La chasse aux aoûtats

Rubrique

Nous avons un énorme jardin de presbytère. (…) La vallée dans laquelle nous habitons est très humide et peu ensoleillée (mais c’est beau !). Bien entendu, la façon dont est disposé et aménagé le jardin ne relève pas de notre volonté. Il y a des noisetiers, des arbres fruitiers, bien trop de sapins et autres… Mais surtout, le jardin est infesté dès le mois de juin par des colonies d’aoûtats. Je crains la venue des beaux jours… Avec un enfant d’un an et une autre de trois ans, ça va être dur. J’ai cherché des informations naturelles un peu partout et même les convaincus me conseillent un insecticide très puissant. Que faire pour rester en accord avec mes convictions de jardin bio?»

Mme C. du Haut-Rhin

La réponse d'Angela David

Dans la mesure où la situation est humide et sombre, il faut absolument prendre des mesures pour aérer (faire circuler l'air) et réduire l'humidité ambiante au jardin.
Comment faire : réduire la densité de la couronne des arbres (tailler et diminuer le nombre de branches à l’intérieur, surtout pour les sapins ou autres conifères. Pour la pelouse : tondez régulièrement et assez ras, renoncez au gazon très fin et introduisez des graminées moins nobles (brome, houlque) et des trèfles ou autres légumineuses. Il peut même être nécessaire de couper quelques arbres.
Pour les aoûtats dans le jardin, les mesures préventives sont assez simples:
- Plantez des plantes répulsives comme la mélisse, l’hysope et la bourrache, efficaces et faciles à cultiver! Pensez aussi à adopter des géraniums odorants et à en mettre un peu partout. Ils éloignent efficacement les aoûtats.
- Nettoyez bien le jardin tout au long de l'année et évitez de laisser des débris végétaux secs.
- Diversifiez les plantations (éviter la surcharge en conifères et, dans la pelouse, introduisez des légumineuses et des plantes fleuries autres que des graminées).
Il faut absolument que vous fassiez le point avec vos voisins : tous vos efforts ne serviront à rien si la colonie d’aoûtats va s'installer à côté ou si elle est originaire du jardin d'à côté.
Même si ce n’est pas très bio, dans l'urgence et pour un minimum de bie-nêtre pour vos enfants, vous pourriez utiliser un acaricide de façon répétée (la veille au soir, arrosez copieusement tout le jardin avec un jet assez violent, surtout sur les sapins, conifères et arbres divers à feuillage dense) et, le lendemain matin de bonne heure, traitez avec un acaricide classique dilué au tiers.

Découvrez nos livres santé

Mon cahier de sorcière pour être immortel.le
Plantes Sauvages Comestibles
Mon herbier de feuilles de forêts
L'alimentation santé : les recettes!