Voilà le soleil, faites vos huiles de soin !

Rubrique

Pour ce bel été qui nous arrive, je vais vous apprendre à fabriquer vos huiles de soin, des huiles qu'on dit « solarisées » parce qu'elles macèrent au soleil, et du soleil j'espère qu'on va en avoir dans les mois qui viennent !

Ces huiles, grâce aux différents ingrédients que vous utiliserez, seront indiquées en cas d'eczéma, d'entorse, de bleu, de brûlures, et même de toux... Elle est pas belle la Vie ?

Par contre, si la Vie est belle, je vais quand même vous donner un peu de travail. Vous allez d'abord fabriquer vos huiles macérées spécifiques, avec les végétaux que vous aurez choisis en fonction de ce que vous voulez soigner... et puis vous allez ensuite apprendre à les marier avec d'autres matières premières afin qu'elles vous donnent le meilleur d'elles-mêmes…

Dans cet article, je ne vous parlerai que d'huiles de soin Remèdes.

Matières premières

Ces matières premières doivent toutes être bio ! Pas d'intérêt à fabriquer soi-même ses potions et remèdes s'ils sont bourrés de pesticides…

- des huiles végétales alimentaires (magasin bio)
- différents végétaux
- des huiles essentielles (magasin bio ou pharmacie).

Les huiles végétales

Même si c'est pour les appliquer sur la peau, c'est au rayon alimentaire que nous allons trouver nos huiles de base.

Bien sûr, il y en a de meilleures que d'autres par rapport au soin souhaité, mais sachez qu'on peut n'utiliser qu'une seule et même huile pour toutes nos macérations solaires. Je vous conseille d'utiliser une huile locale : c'est plus cohérent écologiquement et comme elle provient du même biotope (même milieu) que nos végétaux, l'organisme l'assimilera plus facilement.

Les végétaux

On va les choisir selon ce qu'on attend de notre huile, on ne va pas utiliser la même huile pour la toux ET pour l'eczéma, mais on peut très bien avoir des huiles de soin polyvalentes.

Par exemple, le souci peut convenir pour les démangeaisons et convenir aussi très bien pour les cicatrices, les blessures, les gerçures, les engelures, les dermatoses, les piqûres et les brûlures…

Je suis très fan des huiles multi-usages, ça m'évite d'en avoir des quantités astronomiques là où une dizaine suffit.

Les huiles essentielles

À savoir, en thérapeutique, on utilise entre 5 et 10 % d'huile essentielle (HE), mais vous allez voir qu'en en mettant beaucoup moins, on arrive à un résultat tout à fait convenable. Rien ne nous empêche d'en rajouter dans nos préparations si, au bout de quelque temps d'utilisation, nous ne ressentons pas d'amélioration.

Pour les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, on n'utilisera pas d'HE dans nos fabrications. Il suffit juste de réaliser les recettes en enlevant les HE.

Technique de macération

Ceux qui me connaissent savent que je suis une adepte de ces macérations huileuses, une technique toute simple, facile et à la portée de tous pour récupérer un maximum de principes actifs des végétaux.

Regardez ma vidéo sur la chaîne YouTube de Rebelle-Santé, vous verrez comme c'est facile à faire !

Prendre un bocal ou un récipient en verre ou en grès (jamais de plastique, parce que le plastique, c'est pas automatique !).

Mettre les végétaux secs choisis dans le bocal.

Couvrir d'huile végétale.

Recouvrir entièrement d'un linge (mouchoir, torchon, tissu…) pour éviter que les UV du soleil ne dénaturent notre huile.

Protéger de la pluie en posant un couvercle dessus, mais sans fermer hermétiquement (pour laisser s'évaporer le reste d'eau si besoin).

Laisser macérer 3 semaines au soleil en rmuant tous les jours le récipient.

Filtrer, mettre en bouteille et étiqueter. Conserver à l'abri de la lumière et de la chaleur.

♥ Petite astuce pour être sûr.e qu'on a bien nos 3 semaines de soleil :

Sur l'agenda, noter le premier jour de macération, compter 3 semaines et y noter le dernier jour.
Sur ce même agenda, faire une croix sur chaque jour de pluie durant la période et, au bout des 3 semaines, compter leur nombre.
Ajouter autant de jours de macération au soleil que de nombre de croix.

Les recettes

 Huile anti-bleu 

50 ml d'huile macérée (HM) d'hélichryse (ou achillée, arnica, camomille, géranium, pâquerette, violette)
5 gouttes d'HE d'hélichryse (ou camphre, lavande, marjolaine)

Masser la partie endolorie sans trop appuyer.

 Huile anti-brûlure  

Brûlures superficielles !

50 ml d'HM de millepertuis* (ou consoude, lavande, origan, souci, tilleul)
9 gouttes d'HE de lavande aspic (ou camomille, ciste, géranium, lavande, mélisse, niaouli)

Masser la brûlure tout de suite après l'avoir passée sous l'eau froide.

 Huile anti-inflammatoire 

50 ml d'HM de millepertuis* (ou camomille, consoude, lavande, plantain, reine-des-prés, souci)
10 gouttes d'HE de gaulthérie couchée (ou camphre, genévrier, hélichryse, lavande, laurier, niaouli, origan, romarin, thym)

Masser l'endroit douloureux, en faisant bien pénétrer toute l'huile, toute trace de gras doit disparaître.

Image retirée.

 Huile antiseptique - Cicatrisante 

50 ml d'HM de souci (ou achillée, aubépine, bourrache, camomille, consoude, églantier, géranium, hélichryse, lavande, mélisse, menthe, millepertuis*, origan, pâquerette, plantain, thym, verveine)
6 gouttes d'HE d'hélichryse (ou bergamote, camomille, ciste, citron, genévrier, géranium, girofle, lavande, mandarine, néroli, niaouli, palmarosa, patchouli, romarin)

Masser l'endroit à traiter et bien faire pénétrer.

 Huile anti-toux 

50 ml d'HM de thym (ou ail, bouillon-blanc, coquelicot, lavande, mauve, rose trémière, violette)
6 gouttes d'HE de niaouli (ou eucalyptus ou 3 gouttes d'HE de thym)

Masser les poumons, sur le torse et sur le dos. N'oubliez pas que le dos est plus près des poumons que le torse qui les protège avec ses côtes bien arrondies et parfois un peu de gras...

Image retirée.

 Huile apaisante 

50 ml d'HM de camomille (ou aubépine, coquelicot, lavande, mélisse, millepertuis*, passiflore, rose, tilleul, verveine, violette)
15 gouttes d'HE de petitgrain bigarade (ou bergamote, camomille, ciste, lavande, litsée, mandarine, orange, rose, vanille, vétiver, ylang-ylang)

Masser les tempes, le plexus solaire, les poignets et le chakra de la gorge (au milieu du cou, au niveau de la glotte).

 Huile circulatoire - Décongestionnante 

50 ml d'HM d'hélichryse (ou cyprès, gaillet vrai, géranium, lierre grimpant, romarin, souci, verveine, vigne rouge)
15 gouttes d'HE de myrte (ou géranium, hélichryse, lavande, romarin, santal)

Masser en suivant le trajet de la zone à traiter, comme le long des jambes, en remontant vers le cœur.

 Huile digestive - Décontractante 

50 ml d'HM de menthe (ou mélisse, thym, tilleul, verveine)
9 gouttes d'HE de menthe poivrée (ou citron, genévrier, lavande, mélisse, menthe, orange, palmarosa, petitgrain bigarade)

Masser le ventre dans le sens des aiguilles d'une montre.

 Huile tendinite - Entorse - Fracture 

50 ml d'HM d'arnica, spéciale tendinite, ou d'HM de consoude, spéciale fracture, tendons abîmés (ou ortie, lavande, millepertuis*, plantain, reine-des-prés)
20 gouttes d'HE de gaulthérie couchée (ou camomille, camphre, hélichryse, lavande, marjolaine, poivre noir, romarin)

Masser l'endroit douloureux plusieurs fois par jour si nécessaire. Attention, pour les fractures et tendons, ligaments abîmés, vérifier que tout est bien remis en ordre, la consoude permet une puissante (et rapide) consolidation des os ! L'ortie, quant à elle, va réparer en profondeur les os puisqu'elle est pleine de silice, il est donc bien de varier les plaisirs et de mélanger 2 huiles.

 Huile eczéma - Psoriasis 

50 ml d'HM d'ortie, spéciale eczéma, ou d'HM de consoude, spéciale psoriasis (ou bardane, bouillon-blanc, camomille, carotte, gaillet vrai, géranium, hélichryse, lavande, souci)
Je déconseille fortement l'usage d'HE quand la peau est à vif, mais quand la peau est sans plaie, on peut rajouter 5 gouttes d'HE de carotte (ou bergamote, cajeput, géranium, hélichryse, lavande, mélisse, palmarosa, rose)

Masser doucement en faisant pénétrer.

Étiquetez toujours vos huiles en indiquant les matières premières qui les composent, leurs dosages, l'année de fabrication et conservez-les à l'abri de la chaleur et de la lumière. On peut les garder plusieurs années, les huiles essentielles contenues faisant office de conservateur.

Cette liste d'huiles de soin n'est pas exhaustive, ni même les végétaux et les huiles essentielles qui les composent, mais j'espère vous avoir donné l'envie de la simplicité. D'autant qu'une même huile peut servir à plusieurs utilisations différentes si on s'y prend bien.

Pour info, je rappelle que le souci est le Calendula officinalis.

Et dans ma jolie région, c'est l'hélichryse des sables (ou immortelle des sables) que j'utilise puisqu'elle pousse en masse sur les dunes des plages. Dans le sud, c'est l'hélichryse italienne. Toutes les deux sentent très fort le curry et sont, à peu de choses près, utilisées de la même manière.

Si vous avez des questions, vous pouvez me contacter à : lateliereconaturel.net et/ou retrouver toutes ces fabrications et bien d'autres sur Mon Cahier de Sorcière pour devenir Immortel.le écrit par votre Sorcière préférée…

Important :

*le millepertuis est reconnu pour annuler l'effet des autres médicaments, ne pas l'utiliser si vous suivez un traitement. C'est aussi une huile photosensibilisante, c'est-à-dire qu'elle donne des taches indélébiles sur la peau si on s'expose au soleil.
Les HE d'agrumes sont, elles aussi, photosensibilisantes.

Et attention aux éventuelles allergies, ce n'est pas parce que ce sont des plantes qu'elles sont inoffensives pour la santé !

Voilà les ami.e.s, je vous souhaite plein de Douceur de Vivre et d'Apaisement pour ce bel été… parce que ce Monde en a bien besoin…

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les aliments qui guérissent (Poche)
Le Guide du thé vert
Trucs et astuces de santé
Mon cahier de sophrologie