La gemmothérapie

mar, 24/04/2007 - 20:12 -- Sophie Lacoste
La force du bourgeon
Rubrique : 

Branche récente de la phytothérapie, la gemmothérapie soigne une multitude de maladies. Elle est basée sur l’utilisation d’extraits concentrés de bourgeons ou de jeunes pousses. Cette thérapie donne d’excellents résultats en cas de fatigue, de troubles ORL (asthme), d’allergies, de problèmes hormonaux ou osseux et de migraines.

La gemmothérapie utilise les tissus embryonnaires frais des plantes, notamment des arbres et des arbustes : bourgeons, jeunes pousses, jeunes écorces ou radicelles. La méthode a été inventée par le Dr Pol Henry vers 1950 et développée par le Dr Max Tétau à partir de 1970. Les produits utilisés sont des macérats, c’est-à-dire le résultat d’une macération d’extraits de plantes dans l’alcool et la glycérine.
Ces extraits embryonnaires ont un champ d’action supérieur à la plante elle-même: le bourgeon d'aubépine possède à la fois les vertus du fruit (tonicardiaque) et de la fleur (régulateur du rythme cardiaque). Plus fort encore, forces irrépressibles de vie, les bourgeons sont des concentrés d'hormones, d’oligo-éléments, de vitamines et de minéraux.

De A à Z, LES BOURGEONS LES PLUS UTILES
Il n’existe qu’une cinquantaine de bourgeons ou d’extraits embryonnaires de plante. Ils sont désignés par leur nom botanique latin, parfois traduit du nom français. En voici quelques-uns :

> Abies pectinata (sapin) : fortification des os, lutte contre l’ostéoporose
> Acer campestris (érable) : drainage du foie et de la vésicule biliaire, métabolisme des lipides et du cholestérol
> Aesculus hippocastanum : (marronnier d’Inde) : hémorroïdes et varices ; poumons et problèmes respiratoires
> Alnus glutinosa (aulne glutineux) : problèmes de mémoire chez les personnes âgées et migraines
> Lanus incana (aulne blanc) : troubles nerveux graves et maladies de la dégénérescence ; revitalisation des muqueuses vaginales
> Ampelopsis weitchii (vigne vierge) : humatismes, arthrites, problèmes ligamentaires ou articulaires

> Betula pubescens (bouleau pubescent) : fatigue générale, tendinites, parodontose, cataracte, problèmes auditifs ou oculaires

> Cedrus libani (cèdre du Liban) : intoxications chroniques, allergies, eczéma et autres problèmes dermatologiques
> Cratægus oxyacantha (aubépine) : palpitations, insomnies

> Ficus carica (figuier) : névroses, problèmes psychiques, gastrites

> Juglans regia (noyer) : mémoire, problèmes de peau, problèmes circulatoires
> Juniperus communis (genévrier) : lithiase biliaire, hépatites virales, ulcérations de l’oesophage

> Olea europea (olivier) : hypertension

> Populus nigra (peuplier noir) : cystite urinaire, artérite des membres inférieurs

> Ribes nigrum (cassissier) : asthme, allergies
> Rosa canina (églantier) souvent en association avec Ribes nigrum : allergies, eczéma, problèmes inflammatoires
> Rosmarinus (romarin) : foie, vésicule biliaire, défenses immunitaires

> Sequoia gigantea (sequoia) : arthrose, vieillissement
> Sorbus domestica (sorbier) : ménopause, migraines, bourdonnements d’oreille

> Tamaris gallica (tamaris) : mononucléose, problèmes circulatoires
> Tilia tomentosa (tilleul) : nervosité, insomnies

> Ulmus campestris (orme) : eczéma, herpès, acné

> Vaccinum vitis idea (airelle rouge) : cystites
> Viburnum lantana (viorne) : asthme, bronchites, hyperthyroïdies
> Vitis vinifera (vigne) : rhumatismes, prostatisme

> Zea mays (maïs) : problèmes cardiaques, insuffisance coronarienne

CE N'EST PAS DE L'HOMÉOPATHIE
Au début, commercialisée surtout par un laboratoire pharmaceutique, la gemmothérapie a vite été assimilée à un remède homéopathique. La confusion est aujourd’hui d’autant plus facile que, d’une part, les macérats vendus en pharmacie sont «dilués en 1D» (c’est-à-dire au dixième) et que, d’autre part, ils sont remboursés par la sécurité sociale au même niveau que les autres médicaments homéopathiques (et contrairement au médicaments phytothérapiques). D’ailleurs, le Dr Max Tétau, qui a donné à la gemmothérapie ses lettres de noblesses (et qui a inventé le terme de «gemmothérapie»), est un médecin homéopathe. Mais, contrairement aux véritables médicaments homéopathiques, les macérats 1D ne subissent pas de dynamisation. Depuis une vingtaine d’années, des chercheurs et des fabricants de macérats ont décidé de revenir à l’idée de départ du Dr Pol Henry et proposent des macératsmères appelés aussi macérats concentrés (c’est-à-dire non dilués).

POUR EN SVOIR PLUS
Rajeunir nos tissus avec les bourgeons du Dr Max Tétau & Dr Daniel Scimeca Éditions Trédaniel 20 €
La Gemmothérapie, médecine des bourgeons de Philippe Andrianne Éditions Amyris 24 €
La gemmothérapie, la santé par les bourgeons du Dr Roger Halfon Éditions Trajectoire  17,50 €

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Voir aussi : 

La Gemmothérapie

sam, 02/04/2016 - 13:48 -- Moune
Apprenez à faire vous-même vos macérâts de bourgeons
Rubrique : 

Bon, alors, vous me connaissez, j’aime bien vous apprendre un tas de choses, mais là, c’est du sérieux... Je vais vous faire découvrir la gemmothérapie ! C’est une façon de se soigner, en interne ou en externe, de manière très très efficace, car le principe de la gemmothérapie repose sur l’extraction des principes très actifs qui sont concentrés dans les bourgeons des végétaux.

Dans la boutique : 
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer