L'almanach d'Angela

dim, 17/12/2006 - 11:23 -- Angela David
Un tutti frutti de petites choses utiles pour le jardin !

La fin d’année et les premiers froids nous ramènent dans la maison bien au chaud ; profitons-en pour faire le point des petits trucs qui nous faciliteront la vie au jardin la saison prochaine.
Voici une liste de petites astuces mois par mois à lire et à conserver à portée de main!

Janvier - Février

=> Prenez le temps de créer un habitat pour les crapauds qui sont de grands insectivores : dans un endroit humide, enfoncez un pot à fleurs dans le sol et pratiquez une entrée sur un côté. À proximité, mettez quelques pierres et une ou deux bûches. Laissez l’humidité s’installer pendant l’hiver : voilà de quoi loger des lézards, et, pourquoi pas, des salamandres. N’hésitez pas à introduire quelques spécimens recueillis au cours de vos balades.
=> Fertilisez vos agrumes : apportez de la chaux sous forme de calcaire broyé en l’incorporant superficiellement (50 à 60 g par pot environ).
=> Pour protéger les choux pommés du froid, faites une tranchée à leur pied, côté nord. Courbez-les doucement sans que leur tête ne touche le fond. Buttez la tige de chaque chou et couvrez le tout avec du plastique alvéolé ou une double couche de voile de forçage. Certains jardiniers, pour éviter l’éclatement des pommes sous l’effet du froid, pratiquent une fente longitudinale sur les tiges avec un couteau bien pointu.
=> Pensez à votre figuier, c’est le moment de le tailler. Enlevez tous les bois morts, dégagez au maximum les branches trop serrées ou ayant tendance à se croiser ; l’idéal est de lui donner une forme de gobelet.

Mars - avril

=> Plantez de l’ail au pied de vos rosiers, cela renforcera leur parfum et les protègera de la maladie des taches noires.
=> Percez une bûche de trous de dimensions variées (2 à 12 millimètres de diamètre) sans traverser l’épaisseur du bois et posez ce nichoir pour insectes et abeilles solitaires à des hauteurs différentes, jusqu’à deux mètres de haut : sur le rebord d’un mur ou un piquet de clôture, par terre...
=> Surveillez l’apparition des coccinelles et prévoyez d’en introduire si vous n’en voyez pas. Vous placez les œufs sur une branche infestée de pucerons, et vous n’avez plus qu’à attendre un peu !
=> En ce qui concerne les paillis, attendez que le sol soit réchauffé pour les poser. Prévoyez un arrosage juste avant.
=> Les limaces : vous avez essayé la bière, les copeaux, la cendre de bois, tentez la caféine ou les nématodes, prédateurs naturels des limaces (Nemaslug, vendu dans le commerce).
=> Le printemps est humide ? Surveillez les paillis qui abritent les limaces, escargots ou autres petites bêtes...
=> Les insectes vous inquiètent ? Plantez de la rue officinale au soleil, du romarin près des choux, près des poireaux, près des haricots, près des carottes... La sauge se plante au potager et dans les plates-bandes. Dispersez des pots de capucines très tôt dans tout le jardin pour y concentrer les pucerons, ensuite coupez au fur et à mesure les tiges : voilà de bien jolis pièges. Pour repousser mouches et moustiques, mettez une jardinière de basilic sur la fenêtre ou sur le balcon.

Mai-juin

=> Vous craignez la mouche des semis ? Couvrez vos semis immédiatement avec un voile type P17 ; c’est actuellement la seule méthode efficace sans utiliser de produits chimiques.
=> Une fourmilière dans le jardin ? Pour vous en débarrasser, retournez dessus une bouteille en plastique ou un pot rempli d’un mélange humide de mousse, de terreau et de tourbe. En quelques jours, les fourmis auront adopté ce nid et il vous suffira de le déplacer. Les fourmis sont très sensibles aux odeurs, plus il y a d’aromatique, moins il y a de fourmis !
=> Le purin de sureau a un effet répulsif pour les campagnols : arrosez tous les deux jours autour des cultures à protéger. Autrement, achetez des répulsifs à base d’huile d’os dans le commerce. En cas de campagnol au verger, ne laissez aucun fruit sur place et le paillage ne doit être mis qu’en été ; enfouissez au pied des arbres des pelures d’ail, leur action répulsive a été repérée lors d’essais. Attention,la musaraigne avec son museau fin et allongé est un précieux auxiliaire pour le jardinier.
=> Attirer les oiseaux, c’est bien, mais il ne faut pas qu’ils se fassent croquer par nos chats ; bien sûr, les mangeoires et nichoirs seront au maximum hors de portée, mais voici une petite technique simple et complémentaire pour empêcher les chats de grimper aux arbres : une brassée de branches épineuses (conifère ou pyra- cantha) est attachée tout autour du tronc.
=> Le piégeage d’insectes permet de limiter les dégâts, mais il n’est pas sélectif, que ce soit les pièges suspendus dans les arbres ou les bandes engluées mises autour des troncs. Il vaut mieux compter sur les fils qui brillent, les filets ou les prédateurs naturels.

Juillet - août

=> Les racines renflées, pleines de réserves comme celles du chiendent ou du liseron ne doivent être mises au compost qu’après avoir été séchées sur une pierre ou une dalle pendant plusieurs jours, autrement elles vont redémarrer !
=> Les plantes montées à graines ne peuvent pas être compostées directement, mieux vaut les faire fermenter et arroser le compost avec ce purin ; il y a peu de chances pour que les graines aient encore la capacité de germer.
=> Arrosez vos plantes en pots avec du jus d’algue toutes les trois semaines : c’est riche en potasse et oligoéléments. Arrêtez fin octobre pour l’hivernage.
=> L’été est chaud ? Un paillis clair est de rigueur car il réverbère les rayons solaires et limite l’échauffement des plantes. L’été est pluvieux ? Retirez les paillis car le sol a plutôt besoin de se ressuyer.
=> Le matin, il peut y avoir un peu de rosée, ce qui n’est pas idéal pour tondre. Faites d’une pierre deux coups : repérez dans quelle direction l’herbe est penchée sous le poids de la rosée, empoignez à deux le tuyau d’arrosage et faites-le glisser sur l’herbe rapidement pour faire tomber l’eau ; l’herbe sera plus sèche et l’eau humidifiera le sol au lieu de s’évaporer. En cette saison, c’est toujours bon à prendre.
=> L’ oïdium s’installe surtout sur des plantes insuffisamment humidifiées (manque d’ arrosage, arrosage par à-coups, vent chaud...). Le lait semble être un bon remède à raison d’une solution diluée à 10% et avec deux traitements par semaine.

Septembre - octobre

=> Aménagez un abri pour hérisson, dans un endroit qui est calme toute l’année. Sous un tas de bûches et de branchettes, laissez une entrée discrète pour accéder à un espace de 20 cm2 tapissé de feuilles sèches ou de paille et disposez quelques morceaux de pommes pour attirer le locataire ou avoir le plaisir de le voir se régaler. On peut aussi inviter le hérisson au garage à l’entrée en hibernation : une caisse ouverte sur le dessus avec des feuilles et du papier-journal suffit ; attention, il ne faut pas trop de chauffage.
=> La prêle est à récolter ces jours-ci. Faites des provisions et mettez-la à sécher dans un endroit chaud et aéré. Pour qu’elle garde ses vertus, il faut un séchage rapide à 45°C maximum ; au grenier, c’ est idéal.
=> Fabriquez votre terreau de lombrics : dans un récipient, mettez une couche de gravier, une couche de terreau ou de compost mûr, et ajoutez une pelletée de sable et des lombrics (de 50 à 150 selon la taille du récipient). Au fur et à mesure, incorporez vos déchets organiques en maintenant humide le mélange, mais sans excès ; il est nécessaire de le protéger de la pluie. Vous trouverez des lombrics dans un tas de compost ou dans un magasin d’articles de pêche. Au printemps prochain, vous aurez du terreau pour vos massifs.
=> Ramassez les feuilles mortes et pensez à les inclure dans la logique de la rotation : les feuilles de noyer iront pourrir sous les rosiers et celles des rosiers sous les conifères, etc...

Novembre - décembre

=> Sans insectes, pas de pollinisation, donc pas de fruits et pas de graines... Bref, ça vaut le coup d’héberger quelques bourdons, car ce sont des pollinisateurs précoces et efficaces : dans un endroit bien exposé, au pied d’un mur ou d’une haie, enterrez à l’envers un pot de fleurs en terre rempli à moitié de mousse et de feuilles séchées ; protégez l’entrée du nid ainsi créé par une ardoise surélevée.
=> En hiver, mettez de l’eau à la disposition des oiseaux ; la mangeoire et le plancher des nichoirs doivent être drainés ; un ou deux petit trous et une petite pente suffiront.
=> Les nématodes sont de minuscules vers qui parasitent les limaces, ce qui est appréciable pour le jardinier ; mais les nématodes s’ attaquent aussi aux racines de légumes tels que melon, concombre, tomate, courge, aubergine... Ceux-ci dépérissent rapidement. La solution : avant plantation, enfouissez un mélange de tourteau de ricin et de tourteau de neem ; attention, ne laissez pas votre chien gratter la terre.
=> Pour l’hiver, choisissez des paillis foncés ; ils concentrent la chaleur (écorce de pins, coques de cacao...).

Paru dans le : 
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer