Armoire à pharmacie, pensez aussi à lui!

dim, 07/10/2007 - 13:39 -- Nathalie Szapiro

Chien ou chat, votre compagnon peut avoir quelques petits problèmes bénins ne nécessitant pas d’emblée un avis vétérinaire. Mais pour le soulager, encore faut-il avoir les bons traitements sous la main…

Pour établir la liste, rien ne vaut l’aide du vétérinaire qui connaît bien votre animal et va vous aider à la personnaliser. Néanmoins, certains éléments sont incontournables.

LES BASIQUES
- Un thermomètre : plutôt que de vous fier à la fraîcheur de sa truffe, ce qui ne veut rien dire, prenez sa température au moindre doute.
- Des antiparasitaires : tout au long de l’année, il va falloir le traiter contre les puces et les vers intestinaux.

POUR LA PEAU
- En cas de petits saignements : vous avez coupé une griffe et ça saigne ou bien il s’est éraflé? Tamponnez avec de l’eau oxygénée à 10%.
- En cas de plaie : sa salive permet tout juste de débarrasser la plaie de quelques corps étrangers, mais pas des microbes. Après nettoyage, de préférence avec de la Bétadine cutanée diluée dans de l’eau (un bouchon de bétadine pour 10 bouchons d’eau) il vous faut donc désinfecter.
- En cas de rougeur par irritation ou par brûlure : après avoir refroidi la peau à l’eau froide pendant 5 minutes (si c’est une brûlure), appliquez une couche épaisse de Biafine ou d’Homéoplasmine.
- En cas de traumatismes locaux ou après une chirurgie : Arnica sous forme de pommade et de comprimés homéopathiques, en 7 CH, 3 granules d’emblée, à répéter une heure après si besoin.

EN CAS DE DÉRANGEMENT
- En cas de constipation : donnez de l’huile de paraffine. Attention, c’est aussi le signe qu’il faudra revoir sa diététique (sans doute manque-t-il de fibres).
- En cas de diarrhées : administrez des comprimés de Lactéol ou d’Ultra Levure. Des diarrhées sanglantes ou persistant au delà de 24 heures méritent toujours un avis vétérinaire.
- En cas d’obstruction par l’ingestion de poils chez le chat : donnez Féligastril ou Félipurgatyl.
- Contre le mal des transports : des comprimés homéopathiques (Cocculine, Vetophyl Mal des Transports) ou un léger calmant (Nervosyl, Homeocalm) peuvent faire l’affaire, mais chez certains animaux, rien n’y fait…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer