La sophrologie, une clé pour atteindre l'équilibre

Insomnie, stress, mal-être, difficultés de concentration… Et si nous essayions la sophrologie ? Technique de relaxation active et de développement personnel, elle peut nous aider à aborder nos problèmes avec un œil différent.

La sophrologie a été fondée en 1960 par un neuropsychiatre colombien, Alphonso Caycedo. Il s’est inspiré notamment du yoga, de l’hypnose, de la méditation zen et de la méthode Coué pour mettre au point sa propre méthode. Aujourd’hui encore, il réactualise en permanence les techniques utilisées. "Auparavant, les séances se déroulaient en position couchée mais tout se passe dorénavant assis", raconte Béatrice Tassin de Montaigu, sophrologue caycédienne. "La sophrologie est une technique très dynamique. La pose allongée et la musique douce ne s’harmonisaient pas assez avec ce dynamisme. En outre, la position assise accélère les prises de conscience."

Le terme sophrologie vient du grec sos "harmonie", phren "conscience" et logos "étude". Il s’agit donc de l’étude de l’harmonie de la conscience. Concrètement, la sophrologie est une technique qui nous permet de prendre conscience de ce que nous sommes et de la manière dont nous fonctionnons afin d’atteindre l’harmonie et le développement personnel.

MIEUX SE CONNAÎTRE
"Pour venir à bout de ses craintes, il est nécessaire de se connaître", explique Béatrice Tassin de Montaigu. "Découvrir et écouter ce que l’on ressent permet d’accéder à cette connaissance de soi. Nous croyons parfois fonctionner de telle manière et, lorsque nous plongeons à l’intérieur de nous-mêmes, nous nous rendons compte qu’il n’en est rien."
Dans un état de relaxation intense et un niveau de conscience qui oscille entre veille et sommeil, appelé préconscient, on entreprend une recherche à l’intérieur de soi-même. La sophrologie nous aide à retrouver l’harmonie entre le corps, l’esprit et les émotions, clé de notre équilibre.
À l’heure actuelle, si nous nous préoccupons beaucoup de notre corps d’un point de vue esthétique, nous n’avons cependant pas appris à le sentir, ni à l’habiter. En nous relaxant et en nous concentrant sur nos sensations corporelles, nous allons développer des sensations positives.

LA SOPHROLOGIE POUR TOUS
La sophrologie s’adresse à tout le monde, à l’exception des personnes atteintes de maladies mentales graves. "Dans ma clientèle en individuel, j’ai beaucoup de dépressifs, quelques phobiques, des personnes ayant subi des agressions importantes, des viols et attouchements sexuels… Dans ces cas-là, l’objectif est de se reconstruire physiquement, de reprendre confiance en son corps. D’autres personnes sont venues me voir 2 fois et cela leur a suffi. Je pense qu’elles avaient simplement besoin de parler à quelqu’un d’autre que leurs proches", raconte Béatrice Tassin de Montaigu.
"Je trouve que la sophrologie est une bonne technique pour les personnes qui ne veulent pas rentrer dans une thérapie psychanalytique pour soigner leur pathologie. Je pense que c’est un bon tremplin. Au bout d’un moment, je vois que les gens qui en ont besoin sont prêts à faire une thérapie plus profonde alors qu’au départ ils y étaient complètement opposés."

SÉANCES DE GROUPE
Aux séances de groupe, les gens viennent plutôt pour améliorer leur bien-être, préparer un accouchement, des concours sportifs ou scolaires, gérer le stress, la timidité, augmenter la confiance en soi, ou parce qu’ils recherchent simplement un développement personnel, ou désirent augmenter leurs performances physiques ou intellectuelles.
"Avant les séances en groupe, je les vois tous individuellement une fois pour repérer s’il n’y a pas de pathologies graves nécessitant un traitement individuel", précise Béatrice Tassin de Montaigu. "Je discute avec chaque personne pour voir ce qu’elle vient chercher exactement, les difficultés qu’elle peut avoir, si elle suit un traitement médical. La séance se termine par une discussion sur ce que chacun a vécu et ressenti."

UNE PHILOSOPHIE DE VIE
La sophrologie nous apprend à respirer correctement et profondément pour agir sur le stress, l’angoisse ou le mal-être et expulser de notre tête les énergies négatives. Elle nous apprend à nous libérer des préjugés, des a priori, à cultiver le positif et à "lâcher prise". "Lâcher prise signifie pouvoir lâcher toutes ses tensions, laisser tomber ses barrières", précise Béatrice Tassin de Montaigu.
Grâce à la sophrologie, nous apprenons à nous relaxer en toutes circonstances (au travail, dans les embouteillages etc.) et à ne plus nous laisser dominer par nos émotions. Une fois relaxés, nous sommes plus disponibles, plus créatifs, moins critiques, plus positifs, notre mémoire est activée. La sophrologie utilise également différents exercices pour nous aider à reconsidérer les trois temps de notre vie : passé, présent, futur. Nous devons délester notre passé et présent de leurs connotations négatives afin d’envisager l’avenir avec optimisme.
"Au bout d’un moment, la sophrologie devient une philosophie de vie. C’est une façon de prendre la vie le plus tranquillement possible, de ne plus alimenter le négatif mais bien le positif. Quand nous avons une contrariété, le corps somatise. Mais il n’y a aucune raison que ce mécanisme de somatisation ne puisse pas se manifester dans le sens positif. La sophrologie nous aide à rechercher cette somatisation positive."

COMMENT TROUVER UN BON SOPHROLOGUE ?
Avant de faire confiance à un sophrologue, assurez-vous que c’est un professionnel, qu’il a reçu une formation complète et sérieuse et qu’il s’est engagé à respecter les règles de conduite définies par la profession. N’hésitez pas à lui demander de présenter ses diplômes ou sa carte professionnelle.
Vous pouvez aussi téléphoner aux écoles de sophrologie de Paris. Elles ont les références de tous les sophrologues ayant terminé les 4 années d’études avec Caycedo et elles connaissent les élèves. Elles vous communiqueront les adresses de sophrologues dans votre région.

À LIRE
La Sophrologie facile, de Yves Davrou, Editions Marabout.
Initiation à la sophrologie caycédienne, de Patrick-André Chéné, Editions Ellébore.
La Sophrologie au quotidien, de Jean-Yves Pecollo, Editions j’ai Lu.

POUR EN SAVOIR PLUS
www.sophrologie.com
Société Française de Sophrologie : www.sophrologie-francaise.com
Académie de Sophrologie Caycédienne de Paris : www.academie-sophrologie.com

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Et si vous appreniez à vous soigner vous-même ?
Faut bien mourir de quelque chose !
Le Guide du thé vert
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène