Guggul (Commiphora mukul)

mer, 01/10/2008 - 16:50 -- Sophie Lacoste
Contre l'excès de cholestérol
Rubrique : 

Ce petit arbuste épineux est l’une des plantes ayurvédiques les plus célèbres en Inde. Il doit sa réputation à sa capacité de réguler le cholestérol et la glycémie.

Le guggul (Commiphora mukul) est récolté dans les régions sèches du Pakistan, du Bangladesh, de l’Inde et du Moyen-Orient. Il fait partie de la famille des Commiphoracées, sous-famille des Burséracées, aux nombreuses variétés communes à l’Asie et à l’Afrique, parmi lesquelles on trouve la myrrhe, une autre gomme-résine. Cet arbuste épineux, appelé aussi oliban indien, peut atteindre 2 mètres de haut. Ses feuilles sont ovales et dentelées. Les fruits sont rouges et les fleurs, brun-rouge. Les substances actives sont extraites du guggulon, oléorésine qui perle en larmes sur l’écorce. Au moment de la récolte, on incise les branches (un peu comme le caoutchouc) pour accélérer ce phénomène d’exsudation. Une fois recueilli, le guggulon est séché puis fragmenté.

ONTRE-INDICATIONS
La plupart des études montrent qu’il n’existe pas de contre-indication majeure. Cependant, la gomme, lorsqu’elle est consommée en excès, peut entraîner une diarrhée sévère, des maux de tête ou des éruptions cutanées. À la posologie conseillée, les extraits commercialisés en Occident entraînent peu d’effets secondaires, au pire quelques troubles gastriques. Il suffit de cesser d’en prendre pour que ces éventuels inconvénients disparaissent. En revanche, il faut vous méfier des interactions possibles si vous prenez des anticoagulants, des antiplaquettaires ou des médicaments contre l’hypothyroïdie ou l’hyperthyroïdie. En effet, le guggul peut, soit potentialiser les effets de ces molécules chimiques, soit, au contraire, les inhiber. Par précaution, le guggul est aussi déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

OÙ ? COMMENT ? COMBIEN ?
En Europe et en Amérique, le guggul se trouve sous la forme de gélules contenant de la poudre de résine. Ces extraits sont plus ou moins dosés en guggulstérones. On trouve très facilement le guggul en magasins de produits naturels, les pharmacies et par correspondance. Il entre souvent comme composant dans les remèdes ayurvédiques destinés à la minceur ou à combattre l’excès de cholestérol.

TOUTES LES INDICATIONS PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE
Plante dépurative et anti-cholestérol par excellence, le guggul est conseillé dans les cas suivants :
- acné
- agrégation plaquettaire
- arthrose
- cholestérol (excès de LDL)
- fatigue
- obésité
- rhumatismes
- surpoids
- triglycérides
- troubles cardiovasculaires.
En résumé, comme toute plante très efficace, il faut l’utiliser avec précaution si vous suivez déjà un traitement médical. En effet, le guggul peut potentialiser les molécules chimiques. Parlez-en à votre médecin.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer