Les capsules oléo-aromatiques

Sûres, pratiques et efficaces
Rubrique

En règle générale, les huiles essentielles s’utilisent préférentiellement par la voie cutanée et la voie respiratoire. Cependant, la voie orale trouve tout son intérêt dès lors qu’il s’agit de traiter certains problèmes de santé tels que des infections internes ou des troubles gastro-intestinaux.

Les essences aromatiques destinées à être ingérées ne le sont jamais sous forme pure, mais sous forme diluée.
Une règle de base : toujours avoir le réflexe de diluer les huiles essentielles agressives pour les muqueuses dans de l’huile végétale ou du Labrafil (vendu en pharmacie).
On peut aussi avoir recours à une forme solide telle que l’oléocapsule, qui préserve de l’éventuelle agressivité des huiles essentielles. C’est pourquoi cette forme galénique est diablement pratique lorsqu’il s’agit d’ingérer une huile essentielle phénolée comme l’origan compact.

OLÉO QUOI ?
Depuis quelques années, de plus en plus de sociétés commercialisent des huiles essentielles sous forme de capsules oléo-aromatiques, autrement dit sous forme de capsules molles à base de gélatine marine, à l’intérieur desquelles une ou plusieurs essences aromatiques sont intimement mélangées à de l’huile végétale (colza, tournesol, noisette, sésame, germe de blé...).

LES « SIMPLES »
Les capsules oléo-aromatiques « simples » ne renferment qu’une seule huile essentielle. À ce jour, le choix demeure restreint. Les plus courantes : origan, basilic, estragon, mandarine zeste... Dans cette famille, l’origan tient sans conteste la vedette.

LES « COMPLEXES »
Les complexes oléo-aromatiques renferment en moyenne 4 à 6 huiles essentielles différentes agissant en synergie en vue de traiter une pathologie ou de stimuler des fonctions biologiques dans leur ensemble. Les complexes les plus répandus sont ceux destinés à renforcer l’immunité et combattre les infections internes déjà déclarées, en particulier les infections des voies respiratoires, mais d’autres ont également été élaborés afin de répondre à certains besoins au niveau gastro-intestinal, gynécologique, circulatoire ou nerveux.

À noter : chez l’enfant, l’usage ponctuel de capsules oléo-aromatiques est possible, mais à partir de 7 ans et en divisant par deux les doses moyennes habituellement conseillées (1).

EN PRATIQUE
En règle générale, les capsules oléo-aromatiques sont à avaler avec un peu d’eau au moment du repas (vivement conseillé pour l’origan et les complexes Immunité).
Si vous êtes une personne à l’estomac vraiment très fragile et que vous absorbiez les capsules en dehors des repas, accompagnez-les d’une prise alimentaire légère (pomme, compote, biscotte...).

(1) Chez les bébés et les jeunes enfants, la voie rectale (suppositoires) est privilégiée lorsqu’il s’agit d’administrer des huiles essentielles par voie interne.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma Bible des aliments remèdes
Poids : mode d'emploi
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?