mince affaire, mais ces minets gourmands refusent rarement de courir après une croquette et c'est toujours mieux que de se contenter de les déposer dans une gamelle !</p></div> <div class="field field--name-field-mots-cles field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Mots-clés</div> <div class='field__items'> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/occlusion-intestinale" hreflang="fr">occlusion intestinale</a></div> <div class="field__item"><a href="/mots-cles/chat" hreflang="fr">chat</a></div> </div> </div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-221" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 221</a></div> </div> Sat, 30 Nov 2019 23:00:00 +0000 Nathalie Szapiro 20438 at http://www.rebelle-sante.com Des algues pour mon animal ! http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-220/connaitre-les-animaux/des-algues-pour-mon-animal <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Des algues pour mon animal !</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/82" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Nathalie Szapiro</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">ven 01/11/2019 - 00:00</span> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Elles ont la cote chez les humains - notamment pour obtenir un coup de fouet en cas de fatigue ou de convalescence - mais leur utilisation chez nos animaux de compagnie est moins courante, et pourtant…</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-220-animaux.jpg" width="464" height="350" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Si de nombreux chiens et chats mâchouillent naturellement des herbes, certains chiens ayant la chance de vivre en bord de mer craquent plutôt sur les algues brunes ! Pas de quoi affoler leurs vétérinaires qui y voient là un bon moyen de faire le plein d'iode (utile au bon fonctionnement de la thyroïde) et de minéraux.</p> <h3>Des algues brunes bien présentes sur nos côtes</h3> <p>Le varech – une algue brune vésiculeuse facile à trouver sur nos côtes de Bretagne et de l'Atlantique – apporte du cuivre et du fer (de quoi stimuler l'immunité du chien), de la vitamine E antioxydante, du calcium et de la vitamine D pour les os, ainsi que d'autres molécules venant stimuler la bile et donc la digestion.</p> <p>Le plus souvent, cette algue est prise sous forme de complément alimentaire et la dose dépend de la présentation (de l'ordre du gramme pour 20 kilos de poids corporel). Quand un chien « se sert » directement sur la plage, il dépasse clairement cette posologie, au risque de connaître quelques troubles digestifs dans la foulée. Ce n'est pas bien grave à condition de l'empêcher de boire, en plus, de l'eau de mer : en effet, trop salée, elle a surtout pour effet d'irriter l'estomac et d'entraîner une inflammation (à soigner par un pansement gastrique de type Phosphaluvet®).</p> <p>Ces chiens, naturellement mangeurs d'algues, n'ont évidemment pas besoin d'en prendre sous forme de complément alimentaire. Mais pour les autres, toutes les occasions sont bonnes : pour se remettre d'une maladie infectieuse (fer, zinc et cuivre sont très utiles à l'immunité) ou d'une opération, ou avant un concours de beauté (pour le pelage). Aux dires de certains propriétaires, ce serait même utile pour éloigner les puces, mais là, ce n'est pas prouvé.</p> <h3><em>Ascophyllum nodosum</em>, de la famille du varech</h3> <p>C'est un sous-groupe du varech au même titre que les laminaires et les fucus. Encore appelées « goémon noir », on trouve surtout ces algues en Bretagne. Du fait de leur forte teneur en iode, elles participent au bon fonctionnement de la thyroïde (mais sont, de fait, contre-indiquées en cas d'hyperthyroïdie). Leurs vitamines donnent un gros coup de fouet pour retrouver un pelage dense, brillant, haut en couleurs : de quoi motiver une cure avant un concours de beauté, par exemple, ou après une affection dermatologique (ou autre) ayant affecté le poil. Certains propriétaires lui trouvent enfin un intérêt pour lutter contre la plaque dentaire, mais sans que cela soit prouvé. En complément alimentaire, on la trouve sous la forme d'une farine à mélanger à l'alimentation habituelle à raison d'une cuillère à café par jour pour un grand chien, mais seulement la pointe d'un couteau pour un chat !</p> <img alt="*" data-entity-type="file" data-entity-uuid="54451c63-7745-4fe3-9d77-bf003aab7a87" src="/sites/default/files/inline-images/rs-220-animaux-1.jpg" class="align-center" /><h3>De la spiruline en provenance d'eau douce</h3> <p>Très connue (c'est l'une des premières formes de vie apparue sur la planète), la spiruline apporte aussi des minéraux dont du fer, des vitamines B et encore plus d'antioxydants que le varech. C'est d'ailleurs surtout pour ses antioxydants que cette micro-algue bleue verte est consommée sous forme de complément alimentaire, tant par les chiens que par les chats (et les chevaux !).</p> <h3>De la chlorella issue des eaux chaudes</h3> <p>Moins connue que la spiruline, cette algue est l'alliée des vieux chiens arthrosiques. En effet, elle est naturellement anti-inflammatoire avec une action antirhumatismale notable. Autre intérêt : elle participerait à la reminéralisation des vieux os.</p> <p><em>*Depuis qu’il est tout petit, Oniks, qui a la chance d’habiter face à une belle plage bretonne (Trévou-Tréguignec), adore croquer des algues brunes et ce n’est pas son vétérinaire qui l’en dissuadera !</em></p></div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-220" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 220</a></div> </div> Thu, 31 Oct 2019 23:00:00 +0000 Nathalie Szapiro 20382 at http://www.rebelle-sante.com Animaux soignez leurs émotions avec les fleurs de Bach ! http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-219/connaitre-les-animaux/animaux-soignez-leurs-emotions-avec-les-fleurs-de-bach <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Animaux soignez leurs émotions avec les fleurs de Bach !</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/74" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Anne Dufour</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mar 01/10/2019 - 00:00</span> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Peur, agressivité, manque de confiance en soi, dévalorisation… toute la gamme des émotions, nos animaux la vivent aussi. Et donc, eux aussi peuvent profiter des fleurs de Bach pour retrouver calme, sérénité et joie. Florithérapie vétérinaire, mode d’emploi.</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-219-pj-animaux.jpg" width="540" height="407" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Félix recommence à faire pipi partout alors qu’il était propre ? Napoléon se tapit sous les meubles, lui qui était la joie de vivre incarnée ? Mimi se lèche le poil jusqu’à l’irritation et pique des colères sans raison ? Tic et Tac s’entendaient jusque-là très bien mais depuis le déménagement, rien ne va plus ? Le point, d'après les ouvrages du Dr Béatrice Navarre-Colin, vétérinaire, et Gaëlle Bertruc, comportementaliste, toutes deux florathérapeuthes (1), et de Patricia Riveccio, journaliste et auteure (2).</p> <p>J’ai récemment passé le certificat de Praticienne en fleurs de Bach, en partie pour essayer de régler un problème avec mon chat qui détruisait l’appartement dès que je le laissais seul plus de 2 heures. Entreprise réussie grâce à Star of Bethlehem, Walnut et Chicory, trois fleurs pour surmonter le stress de l’abandon et la dépendance affective. Et j’ai rencontré bien des maîtres heureux d’avoir pu, eux aussi, solutionner des conflits avec les animaux grâce aux élixirs floraux. Vous aussi, vous pouvez !</p> <p>La relation homme-animal est ancrée dans nos vies : chat ou chien à la maison, mais aussi cours d’équitation (la peur au ventre de monter Brutus ou Megan !), coha­bitation estivale avec un âne, une vache… nous sommes tous amenés à nouer des relations avec des animaux. Ce sont alors deux personnalités, deux êtres vivants qui se rencontrent. Et parfois, ce choc des ADN, des cultures et des espèces fait des étincelles. Les fleurs de Bach peuvent aider les animaux aussi à surmonter des traumatismes, des chocs, des deuils, des peurs. Une façon privilégiée de prendre soin d’eux, eux qui nous donnent tant au quotidien, sans compter ! «  Les éli­xirs se répondent, les animaux et les humains aussi. C’est un écosystème ! explique le Dr Navarre-Colin. Les fleurs peuvent aider à chaque étape de la relation animal/homme. Grâce à la florithérapie, votre animal s’adaptera bien plus facilement et surtout ne développera pas de troubles du comportement. C’est surtout cela que l’on veut éviter ! » Explications pratiques au travers de situations vécues.</p> <img alt="*" data-entity-type="file" data-entity-uuid="5f6418be-beb2-4692-9a8a-6aa7db26386f" src="/sites/default/files/inline-images/rs-219-pj-animaux-1.jpg" class="align-center" /><h3>L’adoption</h3> <p>L’introduction d’un nouvel arrivant au milieu d’autres animaux peut poser problème. Surtout pour les chats. Si la hiérarchie sociale ne rentre pas dans l’ordre avec un peu de patience, certaines fleurs peuvent y aider. L’Ortie*, LA fleur de l’unité familiale, permet à chacun de trouver sa place.<br /> En cas de jalousie entre animaux, Holly procure énergie et amour pour accepter le nouvel animal.<br /> Si l’animal adopté a subi un traumatisme (abandon, perte d’un maître adoré…), donnez-lui Star of Bethlehem pour effacer la mémoire traumatique.<br /> S’il a carrément un passé de maltraitance, coups, violence, hélas fréquent (SPA, refuge…), l’Échinacée* restaure l’intégrité de l’animal, mentale et physique. L’Épilobe*, fleur de la transition, aide à tourner une page du passé.</p> <h3>Vivre ensemble</h3> <p><strong>Si l’animal est surprotecteur. </strong>En balade, il montre les dents, aboie, grogne sur tout ce qui s’approche de vous : Marronnier rouge.</p> <p><strong>S’il aboie beaucoup,</strong> ce seront plutôt  Vine en cas de problème de territoire ou de non respect de l’autorité ; ou  Gueule de loup* si en plus des aboiements il grogne, mord.</p> <p><strong>Il est hypersoumis, trop, il « s’écrase » et en est malheureux </strong>: Centaury lui donne la force de s’affirmer davantage.</p> <p><strong>Son comportement est anormal,</strong> suite à un choc – perturbé, insomniaque, sans appétit, il a peut-être perdu un compagnon, son maître, sa maison… et ses repères : Rescue remedy lui redonne des forces pour se recadrer, gérer ses émotions.</p> <p><strong>S’il réclame une attention permanente,</strong> Chicory l’aide à retrouver l’autonomie et à « grandir ». Superbe élixir pour les chiens qui viennent se coller sans cesse dans les jambes, aux chats qui s’allongent sur votre clavier d’ordinateur pour vous empêcher de travailler.</p> <p><strong>S’il déteste être seul </strong>: la Bruyère permet de mieux vivre cette solitude ET de diminuer les vocalises (miaulements  et aboiements). Vos voisins apprécieront ! Chestnut bud est aussi intéressante pour sortir des schémas répétitifs (= dès que vous fermez la porte pour partir bosser, il commence à gémir).</p> <p><strong>S’il est épuisé après une maladie</strong>, une opération, un (trop) gros effort physique, Olive lui redonne de l’énergie.</p> <p><strong>Il est stressé, agité</strong> : Agrimony, pour retrouver calme et sérénité.</p> <p><strong>Il a peur de tout ce qui est inconnu</strong> : bruits, gens, nouveau chemin… : Aspen, pour retrouver confiance en lui.</p> <p><strong>Il a peur de tout ce qui est connu</strong> : voiture, vélo, trottinette, véto, voisin du dessus, orage, parapluie… Mimu­lus, pour se libérer de ses craintes.</p> <p><strong>Éponge émotionnelle, il ne supporte pas une mauvaise ambiance à la maison</strong>, par exemple si cela se passe mal entre votre partenaire et vous. Walnut l’aidera à se détacher de votre conflit, qu’il n’a pas à subir.</p> <p><strong>Alors qu’il était propre, il recommence à faire pipi partout </strong>à cause d’un évènement stressant – nouvel animal à la maison ? Bébé fraîchement arrivé à qui vous accordez beaucoup d’attention ? Gentian, pour lui redonner optimisme et courage.</p> <p><strong>Déprimé, il reste dans son coin</strong>, couché, ne s’intéresse à rien : Gorse le mettra sur la voie d’un meilleur moral.</p> <p><strong>Pour aider la femelle qui attend des petits</strong> à s’adapter à son nouveau corps ou, juste après la mise bas, à sa nouvelle vie de jeune maman – Walnut.</p> <img alt="*" data-entity-type="file" data-entity-uuid="790e7cc8-8e86-46c8-bd2c-a2bf471e1071" src="/sites/default/files/inline-images/rs-219-pj-animaux-2.jpg" class="align-center" /><h3>Bientôt la séparation</h3> <p>La fin de vie est plus dure pour nous que pour eux. Si l’animal a peur, c’est qu’elle est transmise par le maître (prenez les fleurs conseillées dans l’encadré). En revanche,  donnez-lui de l’Angélique*, fleur de deuil, pour lui permettre de « lâcher son humain ». Car il sent combien vous avez des difficultés à le laisser partir.</p> <p>La vie n’est pas un long fleuve tranquille : divorce, changement de travail, déménagement… Walnut procure un sentiment de protection et, donc, aide à accepter la nouveauté, à s’adapter, à rester centré en dépit des bouleversements. C’est un élixir majeur pour les humains comme pour les animaux. En plus, il calme l’hypersensibilité, si contagieuse de l’animal à l’homme et vice versa !</p> <p>Le mal des transports dans tous les sens du terme (digestif, stress…). Pour emmener sans problème son animal avec soi, sans vomissements ni anxiété, donnez-lui Mimulus s’il a peur, Scléranthus en cas de vomissements dus à un déséquilibre, ou encore Trèfle rouge* s’il craint par-dessus tout les transports collectifs.</p> <p>Quand l’animal passe d’une maison avec jardin à un studio, ou un endroit clos ou plus petit, le Maïs doux* facilite la coupure avec la nature ou la restriction d’espace.</p> <h4>Détails pratiques</h4> <p>• Posologie : 3 à 4 fois par jour, 4 gouttes d’élixir floral dans la gamelle d’eau (peu d’eau comme ça on est sûr qu’il avalera tout) OU dans sa nourriture OU dans sa gueule.<br /> • On peut associer 1 ou 2 et jusqu’à 7 fleurs maximum (2 gouttes de chaque dans la gamelle, de préférence en alternance).<br /> • La florithérapie convient à tous les animaux – chien, chat, poney, lapin, cheval, poule… Elle transforme les émotions négatives en positives.<br /> • Aucun effet secondaire, compatible avec tout autre traitement (homéo, aroma, allopathique…).</p></div> <div class="field field--name-field-produits-dc field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Produits</div> <div class='field__items'> <div class="field__item"><a href="/magazine/hors-serie-ndeg-16" hreflang="fr">Hors Série N° 16</a></div> </div> </div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-219" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 219</a></div> </div> Mon, 30 Sep 2019 22:00:00 +0000 Anne Dufour 20330 at http://www.rebelle-sante.com L'accident vasculaire cérébral http://www.rebelle-sante.com/rebelle-sante-ndeg-219/connaitre-les-animaux/laccident-vasculaire-cerebral <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">L&#039;accident vasculaire cérébral</span> <div class="field field--name-field-magazine-section field--type-entity-reference field--label-inline"> <div class="field__label">Rubrique</div> <div class="field__item"><a href="/rubriques/connaitre-les-animaux" hreflang="fr">Connaître les animaux</a></div> </div> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span lang="" about="/user/82" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">Nathalie Szapiro</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mar 01/10/2019 - 00:00</span> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-manchette field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Les animaux de compagnie sont moins sujets aux accidents vasculaires cérébraux que leurs propriétaires, mais les conséquences peuvent être tout aussi graves et ils ne bénéficient pas des mêmes possibilités de rééducation. Une bonne raison pour tenter de prévenir ces accidents…</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-article-image field--type-image field--label-hidden field__item"> <img src="/sites/default/files/articles/rs-219-animaux.jpg" width="540" height="407" alt="" typeof="foaf:Image" /> </div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-magazine-public-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><p>Il n'est pas possible d'empêcher à coup sûr qu'un accident vasculaire cérébral (AVC) se produise, mais il est possible d'agir sur les facteurs de risque des AVC. En effet, ils ne surviennent pas par hasard, mais plus souvent chez des animaux ayant un diabète, une maladie rénale ou une affection endocrinienne. C'est donc à ces niveaux qu'il va falloir agir. À défaut, en cas d'AVC, l'animal chute et perd volontiers connaissance. Son évanouissement peut être fugace ou annoncer un coma. Ce dernier est alors caractérisé par un relâchement musculaire de tout le corps et une respiration anormale. À son réveil, l’animal présente des troubles neurologiques très divers selon la région du cerveau qui est touchée. En cas de paralysie de tout un côté (hémiplégie), le diagnostic est facile à poser, mais ce n’est pas toujours le cas.<br /> Il peut aussi présenter une paralysie de la face, de la langue, d'un ou plusieurs membres. Parfois encore, c'est son attitude qui attire l’attention : par exemple, dans le cas du chien (plus exceptionnellement du chat), s’il se heurte aux murs, c'est peut-être qu’il a perdu la vue…</p> <h3>Il est diabétique</h3> <h4>• Pourquoi ça arrive ?</h4> <p>Les animaux en surpoids sont à risque, d'autant que le fait d'avoir des kilos en trop limite l'activité physique. Or moins il bouge, plus il risque de prendre davantage de poids. De plus, l'ennui le pousse au grignotage. C'est d'autant plus gênant que le diabète favorise l’inflammation : tout se passe comme si la maladie accélérait le vieillissement. Les parois des artères sont les premières à en pâtir, d'où le risque très accru qu'une artère cérébrale finisse par se boucher.</p> <h4>• Comment le savoir ?</h4> <p>Boire et uriner fréquemment sont les premiers signes d'alerte d'un diabète. Le vétérinaire n'a aucun mal à faire le diagnostic à partir d'une prise de sang en retrouvant, à plusieurs reprises, une glycémie anormalement élevée.</p> <h4>• Quel est le traitement ?</h4> <p>Le retour à un poids normal grâce à un régime spécial diabète (moins de graisses, plus de fibres et zéro friandise), la reprise en douceur d'une activité physique plus soutenue et des injections d'insuline, c'est la base. S'il s'agit d'une chatte, et d'une chatte seulement, la stérilisation est conseillée (si elle n'est pas encore faite) pour éviter que l'hormone progestérone n'interfère et n'aggrave le diabète. Un diabète stable, bien équilibré, limite les risques d'altération des parois artérielles et donc d'AVC.</p> <h4>• Le coup de pouce des médecines douces</h4> <p>Le chrome est un oligo-élément intéressant car il potentialise l'action de l'insuline et aide donc la glycémie à se stabiliser. On en trouve dans la levure de bière : c'est donc le moment de faire une cure, avec pour bénéfice secondaire, un superbe pelage !</p> <h3>Il a trop de tension en rapport avec une maladie rénale ou endocrinienne</h3> <h4>• Pourquoi ça arrive ?</h4> <p>Le chat présente une particularité : chez lui, l'hypertension artérielle est le plus souvent secondaire à une maladie rénale ou, dans une moindre mesure, à une hyperthyroïdie, un diabète, une obésité, etc. Chez le chien, elle complique plus volontiers une insuffisance rénale, une hypothyroïdie, un excès de sécrétion du cortisol (maladie de Cushing) ou un diabète. Quelle qu'en soit l'origine, elle n'a rien d'anodin, car une pression artérielle trop élevée est aussi un facteur de risque majeur d'AVC.</p> <h4>• Le coup de pouce des médecines douces</h4> <p>Lorsque l'hypertension artérielle est en rapport avec une affection endocrinienne, il n'est pas rare de voir son animal changer de comportement. Ses hormones lui jouent des tours : il est plus émotif, plus stressé, d'où l'intérêt d'Ignatia 9 CH, à raison de 3 granules deux fois par jour, jusqu’à amélioration et en parallèle de son traitement.</p></div> <div class="field field--name-field-magazine-produit field--type-entity-reference field--label-above"> <div class="field__label">Magazine</div> <div class="field__item"><a href="/magazine/rebelle-sante-ndeg-219" hreflang="fr">Rebelle-Santé n° 219</a></div> </div> Mon, 30 Sep 2019 22:00:00 +0000 Nathalie Szapiro 20328 at http://www.rebelle-sante.com