Jardiner ou bricoler attention danger !

Déjà septembre et des envies de changer de décor ou de nettoyer le jardin vous titillent. Avant de sortir la grosse artillerie, écartez chiens et chats de votre chemin car pots, pinceaux et outils ont vite fait d’attiser leur curiosité, avec de vrais risques d’accidents à la clé…

Ne pensez pas que votre ami n’aura jamais l’idée de consommer un produit toxique sous prétexte qu’il a très mauvais goût. Bien souvent, un chien se fait piéger par réflexe – son instinct le pousse à avaler tout ce qu’il trouve ou presque – et un chat, par curiosité : il met sa patte dans un pot contenant un produit dangereux, et ensuite la lèche pour la nettoyer. Résultat, il s’intoxique sans l’avoir spécialement cherché.

TOUT SE PASSE EN VOTRE PRÉSENCE
=> Il a consommé un produit toxique : il faut tout de suite le faire vomir. Certains vétérinaires préconisent de lui donner un mélange d’une cuillère à soupe de sel de table et d’une cuillère à soupe de moutarde : c’est radical, il vomit dans les minutes qui suivent.
Les seuls cas où vous ne devez pas chercher à le faire vomir sont ceux où il a ingéré un caustique (à base de chlore ou de soude), de l’essence ou un dérivé, quand il présente des difficultés pour déglutir, s’il a des troubles neurologiques ou enfin, s’il est de toute évidence trop faible pour arriver à vomir. Ensuite, appelez votre vétérinaire pour le prévenir de votre arrivée, en lui donnant le nom du produit ingéré (apportez-lui la boîte avec l’étiquette si vous l’avez). En attendant, ne donnez rien à boire ou à manger.

=> Il s’est brûlé : un récipient d’eau bouillante qui se renverse ou un fer à souder encore brûlant contre lequel il vient se frotter et le tour est joué. Refroidissez en aspergeant la zone brûlée et son pourtour à l’eau froide, pendant au moins 5 minutes, montre en main.

=> Il a reçu un corrosif comme de l’eau de Javel : cet accident se produit lorsqu’il joue avec un berlingot contenant ce produit et que l’emballage finit par percer. Rincez abondamment ses yeux au sérum physiologique et à l’eau son museau, ses pattes et toute autre partie du corps susceptible d’être touchée.

L'ACCIDENT SURVIENT EN VOTRE ABSENCE
=>  Son comportement étrange donne l’alerte : si vous remarquez soudain qu’il salive beaucoup, qu’il présente des vomissements ou des diarrhées sanguinolentes, s’il se comporte comme s’il était saoul ou encore, si vous le trouvez anormalement excité, agressif, voire s’il convulse pour la première fois ou s’il est dans une sorte de semi coma (très difficile à réveiller), vous devez envisager une intoxication.

=> Vous le retrouvez inconscient, mais il respire : si vous n’obtenez aucune réaction de sa part en l’appelant et en le touchant, il a perdu connaissance. Afin de l’aider à mieux respirer, tournez-le délicatement sur le côté droit (mais sans le déplacer, sauf danger imminent) et allongez-le en plaçant sa tête en extension dans le prolongement du corps.

=> Vous le retrouvez inconscient et il ne respire plus : sa cage thoracique ne se soulève pas et vous ne percevez aucun souffle au niveau de sa truffe. C’est une urgence vitale. Ouvrez sa gueule et tirez sa langue pour voir si la respiration redémarre.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Quelle contraception choisir ?
Secrets de beauté
Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison