V comme…

Suite de notre dictionnaire explicatif sur les ingrédients cosmétiques… Pour en savoir chaque mois un peu plus sur ce que renferment réellement nos produits d’hygiène et de beauté.

Vanillin : Vanilline

Son nom rappelle justement son origine : la vanille. Mais ce n’est pas ici les gâteaux ou les glaces qu’elle aromatise, mais bien les sticks pour les lèvres, les parfums ou les huiles de massage aux accents exotiques.
SON RÔLE : elle est utilisée en tant qu’agent masquant (qui vient dans les produits « masquer » l’odeur pas toujours agréable des matières premières mises en œuvre), mais aussi en tant qu’aromatisant, pour donner un meilleur goût ou une senteur agréable.
SON ORIGINE : c’est l’un des composants de l’arôme naturel de la vanille, qu’on extrait des gousses lors de leur transformation en épice. Mais elle peut aussi être recréée par voie synthétique, et à un coût bien plus faible, tout en offrant les mêmes services aromatiques.

Vitis vinifera seed extract : Extrait de pépins de raisin

La vigne ne remplit pas que nos bouteilles de vin : elle entre de plus en plus également dans nos pots de crèmes, où ses intérêts ne cessent d’être reconnus.
SON RÔLE : l’extrait de pépins de raisin est reconnu pour son action antioxydante et antiradicalaire qui le rend bienvenu dans les crèmes anti-âge au nom de la protection anti-radicaux libres. Il est également antibactérien et antifongique (s’opposant au développement des champignons et moisissures) et peut renforcer, de façon naturelle, le système conservateur d’un cosmétique. Il a aussi des propriétés antipelliculaires, et peut jouer un rôle dans la lutte anti-caries ou anti-UV. Protecteur, donc, et à plus d’un titre !
SON ORIGINE : 100 % naturel, il peut aussi être de qualité biologique.
À SAVOIR : la vigne ne donne pas que ses pépins aux cosmétiques : elle leur fournit aussi ses feuilles, ses fruits, ses fleurs… et l’avantage, dans une crème ou une lotion, c’est qu’on peut les consommer sans modération !

VP/Eicosene copolymer

Qu’ont en commun une crème solaire, un mascara, un fond de teint… pour chacun pouvoir accueillir cet ingrédient au nom un peu barbare ? Deux exigences qui rendent leur utilisation performante : l’étalement uniforme et la résistance à l’eau !
SON RÔLE : c’est un agent filmogène (qui forme un film continu sur la peau, les cheveux ou les ongles). Il contribue ainsi à un étalement régulier du produit tout en ayant la particularité de renforcer son adhérence et de contrecarrer sa dissolution au contact de l’eau (ou d’une larme, ou de la transpiration), le rendant ainsi « Water-Resistant » (pour les crèmes solaires) ou « Waterproof » (pour le maquillage).
SON ORIGINE : c’est en fait un polymère de Vinylpyrrolidone et d’Eicosene. En clair, c’est du pur synthétique.
À SAVOIR : on peut avoir un nom qui sent sa chimie à plein nez et s’avérer relativement neutre, pour la santé comme pour l’environnement. Ainsi, ce VP/Eicosene copolymer n’est pas suspecté de toxicité pour l’organisme humain ni sujet à bioaccumulation. Seuls quelques cas d’allergies ont été rapportés à son contact.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Mon cahier de botanique
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de réflexologie plantaire