Êtes-vous prêt pour votre première randonnée en montagne ?

dim, 11/07/2010 - 17:37 -- Dr. Daniel Gloaguen
Rubrique : 

Votre sac à dos est flambant neuf. Vos chaussures et votre équipement sont au point. Vous avez planifié votre itinéraire dans les moindres détails. Mais vous, êtes-vous réellement prêt ? Un petit bilan de santé s’impose avant d’affronter sa majesté la Montagne.

L’altitude et son manque d’oxygène, le froid ou la chaleur, l’ensoleillement intense, l’air sec… autant de caractéristiques qui rendent la montagne dangereuse pour qui n’est pas bien préparé physiquement. Car marcher en montagne est exigeant pour l’organisme qui va devoir gérer des efforts prolongés et intenses parfois. Passé 2 000 mètres, marcher devient plus difficile et toute préparation insuffisante se fait ressentir très vite. Il en est de même lorsque l’état de santé n’est pas au beau fixe. Il n’est pas encore trop tard pour améliorer votre forme et modifier tout ce qui peut faire la différence le jour J !

UNE VISITE MÉDICALE INDISPENSABLE…
À partir de 50 ans, nul n’est à l’abri d’un pépin cardiaque pendant une randonnée, a fortiori en cas de sédentarité le reste de l’année. Votre médecin ne se prononcera pas sur votre aptitude ou les qualités nécessaires à la pratique de la randonnée, mais sur l’existence de raisons médicales qui pourraient vous en empêcher.

… DE LA TÊTE AUX PIEDS…
Une anomalie morphologique osseuse ou articulaire peut constituer une cause de blessure, synonyme d’abandon en cours de trek. Certains «  aménagements  » permettent de minimiser l’anomalie (talonnette, choix de chaussures spécifiques, orthèse plantaire…). Encore faut-il la connaître, d’où l’intérêt de l’examen clinique (médecin, podologue…).

… SUIVIE D’UN PETIT BILAN SANGUIN
Il revient au médecin ensuite d’envisager un petit bilan biologique, autrement dit une analyse de sang afin de détecter un déficit en fer ou un manque de minéraux (potassium, magnésium…) qui peut être préjudiciable aux efforts à venir et provoquer une fatigue musculaire.

PESEZ-VOUS
Un kilo de graisse en excès est un poids mort qui va se transformer en plusieurs tonnes à la fin de la journée. Perdre quelques kilos avant votre randonnée ne peut vous faire que du bien. Faites un petit régime et n’hésitez pas à marcher en toute occasion en bannissant ascenseurs, métro et voiture dès que vous le pouvez.

ÉVALUEZ VOTRE CAPACITÉ DE RÉCUPÉRATION
Le test de Ruffier-Dickson est un bon test d’évaluation des possibilités de récupération après un effort et de la tolérance cardio-respiratoire (cf Belle Santé, n° 108).

LES PETITS +
> Il n’est jamais trop tard pour arrêter le tabac !
> En montagne, tout est affaire d’acclimatation. Arrivez plusieurs jours (au moins 4) avant la randonnée afin d’habituer votre organisme à l’altitude.
> Pour améliorer votre état cardio-vasculaire, consommez plusieurs fois par semaine des aliments riches en acides gras oméga 3.
> Consultez votre dentiste : les caries favorisent la survenue des tendinites.
> Pour vous endormir plus facilement, établissez un rituel d’endormissement.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Dans la boutique : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer