Les épices de santé

lun, 22/09/2008 - 17:58 -- Murielle Toussaint
Une invitation au voyage pour les papilles
Rubrique : 

Qu'est-ce qui fait l'une des grandes richesses des cuisines indiennes et thaïlandaises, entre autres ? L'art subtil de manier les épices, bien sûr ! Partie intégrante de la tradition gastronomique de la plupart des pays du Sud, ces dernières n’ont pas leur pareil pour relever subtilement les mets, même les plus simples.

Malheureusement, sous nos latitudes, celles-ci sont le plus souvent délaissées au profit du sucre, du sel et de la graisse… et c’est bien dommage ! En effet, en plus de donner à notre cuisine un air de fête, les épices sont dotées de nombreuses propriétés médicinales. Les intégrer au menu, c’est mettre santé, couleur et saveur dans notre assiette !
Les vertus des épices étaient déjà connues plusieurs milliers d’années avant notre ère. Elles étaient utilisées pour guérir les maladies, panser les plaies, embaumer les morts. Nos ancêtres les brûlaient pour éloigner les esprits et les utilisaient pour relever les mets.
Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir tous ces trésors à portée de main et, pourtant, à l’ère de l’alimentation industrielle, nous les consommons de moins en moins. En même temps, les épices, dont on découvre chaque jour de nouveaux bénéfices pour la santé, fleurissent sous forme de gélules et compléments alimentaires en tout genre… Quel paradoxe !
Réduire les épices à une petite pilule à avaler, c’est comme remplacer les fleurs par un ersatz en plastique. Non seulement vous passez à côté de leur parfum et de leur saveur, mais aussi d’une partie de leurs propriétés médicinales. En effet, certaines épices ne délivrent tous leurs bienfaits que si vous les chauffez, les émulsionnez dans l’huile ou, encore, les associez à une autre. C’est le cas, par exemple, pour le duo curcuma et poivre noir dont le second facilite l’assimilation du premier.

Découvrez les épices, apprivoisez-les, combinez-les entre elles… pour une cuisine haute en couleurs et en saveur, mais aussi pour une santé de fer ! Pour vous familiariser avec leur utilisation, inspirez-vous des cuisines exotiques, championnes dans l’art d’accommoder les épices pour profiter au maximum de leur saveur et de leurs vertus. Peu à peu, vous apprendrez à les combiner selon votre inspiration et vos envies.

10 BONNES RAISONS DECUISINER AVEC LES ÉPICES
=> Ce sont des plantes médicinales à part entière.
=> Elles ouvrent l’appétit et facilitent la digestion.
=> Elles permettent d’allier plaisir gustatif et santé.
=> La science leur découvre régulièrement de nouvelles vertus dans la prévention des maladies et notamment du cancer.
=> Elles transforment les mets les plus simples en repas de fête. Vos amis seront épatés !
=> Comme elles relèvent les plats, elles permettent de diminuer la consommation de sel, de sucre et de graisse.
=> En variant les épices, vous variez les plaisirs et évitez la monotonie.
=> Elles s’accommodent avec tous les mets, salés ou sucrés.
=> Elles sont riches en phytonutriments et polyphénols.
=> Il y en a pour tous les goûts.

QUELQUES ÉPICES DE A À Z
AIL : antibactérien, antibiotique et anti-infectieux.
Facile à utiliser, l’ail se marie aussi harmonieusement à la viande qu’au poisson ou aux légumes. Pour bien le digérer et éviter la mauvaise haleine, veillez à bien retirer le germe avant toute utilisation. Vous pouvez, en outre, terminer le repas en mâchant des grains de café, de la menthe ou encore des graines d’anis ou de cardamome. Si vous avez l’estomac sensible, privilégiez l’ail dans des préparations cuites plutôt que consommé cru.

AJOWAN : facilite la digestion et stimule le système respiratoire. Antispasmodique, il possède également des propriétés diurétiques.
Incorporez-le dans vos préparations de lentilles ou de légumes ou encore agrémentez vos pains maison de graines d’ajowan. C’est délicieux !

ANIS ÉTOILÉ (badiane) : a des vertus apéritives et digestives.
En cuisine, il se marie bien avec la volaille ou le porc, mais vous pouvez aussi le consommer en infusion après le repas pour faciliter la digestion et lutter contre les ballonnements. L’anis étoilé est également recommandé en cas de diarrhée et de troubles bronchiques (asthme, toux, bronchite…).

ANIS VERT : facilite la digestion, lutte contre les flatulences et calme les crampes d’estomac. Anti-inflammatoire intestinal et bactéricide, il est indiqué en cas de gastro-entérite. Antitussif et expectorant, il calme la toux et l’asthme.
Vous pouvez l’utiliser en cuisine dans la confection de délicieux biscuits, simplement mâcher les graines, ou encore le consommer en infusion ou l’employer sous forme d’huile essentielle.

CANNELLE : ses indications sont nombreuses. Nausées, aérophagie, coliques, diarrhée, crampes abdominales, fièvre, rhume, grippe et affections respiratoires diverses…
La cannelle se marie parfaitement bien aux desserts et préparations sucrées et les recettes ne manquent pas. Outre ses utilisations en cuisine, vous pouvez l’intégrer à des grogs, la préparer en décoction ou utiliser son huile essentielle. Attention, sous cette dernière forme, la cannelle est très puissante et doit être utilisée avec précaution.

CARDAMOME : facilite la digestion, fait baisser la fièvre, est expectorante et calme la toux. Elle aide également à prévenir les calculs rénaux et vésiculaires grâce à ses propriétés diurétiques.
Utilisée en cuisine indienne, mais aussi notamment dans le vin chaud scandinave et les pâtisseries russes, la cardamome s’achète sous forme de gousses ou de graines à écraser vous-même ou sous forme de poudre. Elle se marie parfaitement avec le poisson, le riz, les fruits et même… le chocolat et le café.

CARVI : facilite la digestion et lutte contre l’aérophagie. Antispasmodique, il calme les douleurs menstruelles. Comme le fenouil et l’anis vert, le carvi favorise la montée de lait.
En cuisine, le carvi s’accommode parfaitement avec le chou, la choucroute et les haricots, dont il favorise la digestion et contribue à éviter la production de gaz, mais il se marie aussi très bien avec le riz, le poisson et certains fromages.

CAYENNE (piment de) : digestif, tonique et expectorant. Il réchauffe, relève les plats et, par son action désinfectante, détruit les bactéries indésirables. Il stimule également la circulation et agit comme un anti-inflammatoire.
Vous pouvez, par exemple, l’ajouter entier au plat pendant la cuisson et le retirer ensuite. Si vous l’incorporez à vos préparations, veillez à lui retirer ses graines, car ce sont celles-ci qui sont responsables de l’essentiel de son effet piquant. Le piment de Cayenne est aussi facilement disponible en poudre et il se marie notamment avec le poulet, le poisson, les scampis…

CORIANDRE (graines de) : ouvre l’appétit et facilite la digestion. Si vous souffrez de rhumatismes ou d’arthrite, cette petite graine peut vous aider à lutter contre ces affections. Elle est aussi antiseptique, antibactérienne et antispasmodique. Elle aide à prévenir la grippe et les infections urinaires et elle est même… déodorante !
Vous pouvez l’incorporer à des légumes, des préparations de lentilles, le yaourt, le pain…

CLOU DE GIROFLE : propriétés analgésiques et antalgiques. Le clou de girofle est aussi antispasmodique, anti-infectieux, cicatrisant et bactéricide. La girofle aide aussi à faire baisser la fièvre et à soulager les affections pulmonaires, et elle atténue les douleurs rhumatismales.
Outre leur usage en cuisine, notamment dans les desserts, le pain d’épices et le vin chaud, vous pouvez préparer les clous de girofle en décoction pour en faire un gargarisme ou des inhalations.

CUMIN : il combat la plupart des troubles digestifs (manque d’appétit, aérophagie, flatulences, indigestion, coliques, diarrhée…). Il favorise également la lactation et stimule le système immunitaire.
Le cumin se combine à merveille avec le pain, le riz et les légumineuses.

CURCUMA : la curcumine contribue à prévenir le cancer et à empêcher la croissance des cellules cancéreuses. Le curcuma est aussi un anti-inflammatoire puissant. Il stimule également la sécrétion biliaire, fluidifie le sang, réduit le cholestérol, stimule le système immunitaire et protège des radicaux libres.
Vous pouvez facilement intégrer le curcuma à vos menus quotidiens et ainsi profiter de ses propriétés et de son goût. Pour optimiser l’assimilation de la curcumine par l’organisme, vous devez émulsionner la poudre de curcuma dans un peu d’huile avec une bonne pincée de poivre noir.

FENOUIL (graines de) : souveraines pour faciliter la digestion, les graines de fenouil sont par ailleurs réputées pour leur effet coupe-faim. Elles calment aussi les coliques et les spasmes et favorisent la lactation.
Les graines de fenouil sont délicieuses dans les pains, les légumes ou les desserts.

GINGEMBRE : son efficacité contre les nausées, y compris celles de la femme enceinte, et le mal des transports n’est plus à démontrer. Mais le gingembre stimule également le système immunitaire et lutte contre la grippe, le rhume et les autres affections hivernales. C’est un bon tonique en cas de fatigue, asthénie, anémie et baisse de tonus tant physique que sexuel. Il facilite la digestion, calme les coliques et soulage les ballonnements.
En cuisine, il est délicieux avec le poisson, se conjugue très bien avec l’ail pour la confection de délicieuses marinades et aromatise agréablement les jus de fruit maison.

MUSCADE : tonique, elle lutte contre la fatigue. Digestive et stomachique, elle soulage les troubles digestifs et hépatiques. Elle possède également des propriétés antalgiques, analgésiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques.
Chez nous, la noix de muscade est le plus souvent utilisée dans la purée de pommes de terre, mais elle a également sa place dans les sauces, les légumes et les desserts.

POIVRE NOIR : il est antibactérien, qu’il lutte contre l’aérophagie, les flatulences et le manque d’appétit et il est même aphrodisiaque.
Pour optimiser ses propriétés, préférez le poivre en grain à moudre vous-même.

SAFRAN : anti-dépresseur et sédatif naturel. Il lutte contre l’anxiété, les angoisses et la déprime. Comme la plupart des épices, il combat les ballonnements et les flatulences. Antispasmodique et emménagogue, il est indiqué en cas de règles douloureuses ou irrégulières.
Vous le connaissez dans la paella bien sûr, mais il aromatise aussi le risotto, le riz et même certains desserts.

À LIRE
Si les épices m’étaient contées… de Patrick Mandala aux éditions Dangles 20 €
Se soigner par les aromates, les herbes et les épices, d’Elisabeth Stuckey aux éditions Quebecor 17,95 €
Épices et condiments qui nous guérissent, de Mario Torres aux éditions Delville Santé 19,90 €

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Dans la boutique : 
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer