Un chien c'est bon pour la santé

Est-ce parce que les propriétaires de chiens se sentent davantage en forme qu’ils prennent un chien ou est-ce vraiment le chien qui joue un rôle direct dans le maintien de leur bonne santé ? Quelle question !

C’EST BON POUR LE MORAL !
Comme le chien ne juge pas et est toujours content de voir son maître, il n’a pas son pareil pour lui redonner confiance et le mettre de bonne humeur. D’autre part, caresser un animal chien ou chat, d’ailleurs abaisse la tension artérielle et ralentit la fréquence cardiaque de celui qui s’adonne à cette activité.

Conséquence : même en cas d’événement stressant (licenciement, rupture, etc.) ou de troubles anxieux en relation avec une phobie sociale par exemple, la présence de l’animal arrive toujours à réduire le niveau d’angoisse, la perception de solitude et donc le risque de dépression de son maître.

BON POUR MA FORME !
Un chien ayant besoin de sortir plusieurs fois par jour – pour les promenades hygiéniques, mais aussi pour se défouler –, les propriétaires de chien marchent, en moyenne, deux fois plus que les autres et ont 70 % de chances supplémentaires de faire suffisamment d’exercice dans leur journée. Et ce par tous les temps, car un chien doit sortir, même s’il pleut !

BON POUR SE FAIRE BIEN VOIR !
Aux États-Unis où une entreprise sur cinq autorise déjà la présence d’un chien au travail, l’expérience est jugée positive par une majorité de salariés : un chien au bureau, c’est moins de stress, des relations facilitées entre collègues, une bonne image de l’entreprise et une clientèle décontractée.
Or ce qui est vrai au bureau, l’est aussi dans la rue. S’y promener avec un chien à ses côtés augmente de façon très significative le nombre d’interactions sociales avec les passants et va même jusqu’à rendre le propriétaire plus sympathique aux yeux de ceux qu’il croise.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Cuisiner autrement en hiver
Chimiofolies
Ordre et désordres
Mon cahier de beauté naturelle