Une question de vie ou de mort ?

Rubrique

Le chirurgien américain Ray Matthews milite en faveur d’un dosage sanguin systématique de la vitamine D lors de l’admission des patients en soins intensifs.

Le chirurgien américain Ray Matthews est devenu un apôtre de la vitamine D. Il milite désormais en faveur d’un dosage sanguin systématique de la vitamine D lors de l’admission des patients en soins intensifs.

La revendication de Ray Matthews est confortée par les résultats renversants de l’étude qu’il a publiée en 2012. Lui et son équipe ont évalué le statut en vitamine D de plus de 250 sujets d’un âge moyen de 40 à 50 ans - le plus souvent victimes d’un trauma - dans les 24 h suivant leur admission dans l’unité de soins intensifs qu’il dirige. Il s’est avéré qu’un peu plus de 50 % d’entre eux en étaient au stade de la carence en vitamine D, avec un taux inférieur à 13 ng/ml. Seuls trois d’entre eux avaient un taux optimal, c’est-à-dire supérieur à 40 ng/ml !

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 168

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Et si vous manquiez de vitamine D ?