Aloès (Aloe vera)

Rubrique

Cancer, maladies de peau incurables, problèmes digestifs chroniques… rien ne semblerait résister à l’Aloe vera. Et les résultats paraissent si impressionnants qu’il est plus prudent de parler au conditionnel !

Une formule complexe
L’aloïne et ses dérivés sont les principes actifs majeurs de la feuille : ces substances ont une action sédative, antibiotique, purgative et analgésique. L’aloès contient 7 des 8 acides aminés essentiels qui ne peuvent être fabriqués par l’organisme humain et qui lui sont indispensables. Très riche en enzymes — les substances qui sont à la base des mini-réactions chimiques partout dans notre corps —, l’aloès contient au moins 20 minéraux (calcium, phosphore, fer, potassium, magnésium…) et des vitamines.

En interne, une panacée !
L’aloès est considéré comme un adaptogène, c’est-à-dire qu’il aide l’organisme à s’adapter aux conditions extrêmes et à lutter contre elles : froid, maladie, fatigue, etc. Il aide à éliminer les toxines, à nettoyer les organes encombrés (reins, foie…). Il soulage les crampes d’estomac et les maux gastriques. Il serait même utile pour les troubles de la ménopause. Le jus d’aloès est conseillé dans les cas de diabète, d’allergies, de constipation, de problèmes cardiaques. C’est un remède efficace contre le virus de l’herpès. Certains médecins américains et russes affirment que l’aloès peut se montrer très utile aux malades du cancer ou du sida.

Toxicité et contre-indications...
Dans le cas de l’aloès, la plante ingérée en excès peut avoir des conséquences graves : hypothermie, ralentissement du pouls, avortement, vomissements et diarrhées... Encore faut-il pouvoir avaler l’Aloe vera en excès : pur, son goût est très amer et plutôt désagréable. C’est pourquoi on consomme son jus fortement dilué. En externe, les cosmétiques à base d’aloès sont acceptés par les peaux les plus délicates.

Attention : 1 % seulement !
Certaines marques vendent un produit avec une mention 100 % Aloe vera dans lequel il n’y a que 1 % d’Aloe vera pour 99 % d’eau !
Pour autant, ne vous inquiétez pas trop, car les marques qui dosent correctement leurs produits s’arrangent pour le signaler sur l’étiquette !

Combien, comment, pour quoi ?
- Jus de pulpe ou de feuille entière : deux à trois cuillerées à soupe dans un verre  d’eau ou de jus de fruit, 2 à 3 fois par jour. Ulcères d’estomac, fatigue, maladies auto immunes, constipation, mauvaise digestion, problèmes circulatoires, herpès…
- Teinture : 5 gouttes dans un verre d’eau, principalement pour stimuler l’appétit.
- Gélules : la lyophilisation et la déshydratation conservent la plante, mais pas toutes ses propriétés : toutefois, les gélules sont intéressantes parce qu’on n’a pas à supporter le goût pour le moins désagréable de la pulpe et surtout parce que l’équilibre en minéraux et en vitamines de la plante est respecté.
- Ampoules et gels : à base d’Aloe vera, ces produits sont adaptés à une utilisation spécifique (cure de choc ou pansement gastrique).
- Crèmes et gels de massage : hémorroïdes, brûlures légères, coups de soleil, verrues, varices, dermatoses…
- Shampooing, dentifrice, cosmétiques divers : cheveux et peaux fragiles, gencives abîmées…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Trucs et astuces de santé
Dans le bleu
Quelle contraception choisir ?
Bien manger sans cuisiner