Tisanes contre la gastro entérite

Rubrique

La gastro-entérite est une inflammation des muqueuses intestinale et gastrique. Elle se manifeste par des douleurs abdominales intenses, des nausées, des sueurs, de la fièvre et par l’émission brutale de selles liquides.

Elle peut être d’origine bactérienne (colibacilles et salmonelles présents dans l’alimentation) ou virale. Il faut être vigilant à ce que l’organisme ne se déshydrate pas et respecter certaines mesures d’hygiène : se laver les mains plusieurs fois par jour et, évidemment, après chaque passage aux toilettes, le virus (dans le cas d’une origine virale) pouvant se transmettre par simple contact. Pendant quelque temps, fruits et légumes crus, lait et fromage sont à éviter.

UNE RECETTE TOUJOURS D'ACTUALITÉ
Riche en amidon, le riz est souvent employé lors des diarrhées. En fait, il n’a pas la propriété de constiper comme on a l’habitude de le croire, mais celle de réguler les fonctions intestinales, d’où son intérêt évident.

EAU DE RIZ : faites bouillir une à deux cuillerées à soupe de riz blanc avec un peu d’écorce d’orange amère dans un litre d’eau, jusqu’à l’éclatement complet des grains. Filtrez, récupérez le liquide blanchâtre et sucrez-le avec du sirop de coing. A consommer plusieurs fois par jour.

LA NOIX DE MUSCADE - Myristica fragans
La noix de muscade a les propriétés d’atténuer les nausées, vomissements et diarrhées et de traiter les gastro-entérites. Mais il faut l’utiliser avec parcimonie, une très forte dose pouvant entraîner des problèmes neurologiques. Il est intéressant de l’associer à d’autres plantes ou fruits connus pour leur action régulatrice du système digestif.

Avec de la menthe poivrée, antispasmodique et analgésique, afin de calmer les contractions de l’estomac. Faites bouillir un litre d’eau froide. Versez sur 20 à 30 g de feuilles de menthe. Ajoutez deux pincées de poudre de muscade, couvrez et laissez infuser quinze minutes. Consommez une tasse après chaque repas.

Avec de la banane, antidiarrhéique. Coupez en petits morceaux une demi-banane. Mettez-la à cuire dix minutes dans un demi-litre d’eau additionné d’une pincée de noix de muscade et d’un petit bâton de cannelle. Retirez du feu et continuez l’infusion pendant encore dix minutes. Filtrez et buvez trois tasses par jour.

LE CHÊNE COMMUN OU ROUVRE - Quercus robur ou pedunculata
Riche en tanins, astringent, il possède des propriétés antidiarrhéiques. Son utilisation ne doit pas se prolonger au-delà de quatre semaines, sous peine d’entraîner une forte constipation. Les préparations se feront à partir des feuilles.
Celles-ci étant moins tanniques que l’écorce à réserver pour les usages externes.

Décoction de feuilles : déposez 20 g de feuilles sèches dans un litre d’eau froide. Portez à ébullition pendant dix minutes, filtrez et consommez trois tasses par jour en dehors des repas.

LA TORMENTILLE - Potentilla tormentilla ou erecta
Très astringente (elle contient plus de tanins que l’écorce de chêne), son surnom dérive du latin tormina qui signifie colique. Tout un programme...

Teinture : faites macérer, durant quinze jours, 150 g de rhizomes séchés dans un litre d’alcool à 45 °. Entreposez à l’ombre et à l’abri de toute humidité. Exprimez et consommez vingt gouttes par jour sur un morceau de sucre.

RECOMMANDATIONS
=> Les dosages sont prévus pour des adultes ou enfants de plus de douze ans. De sept à douze ans, divisez les doses par deux, et pour les enfants de moins de sept ans, par quatre. Pas de tisanes pour les moins d’un an.
=> Les femmes enceintes doivent faire preuve de prudence, surtout dans les trois premiers mois. Il vaut mieux consulter son médecin.
=> Ne jamais dépasser les doses prescrites, ni la durée d’une cure de vingt et un jours (certaines plantes doivent être prises sur un temps très court).
=> Si vous prenez un traitement médicamenteux, demandez conseil à votre médecin (risque d’interaction).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Le jeûne : mode d’emploi
Les compléments alimentaires qui guérissent
Ma bible de la phytothérapie
Bourdonnements et autres maux d’oreilles