Jeûne et chimiothérapie : un témoignage intéressant

mer, 03/11/2010 - 15:48 -- Rebelle-Santé
Rubrique : 

Je voudrais très simplement témoigner de mon expérience de ne pas manger pendant la chimio (6 cures R-shop espacées de quinze jours). Après un ou deux essais, ce qui m’a convenu le mieux fut de jeûner un ou deux jours avant, toujours pendant (deux) et après la chimio (deux à trois jours ou plus selon mon état). J’avais ressenti de telles nausées après la première cure de deux jours que ma décision de jeûner n’a pas été très difficile à prendre.
Les jours de chimio se sont passés de bien meilleure manière. Beaucoup plus tranquille, j’ai mieux dormi (et le sommeil est tellement important dans ces moments-là !). Je me sentais en quelque sorte  plus proche de moi-même, avec l’impression de pouvoir faire quelque chose pour moi, de ne pas seulement subir mon traitement. L’impression aussi de faire quelque chose non contre la maladie, mais pour  ma santé.
Je continuais parallèlement à soigner mon foie par des tisanes de décoction de tormentilla, pendant la période entre deux cures, et en mangeant très légèrement les légumes et les fruits qui me faisaient envie (laitue et mangue notamment).
Ce fut une décision personnelle. Je pense que cet aspect est très important, chaque personne vit le traitement à sa manière et ce qui a été valable pour l’une ne l’est pas forcément pour l’autre. Je n’en ai pas parlé autour de moi. Mes voisines de chambre voyaient simplement que je refusais les repas.
Je n’avais rien lu sur le sujet auparavant. C’était très spontané, comme un réflexe de l’organisme, et je m’en suis bien trouvée. Je n’ai pas vomi et n’ai eu que quelques aphtes. Mais ce dont je me souviens surtout, c’est le calme que cela m’a procuré, sur le plan de l’anxiété également.
C’était en 2007. Je me porte très bien aujourd’hui et je jeûne en randonnant pour le plaisir de prendre soin de moi, de me sentir en accord avec mon corps. L’effet sur ma concentration, mon recentrage, en reste pour moi le bénéfice majeur.
En chaleureuse amitié pour toutes les personnes actuellement en chimiothérapie ou dans l’attente de leur traitement. »

Témoignage de Mme J. D.

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 130

Paru dans le : 
Voir aussi : 
Dans la boutique : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer