Silice et santé

Rubrique

Au XVIe siècle, l'alchimiste Paracelse comparait la silice à de la «lumière minéralisée». Plus près de nous, Rudolf Steiner, fondateur de l'anthroposophie, estimait que les apports de silice en thérapie étaient primordiaux. Les spectaculaires résultats thérapeutiques obtenus ces dernières années par Loïc Le Ribault, grâce au silicium organique de 5e génération, n'ont fait que confirmer la justesse des propos de Rudolf Steiner. Mais quel est donc ce composé auquel on prête tant de vertus?

Il y a d'abord une question de terminologie à régler. Certains parlent de «silice», d'autres de «silicium». Que recouvrent précisément ces deux vocables? Le silicium est un élément chimique, un corps simple, que l'on trouve en abondance dans la nature. Il est le deuxième élément de la croûte terrestre (28 % en poids), après l'oxygène et avant l'aluminium. On ne le rencontre jamais à l'état pur. Il est toujours associé à l'oxygène pour former de la silice.

RÔLES ET VERTUS DE LA SILICE
Le corps humain contient environ 7 g de silice. Cela peut paraître peu, mais il y a, par exemple, deux fois moins de fer dans l'organisme. La silice joue un rôle fondamental dans les processus de formation de tous les tissus. Elle est très impliquée dans la croissance osseuse et dans l'élaboration des cartilages et autres tissus conjonctifs. Par ailleurs, elle est indispensable à une synthèse optimale du collagène. Davantage de collagène est synonyme d'une peau en meilleure santé, plus élastique et moins ridée. La silice est aussi un constituant important de la paroi artérielle, dont elle aide à préserver la souplesse. De plus, elle favorise la croissance et la résistance des ongles et des cheveux. On a également mis en lumière la fonction antioxydante de la silice, ainsi qu'un rôle antitoxique, en tant qu'antidote à l'excès d'aluminium. L'usage thérapeutique de la silice a confirmé ou révélé d'autres vertus de ce composé, à la fois anti-douleur et anti-inflammatoire, activateur métabolique et stimulant immunitaire, anti-sclérotique et adjuvant des traitements chimiothérapiques. Prise par voie orale et/ou utilisée sous forme de compresses ou de gel, la silice accélère la réparation des fractures osseuses, soulage les douleurs articulaires, calme les brûlures, facilite l'élimination de la nicotine et donne des résultats positifs dans les cas de diabète. La liste de ses bienfaits est si longue que la silice a pu apparaître à certains comme une sorte de panacée, si ce n'est qu'elle ne peut pas tout et n'agit pas toute seule dans l'organisme. Il existe ainsi une synergie d'action entre la silice et la vitamine C.

SILICE : L'ANTI-ÂGE
Dès l'adolescence, les taux de silice commencent à diminuer dans l'organisme. À l'âge de 70 ans, le corps a ainsi perdu plus de 70% de ses réserves en silice. Les besoins quotidiens en silice sont de l'ordre de 20 à 30 mg. Hélas, l'alimentation moderne, raffinée à l'excès, ne permet pas de les couvrir. De surcroît, plus on avance en âge, plus les capacités d'assimilation de la silice diminuent. Dans ces conditions, un apport complémentaire régulier de silice biodisponible peut être envisagé, une fois passée la quarantaine.

SOURCES ALIMENTAIRES
(dépendantes de la richesse en silice du sol)
Oignon, ail, échalote, chou-fleur, fraise, soja, pousses de bambou, champignon, olive, céleri, céréales complètes, pain complet, légumineuses, légumes racines et légumes verts feuillus (épinards), betterave, pomme, banane, pruneaux, eaux siliceuses bues à la source...

QUELLE SILICE POUR QUEL USAGE?
- En préventif :
Dans un cadre préventif, on privilégiera la prise d'acide orthosilicique ou de silice colloïdale.
- En curatif :
Certains traumatismes et certaines maladies graves ou chroniques justifieront l'usage d'une silice connue sous l'appellation de «silicium organique».

DU SILICIUM AU G5
Bien que le «père» du silicium organique de 5ème génération, Loïc Le Ribault, soit français, ce produit n'est pas autorisé en France en solution buvable. Par contre, nulle interdiction de la sorte dans les pays voisins.

POUR QUOI FAIRE?
Ainsi, sera-t-il recommandé :
1. Dans les états arthritiques, arthrosiques, rachitiques, scléreux.
2. Pour soulager les douleurs ostéoarticulaires et musculaires et accélérer la consolidation des fractures et les processus de cicatrisation.

COMMENT UTILISER LE SILICIUM ORGANIQUE?
- par voie orale : 2 à 4 bouchons par jour, voire davantage, selon gravité du problème.
- par voie cutanée :
1. gel : plusieurs applications par jour, selon le besoin
2. compresses : placer une compresse imbibée de silicium sur la zone concernée.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Vos ordonnances naturelles
Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent