Bave d'escargot, venin de serpent...

Faut-il céder à l'appel des ingrédients insolites ?

On connaît beaucoup d'ingrédients d'origine animale dans nos cosmétiques. Certains répondant à toutes les règles de l'éthique, d'autres nettement moins. Mais que penser de ces « nouveaux » ingrédients, tellement en vogue dans les soins anti-âge ? Ont-ils d'autres intérêts que marketing ?

Des substances animales dans nos cosmétiques ? Mais oui, et pas qu'un peu… et depuis toujours. Et même en cosmétique bio. Mais attention : il y a ingrédient d'origine animale et… ingrédient d'origine animale. En particulier, il y a les productions qu’on prélève sans porter atteinte à l’animal lui-même et les matières premières extraites d’animaux vivants ou morts.

LE VASTE MONDE DES INGRÉDIENTS ANIMAUX
En cosmétique, on peut séparer ce type d'ingrédients en deux grandes familles : celle des productions animales, et celle des extraits animaux.

Les productions animales
Ce sont des produits ou des substances que l’animal produit naturellement, et que l'Homme se contente de récupérer et d'exploiter.

Les extraits animaux
Eux sont constitutifs de l’organisme animal et doivent être prélevés directement sur celui-ci. En général, pas d'autre solution pour les obtenir que de tuer l'animal ou d'exploiter les carcasses des abattoirs, qu'il s'agisse d'en tirer des matières grasses bon marché, ou des actifs intéressants.

LES "NOUVEAUX" INGRÉDIENTS ANIMAUX
Et que trouve-t-on en guise d'ingrédients révolutionnaires dans nos anti-âge ? De la bave d’escargot, du venin de serpent, ou même du sperme de saumon ou des excréments de vers de terre !
L'atout de toutes ces… substances est qu'on peut les récolter sans faire de mal aux animaux. Mais, une fois le premier réflexe de dégoût passé, se pose la question : ont-ils un intérêt ? Eh bien, la réponse est… oui !

> La bave d'escargot
À tout seigneur, tout honneur : commençons par ce mucus, premier des ingrédients animaux insolites à avoir lancé la tendance.
L'idée de son intégration dans nos crèmes est partie d'une observation. La bave, sécrétée naturellement par ces gastéropodes, a une extraordinaire propriété : elle répare les coquilles abîmées de ces petits animaux. Autre constat : les employés des élevages d'escargots ont souvent la peau douce et leurs petites plaies guérissent comme par magie.

> Le venin de serpent
C'est le nouveau Botox®, sans ses effets secondaires !
Là encore, c'est l'observation de la nature, et en l'occurrence de l'effet paralysant du venin des reptiles, qui a inspiré les chercheurs cosmétiques.
Le principal atout de cette substance est que, par simple application cutanée, elle s'oppose aux micro-contractions musculaires du visage, responsables de la formation des rides d'expression.
Un vrai poison dans nos cosmétiques ? Oui. Mais à un dosage, les fabricants l'affirment, absolument inoffensif pour notre santé.

Et il y a encore la salive de sangsues, riche en enzymes et hydratant profond de l'épiderme. Ou le sperme de saumon, riche en spermine, un puissant antioxydant. Ou les crottes de vers de terre anti-âge…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier de tisanes
L'alimentation santé : les recettes!