Tribulus (tribulus terrestris)

Plante du coeur, des reins… et du sexe !
Rubrique

Une nouvelle plante vient de débarquer en Europe. Du moins dans les boutiques diététiques et en vente par correspondance, car au fond des campagnes françaises, nombreuses sont les personnes qui connaissent depuis longtemps les propriétés exceptionnelles de cette petite plante rampante.

Le Tribulus terrestris, appelé aussi Croix de Malte, est une plante annuelle qui pousse un peu partout dans le monde : Chine, Inde, Amérique du Sud et du Nord, pays méditerranéens… Elle apprécie les lieux secs et l’air salé. En France, elle affectionne surtout les plages du Languedoc, remonte jusqu’à Lyon… et colonise tranquillement la Bretagne.

DE NOMBREUSES ÉTUDES SCIENTIFIQUES
En consultant Internet et les revues médicales du monde entier, on s’aperçoit que le tribulus a fait l’objet de très nombreuses études cliniques, aussi bien sur les animaux que sur les humains.
Outre les fameuses hormones stéroïdes (comme la testostérone, la lutéinisante, la folliculostimulante…), les scientifiques ont découvert des flavonoïdes, des alcaloïdes, des tanins, une huile essentielle, une résine et des glucocides.

UN SUCCÈS FOUDROYANT
Dans les salles de sport, il a fallu trouver une substance qui pouvait remplacer les hormones animales et les hormones de synthèse utilisées par les athlètes et les adeptes de musculation. C’est alors que les laboratoires américains ont recherché une plante qui pourrait avoir des effets comparables sans les inconvénients. Le Tribulus terrestris, en stimulant la production de testostérone, remplace avantageusement les anabolisants de synthèse. Non seulement il active l’accroissement de la masse musculaire, mais il augmente les capacités sexuelles, tout en agissant sur le système cardiovasculaire, urinaire et hépatique.
Autres effets positifs : une réduction du cholestérol et de la masse graisseuse ainsi qu’une plus grande résistance à l’effort…

RACINES, GRAINES… OU GÉLULES ?
Certains phytothérapeutes prétendaient que seules les racines étaient efficaces ; d’autres que c’était les graines. Mais les dernières études montrent que les concentrations de principes actifs sont comparables dans les racines et les graines.
Il est délicat d’aller cueillir du Tribulus terrestris : vous pouvez faire une erreur d’identification (la confondre avec la Ruta graveolens — rue — toxique) ou bien ramasser une plante qui a subi une pollution.
Il est aussi difficile de bien doser le Tribulus terrestris, d’autant qu’il s’agit de phytohormones. Il est donc préférable de consommer cette plante sous forme de gélules. Le tribulus est en vente sous cette forme en France, en Belgique et au Canada, en magasins de produits naturels, dans certaines pharmacies et par correspondance.

Les principales indications :
En dehors de l’utilisation dans le cadre d’un programme de musculation, le tribulus, sans aucune contre-indication ni toxicité, peut être pris comme un complément alimentaire dans les cas suivants :
- fatigue générale
- sport intensif
- insuffisance hépatique
- cholestérol
- insuffisance sexuelle chez l’homme
- libido défaillante chez la femme
- problèmes rénaux ou urinaires
- troubles respiratoires passagers
- problèmes cardiaques et coronariens
- diabète léger (non insulino-dépendant)
- humeur maussade ou dépression légère.

Bien entendu, le tribulus ne remplace pas un traitement médical, surtout dans le cas de troubles graves qui imposent une prise régulière de médicaments. Mais cette discrète « mauvaise herbe » peut vous aider à retrouver plus rapidement la forme.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Mon manuel de sorcière
Le Guide du thé vert
Les aliments qui guérissent (Poche)