Laissez vous prendre en main

Nous disposons tous d’un capital-santé qu’il est nécessaire d’entretenir dans sa globalité. Notre corps n’étant pas composé d’éléments séparés, mais d’un ensemble vivant en dépendance de ses parties, nous devons le considérer comme un tout.

Comparable à une maison, la charpente osseuse du corps humain en représente les fondations, les murs et les piliers de soutien susceptibles d’être ébranlés par les intempéries de la vie. Se sentir bien en soi dépend de l’équilibre fonctionnel qui doit sa stabilité à l’interactivité des échanges entre les différents habitants de la maison du corps, constitués des groupes musculaires, articulaires, viscéraux, circulatoires et nerveux. Les “occupants” doivent leur bien-être à la protection et au soutien de la structure corporelle. C’est la raison pour laquelle le bon conseil de la rentrée est de vous laisser prendre en (bonnes) mains.

L’APPRENTISSAGE DE LA SANTÉ
Pour cet apprentissage, impossible d’improviser ou de laisser faire les choses, en imaginant savoir tout sur tout et n’avoir besoin de personne. Le corps est un instrument avec lequel vous pouvez composer la plus belle harmonie de santé ou au contraire jouer tout faux. La première nécessité est de trouver le parfait enseignant, celui dont la capacité résulte de ses longues études préalables, de son sérieux, de sa sensibilité et de son talent et qui saura rétablir en vous les différents accords faussés par une vie trépidante, les stress accumulés, un traumatisme récent ou ancien, ayant entraîné une déficience structurelle. L’ostéopathie est la réponse à vos besoins lorsque, n’en pouvant plus de supporter cette douleur récurrente, vous n’êtes cependant pas prêt à utiliser une thérapie chimique dévastatrice, ou encore ne disposant plus de vos mouvements sans éprouver une gêne permanente, vous cherchez le moyen de ne pas vous laisser enfermer dans une prison corporelle. La santé, comme la liberté, passe par l’apprentissage du fonctionnement subtil de votre véhicule, le couple corps-esprit, moteur de la vie.

DIFFÉRENCES ENTRE OSTÉOPATHIE ET KINÉSITHÉRAPIE
La kinésithérapie est une méthode de rééducation fonctionnelle utilisée à la suite d’accidents traumatiques, en complément des soins d’urgence, ou dans des cas plus bénins, en traitement curatif. L’ostéopathie est une médecine manuelle qui permet de rétablir, au maximum de son efficacité, les échanges tissulaires du corps humain. Ayant pour but, comme toutes les médecines naturelles, de rechercher la cause des pathologies, elle parviendra dans une majorité des cas à les soulager et souvent à les guérir. Actuellement, de plus en plus de kinésithérapeutes se forment à l’ostéopathie. Les seuls bons praticiens relèvent d’une formation complète, effectuée sur plusieurs années. Auprès de ceux-là, vous pouvez vous confier sans danger. Selon vos besoins, l’ostéopathe agira directement sur les champs musculaires au moyen d’étirements doux, d’actions sur des points ou zones précises, et de manipulations subtiles lorsqu’il s’agit de l’ostéopathie crânienne et viscérale. Tenant compte de l’équilibrage des composants du corps les uns par rapport aux autres, l’ostéopathie établit de ce fait toute la différence. En revanche, soyez assuré de la collaboration harmonieuse entre praticiens authentiques. Kinésithérapeutes, ostéopathes, podologues et acupuncteurs sauront efficacement contribuer à votre rétablissement en vous mettant en relation avec l’un d’entre eux suivant vos nécessités.

L’EXPÉRIENCE D’UN PRO
À 34 ans, Romain Baudy rassemble un bon nombre d’expériences thérapeutiques qui font de lui un professionnel reconnu et très apprécié. Formé en six années à temps plein à l’École Supérieure d’Ostéopathie de Marne-la-Vallée, il poursuit actuellement une formation en pédiatrie avec Viola Frymann, grande référence en ostéopathie pédiatrique. Ayant suivi, dans un récent passé, plusieurs équipes sportives, allant du club de rugby à la boxe anglaise, ces différentes expériences professionnelles furent pour lui un excellent champ d’investigation. Il a eu par ailleurs cette année le privilège de suivre l’équipe de France féminine de volley-ball.

Dans un lieu tout blanc, tout clair, tout calme, propice aux bons échanges thérapeutiques, j’ai rencontré Romain Baudy pour en savoir plus sur l’ostéopathie. «Cette médecine manuelle présente deux particularités : celle d’être curative pour soigner le mal en vue de le guérir, et celle d’être préventive pour préserver le capital vital, l’optimiser et l’entretenir. Cette dernière est de loin la meilleure, puisque, c’est bien connu, il vaut mieux prévenir que guérir. Cependant, culturellement parlant, les habitudes en matière de prévention ne sont pas encore bien installées. Il arrive que l’on puisse se heurter à une sorte de cynisme de la part des patients: "Tant que ça tient, ça tient!" Quelle erreur dommageable, quelle perte de temps avec, à la clé, l’amoindrissement des ressources dynamiques naturelles du corps. La prévention, c’est si important!»

À l’écouter parler, je vois combien Romain Baudy aime profondément ce qu’il fait. Il se décrit lui-même comme un perfectionniste à la recherche de tous les justes moyens pouvant satisfaire son souhait d’aider un maximum de gens pour leur éviter de tomber malade. «J’ai, depuis mon enfance, toujours eu beaucoup d’attrait pour les soins manuels, j’ai toujours aimé soigner ma famille, en les massant, en les touchant.» À partir de ses expériences enfantines, il développa une manière personnelle d’envisager la réalité de la santé. Persuadé que le corps possède sa propre capacité de guérison, il s’interrogea sur l’efficacité et le bien-fondé des traitements chimiques. Cette curiosité le poussa à étudier l’ostéopathie. Après des études extrêmement rigoureuses, Romain Baudy constate que l’investigation, même approfondie, de la mécanique corporelle n’est qu’une étape, le complément indispensable à l’équilibre reste l’entretien des tableaux techniques mécaniques par une saine hygiène de vie. «Dans le cas d’une faiblesse du foie, il est possible, précise-t-il, d’éviter une hépatite en rétablissant les fonctions métaboliques avec un changement radical d’hygiène de vie. L’alimentation est extrêmement imbriquée dans le système fonctionnel.»

Outre ses qualités d’ostéopathe, Romain Baudy est également conseiller en nutrition. «Il est bon, au sein de la consultation ostéopathique, de définir, dans une pathologie particulière, quels sont les aliments qui sont bons ou préjudiciables à consommer. La biomécanique et l’énergie nutritionnelle sont liées.» Je comprends que, loin de vouloir forcer l’organisme, l’ostéopathe entre en empathie avec la souffrance profonde de l’être. Le calme, la ferme douceur et la précision de Romain Baudy me font lui poser cette ultime question: si vous pouviez, en trois mots, définir l’ostéopathie, que diriez-vous? «Je préfère laisser le Petit Prince vous répondre en vous disant: "Tout y est!" »

EXERCICE POUR SOULAGER LES TENSIONS VERTÉBRALES
1. Allongez-vous sur le dos, écartez vos bras de chaque côté et relevez vos jambes collées l’une contre l’autre. Respirez calmement en rentrant votre menton pour allonger la nuque.
2. Repliez vos bras en chandelle posée sur le sol, paumes de mains face au ciel, et repliez vos jambes jointes en inspirant.
3. Expirez en tournant la tête vers la droite et en basculant vos jambes, toujours collées, vers la gauche pour les poser sur le sol. Restez dans cette attitude le temps de dix respirations lentes et paisibles, puis revenez au centre et recommencez de l’autre côté.
À faire par séries de six reprises.

QUESTIONS PRATIQUES
Durée d’une séance : 45 minutes.
Temps du traitement : une seule séance peut suffire. Trois à quatre pour une douleur chronique installée.
L’ostéopathie n’est pas encore prise en charge par la Sécurité sociale, mais de nombreuses mutuelles effectuent des remboursements sur présentation de factures.

PLUS DE RENSEIGNEMENTS
Cabinet d’ostéopathie de Romain Baudy : 16, rue Cortambert, 75116 Paris. Tél. : 01 45 03 34 84.
Ostéopathes de France : www.osteofrance.org

À LIRE
Ostéopratik, de Chris Dupouy et Pascal Pilate, aux éditions Minerva.
Gym douce, de Chrissie Gallagher-Mundy, aux éditions Marabout.
96 exercices avec un ballon, Elisabeth Gillis, aux éditions Marabout pratique.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Maux d'enfants, poussées dentaires, rhumes, poux...
Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Les clés de l'alimentation santé
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le